Report des promotions: Les enseignants dénoncent!    UE: 1 nouveau naturalisé sur 10 est Marocain    Pape Diouf, ancien président de l'OM, meurt du coronavirus    Nador : arrestation d'un individu en flagrant délit de possession de 3,8 kg d'héroïne    Coronavirus : 15 nouveaux cas confirmés, 617 au total, ce mardi 31 mars à 21h    Covid-19 : les composantes parlementaires mobilisées pour répondre aux exigences de la situation actuelle    La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale    Covid-19: nouvelles mesures au profit des établissements et entreprises publics    Le dirham se déprécie face à l'euro et le dollar    Ça ne va pas si mal que ça pour nos étudiants au Canada    La production dans la construction en hausse de 3,6% dans la zone euro    Décès du docteur et militant Ahmed Bourra    Les commissions de contrôle des prix sur le qui-vive    Du rêve au report : La course d'obstacles de Tokyo-2020    Les Jeux olympiques de 2020 auront lieu le 23 juillet 2021    Les Mondiaux d'athlétisme repoussés à 2022    L'activité des ports de Mohammedia, Agadir et Jorf Lasfar n'est pas affectée par la pandémie    Les marchands non financiers pronostiquent une stabilité de leur activité au premier trimestre    Détermination du gouvernement à protéger les citoyens contre le coronavirus    Ouverture de la deuxième session législative le 10 avril prochain    Les éboueurs en première ligne à Fès    DGAPR : Soukaina Glamour et Ibtissam Batma ne bénéficient d'aucun traitement préférentiel    Communiqué du Bureau politique du PPS    La musique au temps du coronavirus, un refuge qui apaise les esprits    Les éditeurs multiplient les initiatives pour garder le contact avec les lecteurs    Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Liga: Real Madrid va finalement baisser les salaires de ses stars    Covid-19: la Bundesliga ne reprendra pas avant cette date    WAC-EST: Le TAS fixe une nouvelle date    Hicham Hajji : «La culture restera toujours présente. Elle est indispensable»    «Zhar El Batoul» : Une série historique attendue pendant le mois de Ramadan    Confinement : Le CCM met en ligne une série de longs métrages marocains    Ligue des champions: le Wydad et le Raja disent «niet» à la CAF    L'ensemble des indicateurs au vert à fin 2019 : Cosumar en bonne santé financière    Covid-19 : 20 millions de dirhams mobilisés par le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima    La culture à portée de clic!    Port d'Agadir : Hausse de 7% de l'activité    Banque Populaire : nouvelles mesures en faveur des entreprises    Covid-19: le Consulat rassure les Marocains d'Italie    Coronavirus : le Maroc peut en sortir plus fort    Issam-Eddine Tbeur: «la peste soit sur le Coronavirus !»    Les pjdistes mangent à tous les râteliers, dont la maladie, pour se placer en pole position du triple échiquier électoral de 2021    Fonds anti-Coronavirus: Abdelilah Benkirane -t-il fait don de sa pension exceptionnelle ?    Le protocole d'enterrement des victimes du Covid-19    Contaminé par le coronavirus, voici les dernières nouvelles du prince Charles    La demande explose pour les banques alimentaires new-yorkaises    Coronavirus: Cuba exporte ses médecins…    Le virus de la discorde met à mal l'unité de l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Spécial TPME : Le plan de bataille des banques…
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 27 - 02 - 2020

Taux d'intérêt choc, procédure allégée et 3 milliards DH à injecter au Fonds d'appui
Sitôt dévoilé, le programme intégré d'appui et de financement des entreprises a suscité l'intérêt de la grande masse et des porteurs de projets en particulier. Ils étaient nombreux à se diriger vers leurs agences bancaires pour s'enquérir des dispositions de ce programme qui leur est dédié. Leur requête a porté, essentiellement, sur la nature des produits proposés, le conseil et l'assistance. Il y en a parmi eux ceux qui se sont lancés dans l'aventure pour être les premiers à déposer leurs dossiers de crédit. Certaines banques ont même commencé à approuver les demandes qui leur ont été soumises. Ce constat a été fait par Othman Benjelloun, en sa qualité de président du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) lors d'une rencontre nationale dédiée à la présentation du programme aux acteurs régionaux. Ceci démontre non seulement l'intérêt accordé à ce dispositif mais également la mobilisation active du secteur bancaire.
Un mécanisme de financement illimité initié par BAM
En effet, la profession bancaire a été réactive aux orientations royales. Au lendemain du discours du Souverain, le GPBM s'est mobilisé aux côtés du ministère de l'économie, des finances et de la réforme de l'administration et Bank Al-Maghrib pour définir la feuille de route qui marquera cette nouvelle phase de rétablissement de confiance et de relance de l'investissement.
Les trois parties ont œuvré de concert pour construire en commun un programme ayant pour pilier l'accès au financement, l'accompagnement, la démocratisation de l'accès au service bancaire de base et par conséquent la bancarisation et l'inclusion des citoyens à faibles revenus.
A cet effet, plusieurs mesures ont été prises par la banque centrale pour faciliter l'accès des entreprises au financement dont la mise en place d'un mécanisme de refinancement illimité par Bank Al-Maghrib de tous les crédits bancaires accordés aux catégories ciblées par ce dispositif aussi bien en termes de crédits d'exploitation que d'investissement. Une dimension rurale a été ajoutée à ce programme, notamment à travers le ciblage du secteur agricole et projets réalisés dans le milieu rural.
Des taux d'intérêt exceptionnels
Le programme intégré est venu changer les paradigmes. Le plus grand titre de ce changement est l'application de taux exceptionnels dans la sphère bancaire.
En effet, un taux d'intérêt préférentiel de 1,25% est appliqué dans le cadre du mécanisme de refinancement des banques des catégories cibles, soit 100 points de moins par rapport au taux directeur de la banque centrale. Ainsi, et sur instruction royale, le taux d'intérêt bancaire pour les bénéficiaires de ce programme dans le milieu urbain est plafonné à 2%, soit le plus bas taux jamais pratiqué au Maroc. Dans les zones rurales, ce taux est de 1,75% et ce en dépit du risque crédit plus élevé compte tenu d'une part de l'étroitesse du marché et de l'autre de sa sensibilité aux aléas climatiques et aux fortes variations des prix des produits agricoles.
Autre engagement pris par les banques de la place, celui d'alimenter le fonds d'appui au financement de l'entrepreneuriat. La profession bancaire y contribuera à hauteur de 3 milliards de dirhams.
Un taux de réponse de moins de trois semaines
L'écosystème financier est déterminé à réussir ce pari et à honorer ses engagements de manière ferme et déterminée. Les banques ambitionnent de faire valoir leur métier dans le respect des critères de viabilité et d'être à l'écoute du terrain. L'engagement étant également de mettre au service des jeunes porteurs de projets et des PME tout l'accompagnement nécessaire dans la durée qu'ils requièrent.
Les banques ont mobilisé leur arsenal humain et logistique pour être à la hauteur des attentes que que cela soit en termes de proximité, d'écoute, d'assistance à la structuration, de formation ou de conseil. Et pour couronner le tout, les institutions bancaires ont misé sur la simplification de l'accès et l'usage des produits offerts. Les procédures de constitution et de garantie sont ainsi allégées.
Les bénéficiaires profiteront au départ d'une gratuité des frais de constitution des dossiers et d'un délai de réponse très réduit. Le traitement des dossiers se fera ainsi dans un laps de temps restreint ne dépassant pas les 3 semaines.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.