L'ANAPEC ouvre son agence universitaire à Casablanca : Elle est opérationnelle à partir du mois d'octobre    Présentiel ou enseignement à distance : les précisions du département de l'Education Nationale    Manchester City bourreau du Real de Zidane    USA : Trump promulgue par décret un nouveau plan d'aide économique    Responsabilité et démission    La Bourse de Casablanca en hausse    Au bord du naufrage!    La FIDHOP s'oppose au 3e mandat de Ouattara    «Les petits porteurs ont aussi soutenu le MASI»    Le Bayern et le Barça en quart !    Botola: Le Raja de Casablanca leader    Maroc Télécom a boosté les revenus des sociétés de bourse en 2019    De la nécessité des évolutions structurelles des écosystèmes et des chaînes de valeur    El Otmani: La situation épidémiologique connaît des évolutions inquiétantes    Beyrouth : l'initiative royale vue par un journaliste libanais    Coronavirus: 23 joueurs et membres du staff de l'Ittihad de Tanger testés positifs    Paraguay : Ronaldinho et son frère bientôt libérés    Colombie: Arrestation de l'ancien président Alvaro Uribe    Pour une politique nationale de la recherche en migration sans discrimination!    24 Marocains à Polytechnique    Les femmes plus que les hommes?    «De l'encre sur la marge» de M'barek Housni    Casablanca à l'heure de son premier festival de Hip-Hop «On-line»    La terre a de nouveau tremblé en Algérie    Le nouveau khalife général de la famille tidjane Niass remercie le Roi Mohammed VI    Un dimanche chaud dans la majeure partie du Maroc    Liban : des Libanais remercient le Roi Mohammed VI    212 Founders s'impose parmi les leaders en Afrique    France: Une explosion fait 8 blessés à Antibes    Météo : la saison des ouragans 2020 sera pire que prévu dans l'Atlantique    Liban Message plein d'émotion de Majda Roumi au milieu des décombres (Vidéo)    Laâyoune: les marins soumis aux tests de dépistage    Rabat: une nouvelle expo au Musée Mohammed VI    Marrakech: la DGSN met la main sur trois criminels    Marrakech dans le top 25 de « TripAdvisor »    C1- Classement des buteurs: Lewandowski conforte son avance    Un matelas anti covid-19 pour Messi    La Botola a désormais un nouveau leader    Fonds d'investissement stratégique : le décret arrive au parlement    Explosions au Liban: Moulay Hicham et Cheikh El Kettani blessent les Libanais    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen au sujet du détournement de l'aide humanitaire par le Polisario et l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Transmission : Matqisch Bladi
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 23 - 05 - 2003

Rien ne saurait, rien ne pourrait justifier les actes ignobles commis à Casablanca. Cela ne saurait nous dispenser de rechercher les explications : malgré le cheminement du désespoir et de son corollaire l'endoctrinement qui conduit un jeune de 20 ans à devenir kamikaze nous resterons hermétiques.
Rien ne saurait, rien ne pourrait justifier les actes ignobles commis à Casablanca. Cela ne saurait nous dispenser de rechercher les explications : malgré le cheminement du désespoir et de son corollaire l'endoctrinement qui conduit un jeune de 20 ans à devenir kamikaze nous resterons hermétiques. Car il faut un insondable degré de désespoir pour être sensible aux sirènes de l'embrigadement qui vous font croire qu'en vous suicidant et en ôtant, par là–même, la vie à des dizaines d'innocents vous irez tout droit au paradis.
Tout cela au nom d'Allah ! Or ce désespoir, pour les habitués de cette chronique, j'ai tenté depuis un an de le cerner, de le décrire, de le rendre palpable. Combien de fois avons-nous ici partagé le mal-être de la jeunesse de Hay Mohammadi, de Sidi Moumen, de Aïn Sebaâ… J'aurais tellement voulu avoir tort. Malheureusement le pire est arrivé et quelque part nous en sommes tous responsables ! Responsables d'avoir laissé ces jeunes face au vide, face au point de non-retour. Alors bien sûr certains sont plus responsables que d'autres: ceux qui ont la charge d'encadrer, de guider, d'œuvrer pour ces jeunes et l'ont peu ou mal fait- Ceux qui à longheur de colonnes dans leurs journaux n'ont cessé de détruire, de diffamer, de dénigrer tous ceux qui agissent, qui tentent, qui bougent…
L'heure n'est pas au règlement de comptes, mais à la mobilisation: et je voudrais ici saluer très sincèrement l'action de ces jeunes des quartiers populaires qui se sont investis avec courage dans le mouvement associatif de proximité : ceux de «Mostaqbal», «Derb Soltane», ceux de «Initiative Urbaine» à Hay Mohammadi, ceux de «Alliance» à Sidi Bernoussi, ceux de «Chabab» Ben Abid, ceux de «Carrefour Jeunesse» à Aïn Sebaâ, ceux de «Amal Salé» à Hay Salam…
Depuis un an ces jeunes sont dans la proximité, sur le terrain, dans la quotidienneté, au sein de ce Réseau Maillage qui n'appartient qu'à eux. Car si pendant des mois je me suis tu face à ceux qui prétendaient que nous croulions sous les subventions : je voudrais le dire haut et fort, nous agissons avec nos propres moyens, notre bonne volonté, notre «rage de vaincre»; nous agissons avec l'aide de bienfaiteurs qui ont cru en notre action, le soutien de gouverneurs et de quelques élus, qui ont senti que nous étions dans le «vrai». Stop à la langue de bois, place à la mobilisation. Stop à l'intolérance, à la haine, au rejet, au repli stérile, stop à la terreur intellectuelle et Kamikaze ! C'est ce que diront ces milliers de marcheurs qui manifesteront dimanche et, parmis eux, tous ces jeunes des quartiers populaires qui, derrière la banderole «Pas de quartiers pour la haine» porteront le T.shirt, le badge, l'auto-collant «Matqisch Bladi»- «Matqisch Bladi» est le slogan né de l'idée, de la générosité, du sursaut, de jeunes chefs d'entreprise, de jeunes militants associatifs des quartiers, de communicants, de promoteurs du tourisme qui se sont alliés pour porter et réaliser ce projet. «Matqisch Bladi !», tout est dit tout reste à faire.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.