126e derby casablancais, WAC-RCA 2-2    Botola Maroc Telecom : WAC et RCA se neutralisent au terme d'un derby emballant    Mohcine Akhrif: une départ tragique…    Maroc Telecom consolide ses performances au premier trimestre    Attaques terroristes contre des églises et des hôtels au Sri Lanka    Gestes et significations    Conseil National    Tenue de plusieurs comités provinciaux du PPS    Ziyech convoité par les Merengue    BCIJ : Démantèlement d'un réseau de présumés hackers de comptes bancaires    Semaine mondiale de la vaccination 2019: Maroc cité en exemple    Fin de la visite d'une délégation du PPS au Kurdistan d'Irak    5ème édition du JIDAR Toiles de rue    Festival Mawazine : le Hip Hop prend ses quartiers à l'OLM Souissi    Fuicla, un festival dédié au cinéma d'adaptation    Le SMPAD se penche sur la protection sociale    HCP : Les prix à la consommation stagnent en mars 2019    OCP: Les détails des projets en cours    Le ministère annule sa réunion avec les syndicats d'enseignants    FIAB-2019 à Essaouira : Beauté, innovation et responsabilité en Afrique    Révolutionnaire ! Fini les facultés à accès ouvert    Responsibles Banking Principles de UNEP FI : BMCE Bank of Africa, 1ère banque marocaine à y adhérer    SIAM 2019 : Les chiffres de la clôture    Artisanat : Les exportations se consolident de 12% au premier trimestre    Trump rejette la menace d'une destitution, les démocrates débattent    Brésil : La justice examine un recours de Lula contre sa condamnation    Journaliste tuée en Irlande du Nord: La Nouvelle IRA admet sa responsabilité    ONU Femmes : Lancement d'une campagne contre la traite humaine au Maroc    Divers    Un bel exemple de partenariat entre les deux rives de la Méditerranée    Les efforts de la diplomatie marocaine ont fini par payer    Divers    Le vélo électrique serait meilleur pour la santé mentale    Création d'un Centre de créativité pédagogique à la Faculté des sciences de Tétouan    Les consommateurs s'engagent sans prendre connaissance du contrat de vente    Marathon de Rabat : Deux nouveaux records et une bonne prestation des Marocains    Coupe internationale Mohammed VI de karaté    Les leaders de la contestation au Soudan suspendent leurs discussions avec l'armée    Youssef Chiheb : Le Grand Remplacement, nouveau paradigme de l'islamophobie en Europe    Clôture en beauté du Festival de la culture Aissaoua    "La Malédiction de la dame blanche" en tête du box-office    L'œuvre du cinéaste et poète Abbas Kiarostami au cœur des Journées cinématographiques de Safi    Guichet numérique unique : L'Intérieur annonce la poursuite de la généralisation    L'Union arabe de taekwondo s'installe à Rabat    Le PPS au Kurdistan d'Irak: La diplomatie partisane agissante    Dopage : 19 mois de suspension pour Badr Hari    Mohamed Benabdelkader : Le citoyen est au cœur des préoccupations du service public    Le KACM plus proche que jamais de la DII    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





700 millions de dollars de la Banque mondiale pour la transformation numérique au Maroc
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 03 - 2019

L'institution mondiale témoigne de l'appui à la dynamique de développement économique et social du Royaume
En termes de financement, la Banque mondiale ne ménage aucun effort pour accompagner la transformation numérique du Maroc et afin de porter son appui à la dynamique que connaît le secteur dans le Royaume. Dernière initiative en date, l'accord signé avec le pays pour soutenir l'inclusion financière et l'économie numérique. En effet, l'institution financière a octroyé un accord de prêt d'un montant d'environ 700 millions de dollars au pays. Signé mi-mars 2019 à Rabat, cet accord a été conclu par Mohamed Benchaâboun, ministre de l'économie et des finances, et Marie Françoise Marie-Nelly, directrice des opérations, département Maghreb, bureau régional Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) à la Banque mondiale, concerne donc l'appui des politiques de développement pour l'inclusion financière et l'économie numérique.
Témoignant ainsi de l'appui à la dynamique de développement économique et social du Maroc à travers sa contribution au financement des grands programmes de réformes et des projets d'investissement d'envergure. Lors de cette cérémonie, le ministre de l'économie et des finances s'est également félicité de l'adoption le 19 février 2019, par le conseil d'administration de la Banque mondiale du nouveau cadre de partenariat pays 2019-2024. Celui-ci a été préparé en concertation avec les autorités marocaines.
Il porte notamment sur la promotion de la création d'emplois par le secteur privé, le renforcement du capital humain, la promotion d'un développement territorial inclusif et résilient, la gouvernance et l'engagement citoyen, l'autonomisation des femmes et des filles pour une prospérité partagée ainsi que l'économie numérique au service de l'emploi et d'une croissance plus rapide. Dans ce sens, la Banque mondiale accompagne l'opération d'appui des politiques de développement pour l'inclusion financière et l'économie numérique. Cette opération contribuera au renforcement de l'inclusion financière et de la transformation numérique au profit des individus, entreprises et entrepreneurs ainsi que l'accélération de l'adoption des technologies numériques afin d'en faire une source d'emplois, de croissance et de services de meilleure qualité. A cet égard le ministre de l'économie et des finances n'a pas manqué de souligner que l'accompagnement de la Banque mondiale à cette opération témoigne de la confiance et de l'appui constant apportés par cette institution au processus de réformes engagé par le Maroc en particulier dans le secteur financier afin de doter notre pays d'un système financier efficace et performant à même d'assurer le financement de l'économie dans des conditions optimales.
Ce nouveau financement de la Banque mondiale s'articule autour de trois axes. Il s'agit d'améliorer l'inclusion financière des particuliers et des micro, petites et moyennes entreprises en diversifiant les instruments financiers en élargissant le cadre réglementaire et institutionnel s'appliquant à la microfinance, au crédit agricole, aux assurances pour les entrepreneurs et aux produits financiers islamiques, mais aussi d'assurer un meilleur suivi des disparités entre les hommes et les femmes.
Le deuxième axe porte sur le soutien du développement des plateformes et infrastructures numériques. Ce volet vise à appuyer les réformes nécessaires au déploiement de plateformes digitales dans les domaines des paiements mobiles et du commerce électronique notamment, en priorisant l'amélioration de l'infrastructure des marchés financiers et les systèmes de paiement. Ces réformes permettront d'élargir l'accès au haut débit et de favoriser la concurrence dans ce secteur, en particulier en milieu rural. Le dernier axe du financement à l'appui des politiques publiques de la Banque mondiale ambitionne d'accroître le soutien aux entrepreneurs du numérique. L'objectif étant de faciliter l'accès des start-up aux financements en renforçant les réseaux d'investisseurs providentiels et en simplifiant les procédures d'enregistrement des entreprises en ligne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.