Sit-in des robes noires en solidarité avec le sulfureux Me Ziane    Préférence nationale : voici les mécanismes qui seront opérationnels    Malheurs des ouvrières agricoles    Oppo A92 désormais disponible au Maroc    Youssef Zalal: «Je veux devenir le meilleur au Monde!»    Test de dépistage pour le voyage... et pour la reprise du travail    8e réunion de la Commission ministérielle chargée des MRE et des Affaires de la Migration    Abdeladim Chennaoui n'est plus    Le tourisme de demain sera celui de la Culture, de l'Ecologie et du Bien-être    Lkraimi, une vie à l'ombre...    Le dilemme Santé/Economie!    Turquie: l'ancienne basilique Sainte-Sophie redevient mosquée    Pour la création d'une Haute Autorité de la Santé [Tribune]    Les droits d'importation vont augmenter pour protéger la production nationale    RAM : Les passagers empruntant les vols au départ du Maroc sont dispensés de tests, mais...    Covid-19 : 93 nouveaux cas confirmés ce dimanche à 10h00    RAM renforce ses fréquences sur deux liaisons    Mohamed Hayak, directeur général de Chada FM, n'est plus    Marrakech : Hadirate Al Anwar signe une nouvelle œuvre [Diapo]    Maroc vs Amnesty: Le gouvernement insiste sur les preuves    Liga: les résultats et le classement de la 36e journée    Covid-19: 238 nouvelles guérisons ces dernières 24 heures    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Erdogan provoque les chrétiens    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Edito : Ramed, mort clinique?
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 04 - 2019

Alors que le régime d'assistance médicale devait être une réponse adéquate pour faciliter l'accès aux soins pour les familles démunies, le Ramed est lui-même tombé malade au fil des années.
Aujourd'hui, force est de constater que le régime n'assume pas pleinement les missions qui lui ont été assignées. Pire encore, le ministère de la santé ne semble pas accélérer le chantier de réforme de ce régime sachant que de nombreuses familles marocaines attendent un véritable saut qualitatif. Le bras de fer entre le ministère de tutelle et les médecins n'arrange en rien la situation et rend même le calvaire des malades et de leurs familles encore plus pénible. Interpellé sur la question au Parlement lundi dernier, le ministre de tutelle affirme plutôt que le bilan du Ramed est «globalement positif»?!! Il faut dire que le régime avait au départ tous les ingrédients pour réussir, notamment les fonds nécessaires et la stabilité politique. En effet, le même parti politique a depuis plus de sept ans la gestion du secteur de la santé.
Sept ans après, le constat est sans équivoque. Le Ramed est pratiquement en état de mort clinique et les patients se plaignent toujours, sinon encore plus, de la qualité des prestations médicales dans les hôpitaux publics. Il faut agir donc au plus vite pour sauver le Ramed mais également la santé publique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.