Météo Maroc: le temps prévu lundi 19 avril 2021    Afghanistan: Joe Biden siffle la fin de la partie    Patrimoine: Lancement d'un programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    Signature d'une convention pour l'acquisition des pièces d'art pour le futur musée juif de Fès    Errachidia : Mise en échec d'une tentative de trafic international de drogue    Youssef En-Nesyri vers un transfert record pour le club du FC Séville    Covid-19: Vaccinations, infections, décès...les chiffres officiels de ce dimanche    Déraillement d'un train en Egypte : Au moins 11 morts et près de 100 blessés (nouveau bilan)    Covid-19 : la moitié des adultes américains a reçu au moins une dose d'un vaccin    Reportage// Ramadan : Je ne sais pas lire l'arabe, comment avoir un contact avec le Saint Coran ?    El Otmani: une «illustration des contours de la politique sociale de SM le Roi»    Chelsea et Tuchel en finale grâce à Ziyech!    Le Raja s'offre le MAT, le HUSA s'incline face à la RSB    Création d'un institut de formation professionnelle    Un chantier révolutionnaire au profit de larges franges de citoyens    Le FMI félicite le Maroc    Kafala: Le procureur général appelle à une intervention positive    Le journal égyptien «Al Ahram» met en lumière sur les traditions du Ramadan au Maroc    La conjoncture et l'enjeu    Santé : le Maroc va ouvrir ses portes aux médecins étrangers    Le livre. Demain l'âge d'or de Jacque Heitz (suite)    Le livreur algérien de Deliveroo qui refusait de servir des clients juifs a été expulsé vers son pays    Phosphates : un think tank américain appelle à l'annulation des droits d'importations imposés au Maroc    Les dates des premières élections fixées    Ancienne médina de Rabat: Une offre abondante et diversifiée pour le Ramadan    Rachid El Ouali s'exprime sur sa première expérience en tant que réalisateur de sitcom dans Info Soir (Vidéo)    Real Madrid: Fede Valverde forfait contre Getafe    Le match fou du PSG contre Saint-Etienne (VIDEO)    Arrivée à Beyrouth du 2ème lot des aides alimentaires marocaines au Liban    Nucléaire iranien : Des avancées malgré la difficulté des négociations    Maroc : Réunion ce mardi 20 avril du Conseil de gouvernement    Revalorisation : La grogne monte chez les agents de la protection civile en Algérie    Sarah & Ismael: quand la passion guide!    Maroc/Trésor : Déficit budgétaire de 7,3 MMDH à fin mars 2021    Covid-19 : personnes porteuses de maladies chroniques, comment se faire vacciner    Ramadan: Une véritable aubaine pour l'activité commerciale à Souk « Tlat » d'Al Hoceima    Colombie : au moins 14 rebelles et un militaire tués lors de combats    Le profond malaise qui demeure entre la France et l'Algérie s'exaspère    The Legal 500 consacre plusieurs bureaux d'avocats marocains    URGENT ..Foot: la direction du Bayern « désapprouve » l'annonce par Flick de son départ    AMIC : Les levées de fonds pourraient atteindre 2,9 MMDH en 2021    Finale de la Coupe du Roi : Le Real félicite le Barça après son 31ème sacre    OCS-RCOZ (2-1) : Les Messfiouis maîtres chez eux !    Casablanca: le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Culture : Le Programme des éliminatoires de la 2è édition de la Ligue Nationale d'Improvisation Théâtrale Nojoum    Rencontre: Exploratrice, conteuse...    Ramadan: Driss Roukh critiqué à cause de Mouna Fettou et Dounia Boutazout (PHOTO)    Don Royal: Arrivée à Beyrouth du premier lot des aides alimentaires pour le Liban    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elections : Le cordon entre syndicats et partis coupé ?
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 26 - 02 - 2021

L'étape des amendements concernant la loi sur la Chambre des conseillers cruciale
Le conseiller ne doit nullement renoncer, durant son mandat, à l'appartenance politique, syndicale ou patronale au nom de laquelle il s'est présenté aux élections, au risque d'une déchéance.
Si les centrales syndicales et les partis politiques demeurent indépendants, dans les faits les deux entités n'hésitent pas à former des groupes communs. C'est le cas notamment à la Chambre des conseillers. Aujourd'hui, la question refait surface à l'occasion de l'examen des lois électorales par le Parlement. S'achemine-t-on vers une séparation entre le politique et le syndical à la deuxième Chambre ? L'étape des amendements s'annonce ainsi cruciale au Parlement qui doit trancher les nouveaux textes en perspective des échéances électorales prévues dans les mois à venir. Dans ce sens, le ministre de l'intérieur a présenté les projets de lois devant les parlementaires. Ainsi, le ministre de l'intérieur, Abdelouafi Laftit, avait présenté le projet de loi organique n°05.21 modifiant et complétant la loi organique n°28.11 relative à la Chambre des conseillers.
Dans le cadre de la normalisation des nouvelles dispositions juridiques entre les deux Chambres du Parlement, M. Laftit a relevé que le projet de loi organique comprend les mêmes amendements que ceux du projet de loi organique modifiant et complétant la loi organique relative à la Chambre des représentants, au niveau du renforcement des garanties de la concurrence électorale. Selon les nouvelles dispositions du projet de loi organique, le conseiller ne doit nullement renoncer, durant son mandat, à l'appartenance politique, syndicale ou patronale au nom de laquelle il s'est présenté aux élections, au risque d'une déchéance, a-t-il expliqué, ajoutant que les candidats au siège de conseillers seront responsables des soutiens financiers publics alloués pour les dépenses liées à leur campagne.
Enfin, il sera question de rationaliser les mandats électoraux, en instituant l'incompatibilité entre le mandat de député et celui de président du Conseil de toute commune, dont la population dépasse 300.000 habitants, conclut M. Laftit. Il faut préciser que la Chambre des conseillers comprend, selon la Constitution, au minimum 90 membres et au maximum 120, élus au suffrage universel indirect pour six ans. L'article 63 de la loi fondamentale du pays précise que «trois cinquièmes des membres représentent les collectivités territoriales. Cet effectif est réparti entre les régions du Royaume en proportion de leurs populations respectives et en observant l'équité entre les territoires. Le tiers réservé à la région est élu au niveau de chaque région par le Conseil régional parmi ses membres.
Les deux tiers restants sont élus par un collège électoral constitué au niveau de la région par les membres des Conseils communaux, provinciaux et préfectoraux ; deux cinquièmes des membres élus dans chaque région par des collèges électoraux composés d'élus des Chambres professionnelles et des organisations professionnelles des employeurs les plus représentatives, et de membres élus à l'échelon national par un collège électoral composé des représentants des salariés».
Amendements
Les principaux amendements prévus par les projets de lois organiques régissant le système électoral, tels que présentés, mardi dernier, par le ministre de l'intérieur, Abdelouafi Laftit, devant la Commission de l'intérieur, des collectivités territoriales, de l'habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, concernent la circonscription nationale remplacée par des circonscriptions régionales ; la révocation de tout député ayant quitté le parti politique avec lequel il s'était présenté aux élections; la révocation de tout député ayant quitté son groupe ou groupement parlementaire; le mandat de président de Conseil d'une commune de plus de 300.000 habitants, incompatible avec celui de député ou de conseiller; le maintien d'un groupe parlementaire pour le patronat au sein de la Chambre des conseillers ; et l'augmentation du montant des dons, legs et libéralités en numéraire ou en nature autorisés pour les partis politiques de 300.000 DH à 500.000 DH par an et par donateur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.