Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Finances publiques : Légère atténuation du déficit budgétaire en 2021
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 10 - 2020

Il s'allégerait de 1 point par rapport à la LFR 2020
Les recettes non fiscales devraient atteindre près de 38 milliards de dirhams en 2021. Elles marqueraient une progression de 12,9% par rapport aux prévisions de la loi de Finances rectificative 2020. Elles représenteraient en outre 16,1% du total des recettes ordinaires.
Les recettes ordinaires devraient s'inscrire en amélioration au titre de l'exercice 2021. La prévision faite dans le cadre de la loi de Finances 2021 porte sur une hausse de 6,5% par rapport à la loi de Finances rectificative 2020, soit une valeur de 236,9 milliards de dirhams. Une amélioration qui devrait être portée par la reprise prévue de l'activité économique et des différentes composantes de la demande intérieure et extérieure, stimulée notamment par les mesures du plan de relance économique. Les dépenses pour leur part devraient se consolider de 4% en 2021. Toutefois, les dépenses d'investissement se replieraient de 3,8% et ce dans un contexte marqué par le maintien de l'effort d'investissement global pour accompagner les réformes structurelles et la mise en œuvre de politiques sectorielles. Ces évolutions devraient, par ailleurs, se traduire par un déficit budgétaire de l'ordre de 6,5% du PIB hors privatisation, en allègement de 1 point comparé à la loi de Finances rectificative 2020. Détail des prévisions.
Les recettes fiscales grimperaient de 5,2%
L'évolution des recettes ordinaires nettes tient compte des recettes générées par des mécanismes innovants en matière de financement des investissements publics de 14 milliards de dirhams.
A cet effet, les recettes fiscales devraient afficher une progression de 5,2% au titre de l'année budgétaire 2021 pour atteindre les 195,6 milliards de dirhams. Une évolution qui résulterait de la hausse de 15,7% des impôts indirects (90 milliards de dirhams), de 35,8% des droits de douane (10,8 milliards de dirhams) et de 16,3% d'enregistrement et de timbre (14,7 milliards de dirhams). Pour leur part, les recettes des impôts directs s'inscriraient en repli représentant ainsi 7% du PIB et 41% des recettes fiscales en 2021. La baisse des impôts directs est estimée à 8,5% pour revenir à 80,1 milliards de dirhams. Elles perdraient ainsi 7,4 milliards de dirhams par rapport aux estimations de la loi de Finances rectificative 2020.
Cette régression serait due principalement à la baisse de 4,7 milliards de dirhams des recettes de l'impôt sur les sociétés et de 2,2 milliards de dirhams de la contribution de solidarité sur les bénéfices et revenus et, dans une moindre mesure, au recul de 250 millions de dirhams des recettes de l'impôt sur les revenus.
S'agissant des recettes non fiscales, elles devraient atteindre près de 38 milliards de dirhams en 2021. Elles marqueraient une progression de 12,9% par rapport aux prévisions de la loi de Finances rectificative 2020. Elles représenteraient en outre 16,1% du total des recettes ordinaires. Les recettes de privatisation se situeraient, quant à elles, à 4 milliards de dirhams.
Près de 250 milliards de dépenses prévus
Se référant aux prévisions relatées dans le projet de loi de Finances 2021, le montant global des dépenses s'élèverait à 308 milliards de dirhams. Une estimation qui comprend en effet les émissions des Services de l'Etat gérés de manière autonome (SEGMA) et comptes spéciaux du Trésor. Elles marqueraient ainsi une légère augmentation évaluée à 0,9%, soit une enveloppe additionnelle de 2,7 milliards de dirhams par rapport à la loi de Finances rectificative 2020. Se rapportant au PIB, ces dépenses se situeraient à 26,8%.
Les dépenses ordinaires devraient pour leur part atteindre les 246,9 milliards de dirhams, en amélioration de 4% représentant ainsi 21,5% du PIB.
Les dépenses en biens et services atteindraient au titre de l'exercice budgétaire 2021 les 205,7 milliards de dirhams grimpant ainsi de 4,3% comparé à la loi de Finances rectificative 2020. Ainsi, la masse salariale se situerait autour de 139,9 milliards de dirhams (+2,9%). En revanche, la charge des intérêts de la dette se rétracterait de 2,3% pour revenir à 27,7 milliards de dirhams, représentant ainsi 2,4% du PIB. Une évolution qui serait imputable à la baisse de 16,3% de la dette extérieure et de la quasi-stagnation (0,6%) de la charge des intérêts de la dette intérieure. S'agissant de l'investissement du budget de l'Etat, le projet de loi de Finances 2021 prévoit des émissions de 68,1 milliards de dirhams. Ce montant, qui comprend le Fonds spécial routier, représenterait près de 5,9% du PIB.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.