La Commission de l'UA appelée à jouer un rôle dans le renforcement de l' efficacité du Processus intergouvernemental    La Kafala, objet d' une circulaire du procureur général    Nasser Bourita s'entretient avec Olivér Várhelyi    CNSS : Lancement de l'opération d'immatriculation des personnes assujetties à la CPU    600 infractions à la réglementation sur les produits alimentaires constatées durant Châabane    L'activité portuaire poursuit sa tendance baissière à fin mars    L'Agence Bayt Mal Al-Qods abrite une exposition sur la ville sainte    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    L'Egypte réitère son soutien à notre intégrité territoriale    Le Kremlin juge " positif" que Biden, comme Poutine, souhaite renforcer le dialogue    La liste des athlètes marocains qualifiés pour les JO de Tokyo sera annoncée en juillet    L'efficacité des vaccins chinois remise en question    Un sculpteur et les héritiers d'Hergé s ' affrontent sur "l' originalité" de Tintin    Qui est Frank Grillo, le nouveau monsieur muscles de Hollywood ?    "Raya " , "Godzilla vs Kong " : les sorties directes sur petit écran se multiplient    Real Madrid: clap de fin pour Sergio Ramos    Nucléaire : l'Iran a commencé à produire de l'uranium à 60 %    Maroc/Covid-19 : 7 décès et 587 nouvelles contaminations en 24h    Intempéries: Khouribga sous l'eau (PHOTOS)    Coupe de la CAF : Le Raja en Tanzanie sans ses cadres    Il n'y a pas que la Covid-19, Aubameyang hospitalisé à cause de la malaria    Jeux Olympiques de Tokyo / Football : Tirage des groupes le 21 avril    Ramadan 2021 : 2M s'accapare 45% de l'audience télévisuelle en prime time    Quant Ali Aarass fournissait des armes à feu au mouvement des moudjahidines du Maroc    Al Hoceima : un jeune homme rompt son jeûne en public    Tanger: un centre affilié au ministère des Habous vandalisé    Coronavirus : 40 arrestations lors d'une manifestation pour réclamer la tenue des prières surérogatoires, tarâwîh    Le roi Mohammed VI écrit à la reine du Danemark    Maroc : Africa Business School lance à nouveau le mastère spécialisé en action publique    Botola Pro : Le WAC tenu en échec par le MCO    Barça: l'offre de Laporta à Messi    La généralisation de la couverture sociale, un projet avant gardiste en Afrique et dans le monde arabe    L'Icesco lance la 2e édition de ses programmes ramadanesques    La BVC débute en hausse    3ème promotion de Madaëf Eco6 : la Société de Dévelopement Saïda annonce les lauréats    Piratage : Londres "gravement préoccupé" par des "activités malveillantes" de la Russie    Les radios historiques de Fès et Tanger désormais en 24/24    L'Académie du Royaume du Maroc publie « Tebraâ », un recueil qui célèbre la poésie féminine Hassanie    6 chantiers et 31 projets prévus : La Douane dévoile son plan stratégique 2023    Versement des bourses d'études aux stagiaires de l'OFPPT à partir du 15 avril    Coronavirus : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec 13 nouveaux pays    Votre e-magazine Challenge du vendredi 16 avril 2021    Covid-19 : le Maroc suspend ses liaisons aériennes avec treize nouveaux pays    Météo : Pluies et averses orageuses sur plusieurs régions ce vendredi 16 avril    Conseil de gouvernement : Adoption d'un projet de décret relatif à l'organisation judiciaire    Maroc - Egypte : M. Bourita s'entretient avec son homologue égyptien    «Trilogie Marocaine 1950-2020» au musée national de Madrid    Un an après le début de la pandémie du Covid-19 au Maroc,Festival du rire de Casablanca : Malgré la pandémie, le rire réunit les Bidaouis !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lois électorales : Le moment de vérité pour l'amendement patronat
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 09 - 03 - 2021

La deuxième Chambre devra statuer sur une disposition relative aux parlementaires représentant le monde de l'entreprise
Le conseiller ne doit nullement renoncer durant son mandat à l'appartenance politique, syndicale ou patronale au nom de laquelle il s'est présenté aux élections au risque d'une déchéance.
