Conseil de gouvernement: adoption d'un projet de loi portant création de l'Agence nationale des eaux et forêts    CMC: La campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    Liga: L'Atlético fonce vers le titre, En-Nesyri enfonce Valence    Voici le temps qu'il fera ce jeudi    M'diq-Fnideq: Madaëf soutient les porteurs de projets touristiques    Botola: Remontada de l'AS FAR face au MAS    Botola: le Raja accroché (1-1) par le FUS (Vidéo)    Message de Mahmoud Abbas au roi Mohammed VI    Des couleurs à retrouver pour la couture traditionnelle    Le Gabon veut intégrer le Commonwealth    M'Barek Bouderka relate l'histoire étonnante d'un jeune résistant (VIDEO)    Baccalauréat 2021: Le MEN publie les cadres de référence actualisés des examens certifiants    Agadir: la veille de l'Aid, les autorités mobilisées pour le respect des mesures préventives (Photo)    Aïd Al-Fitr au Maroc: un virologue craint un « remake » du scénario de l'Aïd Al-Adha    Lions de l'Atlas : Le Maroc affrontera le Ghana et le Burkina Faso en amical    Laâyoune: La désalinisation pour assurer l'essor de la région    Streaming musical: Spotify améliore les options de partage pour les réseaux sociaux    Ramadan : Thomas Pesquet souhaite bonne fête aux Musulmans avec une photo de la Mecque vue de l'espace    Liga : Youssef En-Nesyri s'offre son 18ème but face au FC Valence    Aïd Al Fitr: Grâce royale au profit de 810 personnes    Officiel : Grâce Royale au profit de certains détenus du Hirak du Rif    Le Maroc place la question palestinienne au même rang que sa cause nationale (El Otmani)    Manchester City tient son titre, la C1 dans le viseur    Le Barça trébuche à Levante, le faux-pas de trop ?    «Aywad»: un hymne à la vie    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 12 mai 2021 à 16H00    Covid-19: maintien du couvre-feu de 20h à 6h durant les jours de l'aid el fitr    Aziz Rabbah : Le Maroc dépassera 52% de son mix énergétique en 2030    Le PPS condamne l'agression contre la Palestine    Conseil de Gouvernement : Approbation de projets de décrets fixant les dates des échéances électorales    Journée internationale des musées : ouverture exceptionnelle et gratuite des musées affiliés à la FNM    Amrani: Modeste jusqu'au bout du pinceau    Messagerie : WhatsApp largement en tête au Maroc    Affaire Brahim Ghali : un appel urgent exhorte la justice espagnole à mettre fin à l'impunité    Marché des changes (3-7 mai): l'écart de liquidité à son plus bas historique    D'un patrimoine immatériel à un écosystème générateur d'emplois et de richesse    Aid El Fitr 2021: voici la date de la fin du Ramadan au Maroc    CMC : la campagne de vaccination a apporté un grand bol d'air au climat des affaires    UEFA: enquête disciplinaire contre le Real, le Barça et la Juve    Algérie : l'ONU de plus en plus préoccupée par la violation des droits fondamentaux    Palestine : Pluie de bombes sur Gaza, déluge de roquettes sur Israël    Tan-Tan: Saisie de plus de 6,5 tonnes de Chira, cinq personnes interpellées    Nasser Bourita aborde les relations maroco-ivoirienne avec son homologue, Kandia Camara Kamissoko    Rire en temps de pandémie, une échappatoire pour l'être humain    Franc succès du 1er Salon international virtuel de la calligraphie arabe et ses arts    Washington appelle à la "désescalade" à Al Qods-Est    Événements d'Al-Qods: des parlementaires marocains réagissent    ONU : L'économie mondiale devrait connaître une croissance de 5,4% en 2021    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Casamouja : Quand la métropole se met aux couleurs de l'Afrique
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 12 - 2019

La 4ème édition a invité 7 artistes représentant 7 pays africains
La quatrième édition de Casamouja, l'événement dédié au «street art» qui s'est déroulé du 25 septembre au 16 décembre à Casablanca, a vu la métropole se parer des couleurs d'une Afrique plurielle mais unie par la culture, grâce à 24 nouvelles fresques et installations graphiques et 40 ateliers pour enfants. Organisée par Casablanca Events et Animation, cette édition a invité 7 artistes représentant 7 pays africains à se joindre à leurs homologues marocains, faisant de Casablanca un haut lieu de cette expression artistique très prisée chez les jeunes. Selon les organisateurs, «les nouvelles fresques, qui viennent s'ajouter aux «toiles monumentales» apparues lors des trois précédentes éditions, insufflent une dynamique énergisante et vivifiante à la capitale économique du Royaume et offrent à tous les Casablancais le visage d'une Afrique plus que jamais interconnectée à travers les arts et la culture».
Il faut noter que cette année, Casamouja s'est déroulée en 5 temps forts, invitant à chaque fois les street artistes à investir un espace et à faire entrer l'art dans la vie quotidienne des Casaouis. Le premier acte a pris lieu à l'intersection rue Socrate et rue Ali Benabderrazak, donnant à voir des œuvres pleine de vie réalisées par quatre artistes inspirés par ce quartier qui attire des milliers de sportifs et de supporters tout au long de l'année. En outre, deux artistes ont imprimé leur marque sur les façades longeant la place Rachidi, une belle façon de rendre l'art accessible à tous les jeunes sportifs venus profiter du skate parc, alors que l'intersection des boulevards Ghandi et Yacoub Mansour offre aux passants un véritable voyage à travers toute la diversité du continent, grâce aux talents de plusieurs artistes africains. Le quartier de Salmia est touché pour la première fois par la «Urban Art Wave».
L'intervention des street artistes marocains Dynam, Med, Older et Balr, ainsi que du collectif tunisien ST4 (Yassin et Sadok) matérialise pleinement la volonté de Casablanca Events et Animation de décloisonner l'art et de lui donner droit de cité dans des quartiers où il est peu présent. Par ailleurs, des artistes confirmés ont dirigé des ateliers d'initiation à l'art du graffiti à des centaines d'artistes en herbe, âgés de 9 ans et plus, au Centre de soutien éducatif et culturel pour les jeunes de Salmia, où plus de 40 formations ont été prodiguées.
Le phénomène de Casamouja est né de la volonté de faire de la ville blanche une immense galerie d'art à ciel ouvert et une destination phare du street art international. Une volonté qui est partie intégrante de la démarche d'attractivité Wecasablanca déployée avec grand succès depuis quelques années.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.