Météo: le temps prévu ce samedi 19 juin au Maroc    La famille royale célèbre l'anniversaire de Moulay Rachid    Le secrétaire d'Etat US bientôt en tournée européenne    Euro 2020: voici pourquoi la finale pourrait être délocalisée    Pyramids-Raja: les Verts s'envolent pour l'Egypte (VIDEO)    Antonio Guterres officiellement reconduit pour un second mandat de Secrétaire général de l'ONU    Younes Belhanda ne retournera pas au Montpellier HSC cet été    Deux enfants bloqués en Turquie: Ouahbi interpelle Laftit et Bourita    Je suis venu travailler au Qatar pour poursuivre mes rêves, mais ma vie est un cauchemar    Inde: mort du « Flying Sikh » Milkha Singh, l'un des sportifs les plus célèbres du pays    BBC News: Le ministre des Finances du Qatar arrêté dans le cadre d'une enquête pour corruption    Copa America: le Chili bat la Bolivie 1-0    Programme des principaux matchs du samedi 19 juin    La star du FC Cologne s'affiche en maillot du Wydad (PHOTO)    En Colombie, le blocage des routes ne sera plus considéré comme manifestation pacifique    Pérou: 27 morts dans un accident d'autocar    « Nous sommes traitées comme des enfants », déclarent des femmes qataries à un groupe de défense des droits    Education nationale: 57% taux de participation aux élections des représentants du personnel    L'«Algérie nouvelle», une illusion d'optique à l'issue des législatives    Un espagnol sur 5 que pense le Maroc récupèrera Sebta et Melilia    Hélène Le Gal : "L'ouverture d'un consulat au Sahara est liée au nombre de Français qui y vivent"    Maroc-Espagne : l'opposition creuse la tombe du gouvernement Sanchez    Inauguration en grande pompe du DS Store Massira Al khadra (VIDEO)    Global Capital Bonds Awards 2021: Le Maroc décroche 3 distinctions    Royal Air Maroc : la route touristique Paris Orly-Dakhla opérationnelle    Ligue des champions d'Afrique : le WAC affûte ses armes avant le match retour    Premier contrat pro avec le PSG pour Kaïs Najeh    Développement durable, le Maroc trace sa voie    Matteo Salvini : Le Maroc, pays le plus stable de toute la région méditerranéenne et nord-africaine    Finlande : le Maroc, tête de pont de la nouvelle stratégie africaine    Evolution du coronavirus au Maroc : 481 nouveaux cas, 525.924 au total, vendredi 18 juin 2021 à 16 heures    Ressources humaines dans la santé : Le Maroc peut-il gagner la bataille ? [Dossier]    Dakhla: arrivée du premier vol direct en provenance de Paris    Aïd al-Adha 1442 : 5,8 millions de têtes d'ovins et caprins identifiées    Voici pourquoi un bon nombre de stars de la chanson française sont à Marrakech    [Interview avec Nabil Ayouch] «Haut et fort», de Casablanca à Cannes    Rabat : La joie au coeur de l'exposition « Joy »    Bientôt un prix national des meilleures publications dans les encyclopédies digitales    «Le Feu qui forge» : Une exposition collective à L'Atelier 21    Six projets de loi d'aspect socio-économique adoptés    Arizona : un tireur circulant en voiture fait un mort et 12 blessés    Pollution: 86,3% des déchets marins au niveau national sont en plastique    La Douane met en service une nouvelle version de la plateforme digitale [email protected]    « Le cinéma arabe : Expériences, visions, enjeux », nouvel ouvrage de Mohamed Chouika    Concours national de langue russe    Marhaba 2021 : arrivée du premier navire au port Tanger Med [Vidéos]    Le réalisateur de télévision Chakib Benomar n'est plus    Tifinagh...et le football    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Événement : Ces juifs porteurs d'un message de tolérance
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 30 - 05 - 2003

Les enfants d'Abraham ne sont pas tous des sionistes. Une évidence confirmée par les positions de bon nombre de Juifs marocains épris de justice et de liberté et fortement attaché à leur patrie, le Maroc.
Feu Hassan II se prévalait de « posséder » à l'intérieur même de l'Etat d'Israël un outil politique qui lui permettait d'avoir de l'influence sur les choix politiques des Israéliens. Il voulait parler du poids électoral des Juifs du Maroc, qui dans l'ensemble, ont gardé avec le pays d'origine des liens affectifs et ont pour la monarchie alaouite une considération toute particulière. En souscrivant très tôt au choix stratégique en faveur de la paix entre «les enfants d'Abraham» et en jouant au sein du monde arabe la carte de la modération, Hassan II s'était forgé une image de «Roi juste», et du coup représentait aux yeux des Israéliens originaires du Maroc une source de fierté. Ce potentiel, la diplomatie moyenne-orientale du Royaume le renforça par la création en 1985 du Rassemblement Mondial du Judaïsme marocain, un organisme qui regroupe les associations représentatives des Juifs marocains ou originaires du Maroc. Au sein de cet organe, les Juifs citoyens marocains résidants au Royaume constituent une fraction majoritaire et en contrôlent les activités et les mouvements.
Une publication du Conseil des communautés israélites du Maroc (fondé en 1918) définit l'action du rassemblement Mondial, outre le maintien et le renforcement de la mémoire juive au Maroc, «à favoriser la coexistence judéo-arabe, afin de contribuer à l'aboutissement d'une paix juste et durable au Moyen-Orient». André Azoulay, le président des fondateurs du Rassemblement disait en 1994 (à un moment où tout allait pour le mieux) au sujet de l'action des Juifs marocains en faveur de la paix au Moyen-Orient «C'est notre fierté, notre fierté de Juifs marocains que d'avoir su prendre notre part modeste, discrète, mais toujours utile, à tous les efforts qui ont favorisé le processus de paix, de rapprochement, de dialogue». Il va de soi que les initiatives du Rassemblement sont inspirées et soigneusement orchestrées par «les architectes» de la diplomatie marocaine. En outre, le Conseil des communautés israélites du Maroc, l'organe qui veille à la coordination entre les communautés, ne cesse toutes les fois qu'il lui semble utile de le faire, de rappeler qu'en tant que citoyens loyaux, les Juifs du Maroc sont respectueux des choix nationaux et s'imposent une conduite qui fait d'eux des «porteurs d'un message de tolérance, ils se sentent investis d'une mission de paix et de dialogue pour hâter l'avènement de la réconciliation des enfants d'Abraham, séparés par un conflit contre nature».
En effet, les ténors des communautés expriment leur désarroi et leur tristesse face aux évènements graves et dramatiques qui secouent la Terre sainte. Pour eux, il s'agit d'un véritable drame humain qui n'a de solution autre que l'application des résolutions onusiennes et des accords bilatéraux qui garantissent aux Palestiniens leurs pleins droits. Une solution équitable du conflit israélo-arabe serait pour eux une preuve supplémentaire de la possibilité de la fructification de l'entente entre Arabes et Juifs, une entente qui selon les dires de feu Hassan II serait d'un grand bénéfice pour les Arabes, pour les Juifs, et pour l'humanité entière.
• Mohammed Hatimi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.