Lutte contre la criminalité: La DGSN démonte les fake news    Suivez en direct le derby milanais: Ac Milan vs Inter    Tanjazz racheté par Jazzblanca    Remaniement ministériel: Mohammed VI reçoit El Othmani en audience    Meknès: arrestation de deux frères pour transfert de fonds à des combattants en Syrie et en Irak    Khalid Safir: "La fiscalité locale marocaine aux mêmes standards que dans d'autres pays"    La DGST rejette l'authenticité de deux documents qui lui sont attribués    Quasi-stagnation de l'indice des prix en août selon le HCP    Karina Sebti, nouvelle DG de Management de transition en France    Résultats financiers : Auto Hall tire son épingle du jeu en S1    Un atelier clandestin de fabrication de sacs plastiques démantelé à Mohammédia    10 millions d'écoliers, élèves et étudiants au Maroc    Japon: Pas de procès pour Ghosn avant avril 2020    BMCE Bank Of Africa dément les allégations fallacieuses de Maghreb Confidentiel et Afrique Intelligence    Mariage des mineures: Comment en venir à bout?    Brèves    Remaniement : le RNI reste dans le prochain gouvernement    Le Maroc participe à une grande opération de l'Interpol    Eclairage à Rabat sur les vertus de la médecine traditionnelle chinoise    Zidane face aux vents contraires après son pire naufrage au Real    Ligue Europa : Arsenal, Man United et Séville frappent d'entrée    Pour le Onze marocain, le chemin de Yaoundé passe en premier par Blida    Les dindes de Tnine Chtouka !    L'EMSI organise le 4ème Congrès international SysTol    Très chère 2M ! "La deuxième chaîne nous rassemble" Peut-être bien, mais à quel prix ?    Habib El Malki s'entretient avec le directeur du FNUAP pour la région arabe    Contrôle politique et autonomie des organismes publics    Divers    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Insolite : Plus de jours fériés    U2 en concert en Inde    Les incroyables révélations de Sinéad O'Connor    L'hologramme de Whitney partira en tournée en 2020    Tension au Congrès autour du signalement d'un lanceur d'alerte impliquant Trump    Raja-Hilal Al Qods : Deux joueurs empêchés par Israël de jouer au Maroc    Il fait l'actu : Mohamed Karim Mounir, PDG de la BCP    Vidéos. L'Espagne célèbre la journée mondiale de la Paella    Alerte météo : Averses orageuses localement fortes avec chute de grêle et rafales à partir du vendredi dans plusieurs provinces    Eliminatoires CHAN 2020 : Maroc-Algérie, une confrontation fratricide à Blida    Tarik Sektioui, nouvel entraîneur de la Renaissance sportive de Berkane    Le Festival Oasis 2019 comme si vous y étiez !    Premières Assises nationales du Développement humain    Statistiques du Haut-commissariat au plan (HCP)    L'Espagne s'achemine vers la tenue d'élections législatives anticipées…    Festival International du Film de Marrakech. Cap sur l'Australie !    DJ Nicola Cruz, l'explorateur de sons    Edito : Assises    Habib El Malki : La proclamation d'une Journée internationale de lutte contre l'islamophobie permettra de faire échec au discours de la haine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger : Trois films marocains en lice
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 04 - 2019

Le FCAT met en avant, à travers sa programmation, le cinéma afro-américain, le féminisme et l'activisme politique.
Le cinéma marocain sera largement représenté à la 16ème édition du Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger (FCAT) 2019, prévu du 25 avril au 4 mai. Unique festival transfrontalier ayant lieu simultanément en Espagne et au Maroc, la compétition officielle du FCAT donne à découvrir une sélection de films marocains. On retrouve le long métrage «Sofia» de la réalisatrice marocaine Meryem Benm'Barek (prix du meilleur scénario au Festival de Cannes en 2018), le documentaire «Renault 12» du Franco-marocain Mohamed El Khatib et la fiction «Allonge ta foulée» de Brahim Fritah. Dans la catégorie hors compétition, le festival propose le court métrage «A travers la lune» de Mounir Fatmi. Il faut dire que le FCAT présente au total 14 films en compétition signés par sept réalisateurs et sept réalisatrices issus de dix pays différents. D'autre part, la sélection officielle consacrée au court-métrage est composée de 16 films issus de onze pays du continent africain. Ces films proposent un certain regard sur divers sujets : la lutte des femmes, leur présence croissante dans le monde du sport, la mutation de la conception de la masculinité. Par ailleurs, le FCAT met en avant, à travers sa programmation, le cinéma afro-américain, le féminisme et l'activisme politique. «Il offre une programmation qui fait honneur à la richesse et à la diversité des cinémas d'Afrique et à sa diaspora», indique à ce sujet Mane Cisneros, directrice du festival. À Tanger, le FCAT investira plusieurs espaces de la ville dont notamment l'Institut Cervantès. Ainsi, d'autres projections en plein air sont prévues dans des quartiers populaires, dans des écoles, lycées, associations et ONG de trois villes : Tanger, Tétouan et Chefchaouen.
Le continent américain, invité de cette édition
Le FCAT accueillera aussi la diversité cinématographique du continent américain. La rétrospective Séances nostalgie – histoires africaines-américaines propose une large sélection de films qui ont façonné l'histoire du cinéma afro-américain. Parmi les titres projetés, le public du détroit de Gibraltar découvrira entre autres les films des pionniers qui ont pris la caméra pour dénoncer les clichés racistes de Hollywood ainsi que le dernier opus de Spike Lee, BlacKkKlansman (2018). «Conçue par Keith Shiri, programmateur du London Film Festival, cette section rassemblera 14 titres ayant pour but de mettre en lumière l'importance du cinéma afro-américain : depuis les racial films de l'époque du cinéma muet, jusqu'à l'ère de la ségrégation raciale aux Etats-Unis, le mouvement Blaxplotation, le cinéma de Gordon Parks Jr ou d'auteurs contemporains comme Spike Lee, Julie Dash, Kasi Lemmons ou Marlon Rigg», expliquent les organisateurs.
Zainab Fasiki présentera son projet «Hshouma» à Tarifa
L'artiste marocaine Zainab Fasiki présentera à Tarifa l'exposition «Hshouma». Ce projet a été développé durant El Ranchito, un programme de résidences artistiques qui s'est tenu au Matadero (Madrid) en juin 2018, et en collaboration avec le Queens Collective de Marrakech. Le mot Hshouma, en dialecte marocain, désigne un tabou, un sujet qui ne doit pas être évoqué avec les autres. Ainsi les illustrations que l'artiste présente à Tarifa montrent plusieurs des tabous les plus enracinés dans la société marocaine : l'éducation sexuelle, l'égalité des genres, le corps, la violence, la discrimination et la liberté. Âgée seulement de 24 ans, Zainab Fasiki est devenue une figure féministe de référence dans le monde arabe. Sa volonté farouche de diffuser aux quatre coins du monde les diverses difficultés auxquelles sont confrontées les femmes au Maroc lui a permis d'exposer ses œuvres dans de nombreux pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.