Coronavirus : 1144 cas positifs et 559 guérisons ce jeudi au Maroc    Covid-19 : le Ministère mise sur le suivi à domicile pour décharger l'hôpital    Beyrouth: au moins 40 Français blessés dans la double explosion    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    Le Marocain Rachid Yazami répond à cinq questions sur les explosions qui ont secoué Beyrouth    Officiel: L'état d'urgence sanitaire prolongé pour la 5ème fois au Maroc    US Round Up du jeudi 6 août – Eric M. Garcetti, Kodak, Jerry Falwell Jr., Alyssa Milano, Mississippi    Lions de l'Atlas    Le Raja se rapproche du fauteuil de leader    La CMR ouvre une nouvelle délégation à Beni Mellal    Soutien aux projets cinémato-graphiques : Le CCM prolonge les délais pour le dépôt des demandes    Cheb Kader revient avec 3 nouvelles chansons en septembre 2020    La prise de conscience collective du danger, arme efficace contre le virus    Trump a adressé une lettre personnelle au roi Mohammed VI    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Interdits de baignade dans les plages de la ville, les tangérois tentent le passage dans la province voisine    Salé: un jeune sème la panique au quartier Sidi Moussa    «Lkeddid», une tradition héritée pour la conservation de la viande    Manchester United qualifié au détriment de LASK    Un acquis professionnel et une somme d'enseignements et de bonnes pratiques    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination! (3e partie)    «Notre bijou architectural est un chef d'œuvre signé marocain!»    SundanceTV lance son 1er concours de courts-métrages en Afrique du Nord    Explosions à Beyrouth: le dernier bilan    Maroc: baisse du flux des IDE à fin juin 2020    Alerte santé au Maroc : Cette maladie « mange » les enfants dans une indifférence générale    Hydrogène : Comment le Maroc peut devenir le premier fournisseur de l'Union Européenne ?    Football: L'AS Rome reste propriété américaine    Audi et Volkswagen : Nouveaux rebondissements dans l'affaire de truquage des moteurs diesel    Ritz-Carlton Hotel confirme le maintien de ses projets au Maroc    Sbata : nouvel effondrement d'immeuble    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    Après la blessure de Mbappé, nouveau coup dur pour le PSG    Transferts : Arda Turan de retour à Galatasaray    Explosions à Beyrouth: Une Marocaine blessée    Le CNDH présente son mémorandum sur le nouveau modèle de développement    Opérationnalisation des Hautes Orientations Royales contenues dans le discours du Trône du 29 juillet    Le FUS, précurseur dans le trading de joueurs au Maroc    La DTN désigne 48 responsables techniques des ligues régionales    Message de condoléances de S.M le Roi au Président libanais    Nadal dit non à l'US Open et au calendrier infernal    "Les Khettaras au Maroc .. un patrimoine écologique", nouvel ouvrage de la Fondation Miftah Essaâd    Marc-Aurèle : Le Chemin de la sagesse    La Libye cible de folies hégémoniques    Le président portugais a envoyé un message au roi Mohammed VI    Message de condoléances du Roi Mohammed VI au Président et au peuple libanais    Bataille d'Oued Al-Makhazine : Une épopée lumineuse dans les annales de la résistance nationale contre les convoitises étrangères    Traite d'êtres humains : 151 cas en 2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La direction des médicaments rassure : Pas de pénurie de Lévothyrox sur le marché
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 01 - 08 - 2019

Le Maroc recevra 600.000 nouvelles boîtes ce vendredi
Cela fait maintenant plus d'un mois que des patients font le tour des pharmacies à la recherche du Lévothyrox, un médicament vital pour soigner l'hypothyroïdie. Au Maroc, ils sont des milliers à prendre ce médicament chaque jour pour compenser ou réguler leurs problèmes de dysfonctionnement de la thyroïde. Le 16 juillet dernier, le ministère de la santé avait publié un communiqué précisant que l'approvisionnement du marché en Lévothyrox va progressivement se stabiliser à partir de fin juillet.
Le ministre avait aussi expliqué ces perturbations par des difficultés en approvisionnement au niveau mondial dues à la hausse de la demande durant l'année en cours. Dans son communiqué, le ministère avait signalé avoir «réagi dès les premiers instants, en coordination avec le fournisseur, pour contenir cette situation, en facilitant l'accès aux stocks de réserve», tout en précisant que «le Lévothyrox fait partie des médicaments soumis à un contrôle rigoureux pour en assurer la disponibilité». Qu'en est-il aujourd'hui? Le directeur du médicament et de la pharmacie au ministère de la santé, Jamal Taoufiq, rassure. Il n'y a pas de pénurie du Lévothyrox au Maroc.
«L'approvisionnement du marché en Lévothyrox est aujourd'hui normal». Ce dernier fait savoir que «la consommation au Maroc est de 300.000 à 320.000 boîtes par mois. En juillet, 330.000 boîtes ont été consommées. Ce vendredi, le Maroc va recevoir 600.000 nouvelles boîtes, ce qui représente deux mois de consommation. Nous allons recevoir d'autres quantités durant le mois d'août». Le directeur du médicament et de la pharmacie signale «Au mois de juillet, il y avait un problème par rapport à un dosage de 200 microgrammes qui n'était pas disponible. Aujourd'hui la situation s'est rétablie». Selon M. Taoufiq, le mouvement de panique chez les patients est à l'origine de cette pénurie.
«Il s'agit en fait d' une pénurie artificiellement entretenue par les patients. Inquiet de ne plus se procurer le médicament, le patient qui se déplace dans une pharmacie achète cinq boites au lieu d'en prendre une qui correspond en fait à sa consommation mensuelle.
Et c'est la raison pour laquelle le médicament n'est pas disponible dans certaines pharmacies. Si l'on prend 300.000 boîtes réparties entre les différentes officines, cela représente à peine 30 boîtes de médicaments par pharmacie. Il suffit que 5 clients achètent chacun 6 boîtes dans une même pharmacie pour n'y ait plus de Lévothyrox. Si chaque patient achetait normalement sa boîte de médicament chaque mois, le problème ne se poserait pas», explique-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.