Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Étude McKinsey à doses homéopathiques
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 07 - 2005

Par bribes, l'étude McKinsey, désormais baptisé programme Emergence, livre son contenu. Ses retombées économiques, une fois appliquée, se traduiraient par la création de 800.000 emplois, pour une valeur ajoutée directe de 53 milliards DH à l'horizon 2010.
Le voile est partiellement levé sur la très médiatisée étude McKinsey. Sa présentation devant le monde économique lors de la réunion du bureau de la CGEM et du Conseil national du patronat, le 12 juillet 2005, a permis de rallier le monde de l'entreprise à sa cause. Ainsi, le patronat marocain a, officiellement, apporté son adhésion à la vision de cette étude qui recommande le développement de nouveaux métiers, l'accélération des réformes et le renforcement de la compétitivité. Selon les membres de la CGEM, les raisons de la stratégie de communication, bien préjudiciable au département du commerce et de l'industrie qui a commandité l'étude, mais par ailleurs bien profitable en matière de publicité au cabinet McKinsey, sont justifiés. L'étude comporte des données qui doivent rester confidentielles. Le travail livré contient des informations détaillées, formulées sous forme de mode d'emploi pour mettre en pratique l'étude. À titre d'exemple, en matière de off-shoring ou pour l'industrie automobile, le type de prestation que le Maroc peut mettre en pratique est clairement notifié.
Ainsi, un des domaines à aller chercher le off-shoring en matière de comptabilité des banques. Les banques françaises cibles ont été clairement identifiées. Le détail a porté sur le nom même de la personne à contacter.
« Le plus important est de militer pour traduire ce nouveau programme en actions tangibles, à commencer par une discontinuité dans les méthodes et les moyens », a tenu à préciser Hassan Chami, président de la CGEM lors de la conférence de presse notifiant l'adhésion de la confédération à l'étude McKinsey, désormais baptisée programme « Emergence ».
Les retombées économiques du programme, une fois appliqué, se traduiraient par la création de 800.000 emplois, pour une valeur ajoutée directe de 53 milliards de DH à l'horizon 2010.
Selon la revue CGEM Infos, reprenant de larges extraits de la présentation faite par le ministre du commerce et de l'Industrie, Salaheddine Mezouar, devant le CNP, l'étude McKinsey qui a nécessité un travail de six mois, est basée sur trois points essentiels : le diagnostic des freins au développement, la définition de la stratégie sur la base des conclusions faites après le diagnostic ainsi que le suivi et la mobilisation des moyens humains et financiers pour concrétiser cette stratégie.
Le diagnostic de la situation actuelle du tissu industriel marocain fait apparaître un déficit de croissance chronique et un processus de mise à niveau insuffisant d'où la nécessité de mettre en place une politique industrielle volontariste. «D'un autre côté, l'informel, la faiblesse de la demande intérieure, la lourdeur et la complexité des procédures administratives, la pression fiscale constituent les contraintes majeures pour ce secteur», précise le bulletin de la CGEM. Côté recommandation, l'étude propose un ciblage plus intelligent qui doit se faire en parallèle avec des réformes de fond et l'encouragement des investissements directs étrangers. L'exemple du Mexique a été cité. Ce pays, après une phase de stagnation durant les années 80, a pu réussir la restructuration de son économie durant les années 90.
Le Maroc peut ainsi miser sur les nouveaux métiers. L'off-shoring arrive en tête. L'électronique et l'automobile sont l'autre fer de lance. « Le programme Emergence constitue un point de départ et une opportunité à saisir. Il nous permettra de sortir de l'approche classique de gestion », a déclaré Salaheddine Mezouar devant le CNP. Assurément, le programme constitue une opportunité pour le secteur industriel marocain, mais maintenant que la fenêtre de tire est bien cadrée, sa mise en œuvre, à court terme, est un gage d'un lancement réussi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.