Un tribunal condamne une militante à deux ans de prison pour insulte à l'islam    Samsung présente sa dernière génération de smartphones, le Galaxy Z Flip4 et Galaxy Z Fold4    Incendie de forêt à Mdiq: Trois membres de la Protection civile morts    Incendies à Cabo Negro : trois pompiers décédés    HCP. 3 chômeurs sur 10 sont des jeunes    Carburant : baisse importante des prix entre le 1er juillet et le 15 août (Infographie)    PLF 2023. Etat social et justice fiscale    Afrique du Sud: Jacob Zuma bataille contre son renvoi en prison    Le Maroc félicité par l'Union Africaine    Cours des devises du mardi 16 août 2022    Incendie à Cabo Negro: décès de trois sapeurs-pompiers    Job    La revue de presse du mardi 16 août    Météo: les prévisions du mardi 16 août    Le Celtic pense toujours a Ryan Mmae    Birmanie: Aung San condamnée à 6 ans de prison supplémentaires pour corruption    Cabo Negro : déclenchement d'un incendie dans la zone forestière    Hospitalisée, Ahlam Zaimi s'adresse à ses fans    Incendie d'une église au Caire : le Souverain présente ses condoléances au président égyptien    Mohamed Al Turk demande pardon à Dounia Batma (PHOTO)    Célébration du sacre de la RSB en Coupe du Trône    Première femme à diriger une sorba féminine à Sidi Bennour    « Phénomène des groupes musicaux » à Hay Mohammadi    Evolution du coronavirus au Maroc. 38 nouveaux cas, 1 263 491 au total, lundi 15 août 2022 à 15 heures    William Ruto élu président du Kenya    CAN Maroc-2023 (U23) : Le tirage au sort des éliminatoires prévu le jeudi au Caire    Washington exclut le dégel de fonds afghans    OPCVM : Actif net sous gestion de 555,84 MMDH à fin juillet    Réaménagement gouvernemental : la majorité est-elle en danger ?    Le Souss-Massa doté d'un Comité de migration    "Dakhla Downwind Challenge" : Coup d'envoi de la 7ème édition    Le roi félicite la présidente de l'Inde qui fête aujourd'hui son indépendance    Reprise du procès de Zuma concernant sa libération pour raison médicale    Des parlementaires américains à Taïwan, la Chine relance ses manoeuvres    Maroc-UE: 500 millions d'euros pour faire barrage aux harragas    Le dessin de presse orphelin : Jean-Jacques Sempé tire son dernier trait [Par Belaïd Bouimid]    «Khalliki mâaya» initie le premier album d'Ayoub El Haoumi    5ème concours BIC Art Master Africa: La soumission se poursuit jusqu'au 31 août    La Bourse de Casablanca débute dans le vert    Le Maroc félicité par le CPS pour la réussite de la formation destiné aux observateurs électoraux de l'UA    La récupération d'Oued Eddahab, une étape riche en nobles valeurs de patriotisme    Coupe Davis: Le Maroc s'offre l'Algérie et le billet du Groupe ll    Beach Korfball : Le 1er Championnat du monde les 19 et 20 août à Nador    Jeux de la solidarité islamique: Participation marocaine : Mi-figue, mi-raisin    Le parcours atypique d'Amine Salama force le respect    23ème festival cèdre universel du court-métrage à Ifrane    Le vaccin contre la Covid-19 aurait moins d'effets secondaires chez les femmes enceintes    Tanzanie : La Fondation Mohammed VI des Ouléma remet les prix de la 3e édition du concours coranique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger : Trois films marocains en lice
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 24 - 04 - 2019

Le FCAT met en avant, à travers sa programmation, le cinéma afro-américain, le féminisme et l'activisme politique.
Le cinéma marocain sera largement représenté à la 16ème édition du Festival du cinéma africain de Tarifa-Tanger (FCAT) 2019, prévu du 25 avril au 4 mai. Unique festival transfrontalier ayant lieu simultanément en Espagne et au Maroc, la compétition officielle du FCAT donne à découvrir une sélection de films marocains. On retrouve le long métrage «Sofia» de la réalisatrice marocaine Meryem Benm'Barek (prix du meilleur scénario au Festival de Cannes en 2018), le documentaire «Renault 12» du Franco-marocain Mohamed El Khatib et la fiction «Allonge ta foulée» de Brahim Fritah. Dans la catégorie hors compétition, le festival propose le court métrage «A travers la lune» de Mounir Fatmi. Il faut dire que le FCAT présente au total 14 films en compétition signés par sept réalisateurs et sept réalisatrices issus de dix pays différents. D'autre part, la sélection officielle consacrée au court-métrage est composée de 16 films issus de onze pays du continent africain. Ces films proposent un certain regard sur divers sujets : la lutte des femmes, leur présence croissante dans le monde du sport, la mutation de la conception de la masculinité. Par ailleurs, le FCAT met en avant, à travers sa programmation, le cinéma afro-américain, le féminisme et l'activisme politique. «Il offre une programmation qui fait honneur à la richesse et à la diversité des cinémas d'Afrique et à sa diaspora», indique à ce sujet Mane Cisneros, directrice du festival. À Tanger, le FCAT investira plusieurs espaces de la ville dont notamment l'Institut Cervantès. Ainsi, d'autres projections en plein air sont prévues dans des quartiers populaires, dans des écoles, lycées, associations et ONG de trois villes : Tanger, Tétouan et Chefchaouen.
Le continent américain, invité de cette édition
Le FCAT accueillera aussi la diversité cinématographique du continent américain. La rétrospective Séances nostalgie – histoires africaines-américaines propose une large sélection de films qui ont façonné l'histoire du cinéma afro-américain. Parmi les titres projetés, le public du détroit de Gibraltar découvrira entre autres les films des pionniers qui ont pris la caméra pour dénoncer les clichés racistes de Hollywood ainsi que le dernier opus de Spike Lee, BlacKkKlansman (2018). «Conçue par Keith Shiri, programmateur du London Film Festival, cette section rassemblera 14 titres ayant pour but de mettre en lumière l'importance du cinéma afro-américain : depuis les racial films de l'époque du cinéma muet, jusqu'à l'ère de la ségrégation raciale aux Etats-Unis, le mouvement Blaxplotation, le cinéma de Gordon Parks Jr ou d'auteurs contemporains comme Spike Lee, Julie Dash, Kasi Lemmons ou Marlon Rigg», expliquent les organisateurs.
Zainab Fasiki présentera son projet «Hshouma» à Tarifa
L'artiste marocaine Zainab Fasiki présentera à Tarifa l'exposition «Hshouma». Ce projet a été développé durant El Ranchito, un programme de résidences artistiques qui s'est tenu au Matadero (Madrid) en juin 2018, et en collaboration avec le Queens Collective de Marrakech. Le mot Hshouma, en dialecte marocain, désigne un tabou, un sujet qui ne doit pas être évoqué avec les autres. Ainsi les illustrations que l'artiste présente à Tarifa montrent plusieurs des tabous les plus enracinés dans la société marocaine : l'éducation sexuelle, l'égalité des genres, le corps, la violence, la discrimination et la liberté. Âgée seulement de 24 ans, Zainab Fasiki est devenue une figure féministe de référence dans le monde arabe. Sa volonté farouche de diffuser aux quatre coins du monde les diverses difficultés auxquelles sont confrontées les femmes au Maroc lui a permis d'exposer ses œuvres dans de nombreux pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.