La généralisation de la couverture sociale nécessite une cohérence dans l'investissement à engager    La CGEM révèle ses propositions pour la LF-202    AkumenIA : la technologie au service de la performance économique    Urbanisme : Le 2ème atelier sur les Villes Intermédiaires met l'expérience marocaine à l'honneur    Le derby Wydad/Raja sans vainqueur ni vaincu    Nouveaux programmes à fort impact social en 2020-2021    La formation et le travail de base, priorités de la FRMF    Centre d'immatriculation de Marrakech : tous les rendez-vous fixés précédemment sont annulés    Dr Khadija Moussayer : « La population touchée par la Covid-19 serait en réalité plus importante que celle estimée »    Lycée Descartes : les parents d'élèves insatisfaits de l'enseignement à distance    Les maladies causées par la perte de la biodiversité préoccupent l'ONU    «Revitaliser et répondre aux besoins de la standardisation de la langue amazighe»    Nouvelle parution: sibiliants In Amazigh    L'émissaire par intérim de l'ONU en Libye soutient les conclusions des pourparlers de Bouznika    Aéronautique : cinq nouvelles ouvertures d'usines d'ici fin 2020    Togo : le premier ministre et le gouvernement quittent le pouvoir    Casablanca : une intervention policière vire au drame    Algérie : en dix jours, 10 clandestins morts et 1 200 autres repêchés    Cour suprême : Biden exhorte le Sénat à ne pas confirmer la juge Barrett avant la présidentielle    Bourita s'entretient par vidéoconférence avec le Secrétaire Général de l'ONU    Les acteurs du tourisme se rebiffent à Agadir    Tan-Tan : Lancement d'un nouveau chantier naval    Quand Josep Borrell brise, avec force arguments, les rêves séparatistes du polisario et de l'Algérie    Subvention fédérale covidienne : 20 millions à chaque club pour se payer un prétendu « isolement » !    Le président du gouvernement espagnol réitère l'appel à une solution politique basée sur le compromis    13e Festival de Fès de la culture soufie: une édition très spéciale!    Vaccin chinois : trois hauts responsables marocains participent aux essais    Coronavirus: la situation au Maroc (par villes) dimanche 27 septembre    HUSA-FUS (2-1) : Une défaite "cruelle", une victoire tombée du ciel !    Guerguerat: l'ONU réagit aux gesticulations du polisario    Paris : Soutien fort à Hafsa Boutahar en pleine pseudo manifestation pour son violeur (photos)    DEPF : hausse des levées du Trésor à fin août    Algérie : un parti politique dresse un tableau sombre de la situation politique et socioéconomique du pays    Voici le temps qu'il fera ce dimanche    Rennes-Saint Etienne (3-0) : Naïf Aguerd buteur !    ONU: le Maroc lance un appel à la communauté internationale    Liban: le nouveau Premier ministre jette l'éponge    Attaque à l'arme blanche à Paris: le principal suspect «assume» un acte dirigé contre Charlie Hebdo    Livre et édition : Un soutien de 9,32 millions de DH débloqué au titre de l'année 2020    Côte d'Ivoire : la cour de justice africaine récuse le rejet de la candidature de Laurent Gbagbo pour la présidentielle    Botola: voici le programme des dernières journées (FRMF)    L'acteur Anas El Baz est devenu papa (PHOTO)    Humayun ' s Tomb, le temple de l' amour qui a inspiré le Taj Mahal    A l'ONU, le président du Zimbabwe demande la levée des sanctions occidentales    Pierre Troisgros, chef visionnaire et figure d' une prestigieuse dynastie    L'écrivain Gabriel Matzneff définitivement privé d'aide publique    Les Spice Girls refont parler d' elles    Paris: attaque à l'arme blanche près des anciens locaux de Charlie Hebdo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse du SMIG, le flou persiste
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 08 - 2020

Le patronat laisse le choix aux adhérents et le gouvernement penche pour les négociations
Au début de ce mois d'août 2020, la deuxième tranche de la hausse du salaire minimum, SMIG, est théoriquement entrée en vigueur. Théoriquement parce que le flou persiste concernant cette mesure en ces temps de crise liée à la covid-19. Après avoir demandé un moratoire d'un an il y a quelques semaines, la Confédération Générale des Entreprise du Maroc (CGEM) a décidé de laisser le choix à ses adhérents. «J'encourage les entreprises des secteurs non impactés par la crise à appliquer la seconde hausse du Smig. Les entreprises opérant dans les secteurs actuellement en difficulté sont, quant à elles, appelées à favoriser le maintien de l'emploi, notamment en reportant l'augmentation», souligne Chakib Alj, président de la CGEM dans un courrier adressé le 27 juillet aux adhérents de la CGEM. Difficile cependant d'avoir une idée prise sur les entreprises qui ont déjà appliqué la hausse et ceux qui ont préféré la reporter en raison de la conjoncture actuelle. De son côté, le gouvernement préfère suivre la voie des négociations. Cependant, les derniers rounds du dialogue social tenus il y a quelques semaines avec la participation des syndicats et du patronat n'ont pas permis de prendre une décision claire et tranchée sur ce point précis.
Selon Abdelhaq Arabi, conseiller du chef de gouvernement chargé des dossiers sociaux, le gouvernement demeure attaché à l'accord signé en 2019 entre les partenaires sociaux précisant que l'Exécutif ne peut rien imposer ni aux syndicats ni à la CGEM. Il faut préciser qu'une première hausse de 5% a été déjà appliquée l'année dernière alors qu'une deuxième hausse de 5% également devait entrer en vigueur dès le mois de juillet dernier. Cela dit, le déclenchement de la pandémie est venu chambouler le programme préétabli avec une demande de la CGEM de prendre en considération l'impact économique pour appliquer un moratoire. De leur côté, les centrales syndicales les plus représentatives demeurent attachées à l'application de la hausse du salaire minimum dans les délais.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.