Les conseillers parlementaires entrent en jeu. En effet, les projets de lois électorales viennent d'être transférés à la deuxième Chambre parlementaire qui devra statuer sur ces textes d'ici la semaine prochaine. Si les projets ont été accompagnés par un débat assez vif à la première Chambre, le travail des parlementaires de la deuxième Chambre sera à son tour très attendu. Et pour cause. Certaines nouveautés phares introduites par le gouvernement concernent directement la Chambre des conseillers. Dans ce sens, l'amendement qui a retenu le plus d'attention dès la publication de ces lois concerne la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc). Il faut préciser ainsi que le projet de loi organique n°05.21 modifiant et complétant la loi organique n°28.11 relative à la Chambre des conseillers adoptée en première lecture chez les députés, permet aux organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives (patronat) de garder un groupe parlementaire afin de faire entendre la voix et les préoccupations des acteurs économiques, de même que sur le registre du contrôle des politiques publiques. Dans le détail, le projet prévoit que les candidats aux élections des représentants des organisations professionnelles patronales ne pourront plus recevoir d'accréditation d'un parti politique. En outre, d'après les nouvelles dispositions du projet de loi organique, le conseiller ne doit nullement renoncer durant son mandat à l'appartenance politique, syndicale ou patronale au nom de laquelle il s'est présenté aux élections au risque d'une déchéance. Les candidats au siège de conseiller seront responsables des subventions financières publiques qui leur sont allouées pour les dépenses de campagne.
Touche
Reste à connaître la position à la fois du groupe parlementaire de la CGEM à la deuxième Chambre mais également celle des partis de la majorité et de l'opposition sans oublier les groupes et groupements des centrales syndicales. Une chose est sûre en tout cas. Les conseillers parlementaires voudront à leur tour apporter leur touche aux projets de lois électorales dont l'examen va démarrer à la deuxième chambre. Le ministre de l'intérieur est ainsi attendu à la Chambre haute du pays pour présenter et défendre les projets de lois. Les partis politiques, le patronat et les syndicats seront appelés, à leur tour, de donner leur point de vue avant de proposer des amendements. Il s'agit d'une étape cruciale même si lesdits textes devront revenir pour une deuxième lecture à la Chambre des représentants avant leur adoption définitive. Selon l'article 84 de la Constitution, «tout projet ou proposition de loi est examiné successivement par les deux Chambres du Parlement pour parvenir à l'adoption d'un texte identique.
La Chambre des représentants délibère la première sur les projets de loi et sur les propositions de loi initiées par ses membres, la Chambre des conseillers délibère en premier sur les propositions de loi initiées par ses membres.
Une Chambre saisie d'un texte voté par l'autre Chambre délibère sur le texte tel qu'il lui a été transmis. La Chambre des représentants adopte en dernier ressort le texte examiné. Le vote ne peut avoir lieu qu'à la majorité absolue des membres présents, lorsqu'il s'agit d'un texte concernant les collectivités territoriales et les domaines afférents au développement régional et aux affaires sociales». Pour rappel, la Chambre des conseillers avait tenu, vendredi dernier, une séance plénière consacrée à l'ouverture de sa session extraordinaire. Cette session a été marquée par la présence du ministre de l'intérieur, Abdelouafi Laftit.
Elle s'inscrit dans le cadre de l'application des dispositions de l'article 66 de la Constitution, de l'alinéa 20 du règlement intérieur et sur la base du décret 2.21.124 invitant les deux Chambres du Parlement à la tenue d'une session extraordinaire. La Chambre des conseillers a déjà adopté à l'unanimité, vendredi en séance plénière, deux projets de lois relatifs au processus électoral. Il s'agit du projet de loi n°10.21 modifiant et complétant la loi n°57.11 relative aux listes électorales générales, aux opérations de référendums et à l'utilisation des moyens audiovisuels publics lors des campagnes électorales et référendaires et du projet de loi n°11.21 modifiant la loi n°9.97 relative au Code électoral et à l'organisation de la révision exceptionnelle des listes électorales des chambres professionnelles.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.