Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des prévisions économiques optimistes pour les 3 ans à venir
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 02 - 09 - 2021


La croissance passera de 3,2% en 2022 à 4% en 2024
La croissance économique pour le cap 2022-2024 sera comprise entre 3,2 et 4%. Ainsi, le PIB national devrait atteindre une croissance de 3,2% en 2022 pour culminer à 3,8% en 2023. En 2024, la croissance économique devrait se situer au tour de 4%. Ces indicateurs triennaux ont été rappelés dans le rapport d'exécution budgétaire et de cadrage macroéconomique triennal publié dans le cadre du projet de loi de Finances pour l'année budgétaire 2022. Pour les 3 années à venir, la valeur ajoutée agricole devrait afficher un redressement constant notamment pour le cap 2023-2024. Les prévisions portent ainsi sur une hausse de 4,8% attendue pour 2023 et 2024 contre une baisse de 1% prévue en 2022. La valeur ajourée non agricole connaîtra pour sa part des variations positives distinctes. Une hausse de 4,1% est anticipée pour 2022 pour revenir à 3,5% en 2023 et 3,8% en 2024. Il est à noter que tous les départements ministériels ont été invités le 17 mars 2021 par une circulaire du chef de gouvernement à présenter leurs projets de programmation pluriannuelle. Des propositions qui ont été examinées et mises à l'étude au cours de la période allant du 15 avril au 10 mai 2021.
«Les prévisions triennales des dépenses issues de la programmation budgétaire triennale figurent au niveau des projets de performance établis par les départements ministériels afin d'assurer la cohérence avec les objectifs de performance et limiter ainsi la multiplication des documents budgétaires», peut-on lire dudit rapport. La programmation budgétaire triennale 2022-2024 intervient dans un contexte incertain du fait de l'apparition de nouveaux variants Covid et de l'impact de cette pandémie sur les économies. La configuration des finances publiques adoptées pour ce cap répond aux orientations en matière d'optimisation des dépenses et la préservation des équilibres macroéconomiques. Il s'agit en effet de poursuivre la rationalisation des dépenses de fonctionnement de l'administration notamment celles liées aux redevances d'eau, d'électricité et de télécommunications ainsi qu'aux frais de déplacement et de missions aussi bien internes qu'externes. La rationalisation concerne également les frais liés aux hôtelleries, aux réceptions et à l'organisation des cérémonies, des formations et des séminaires.
La deuxième orientation est relative à l'abstention de la programmation des crédits d'investissement liés à la construction ou à l'aménagement des locaux administratifs. L'abstention de l'achat de véhicules est également de mise. Les orientations émises pour la période 2022-2024 sont également centrées autour du financement des nouveaux projets disposant d'une régularisation préalable de la situation réglementaire du foncier dans le cadre du respect des dispositions constitutionnelles et réglementaires en vigueur et pour lesquelles les études techniques et financières nécessaires ont été réalisées. Ceci à travers le « Fonds Mohammed VI pour l'investissement » dans le cadre de partenariats avec le secteur privé. Rappelons que le cadrage macroéconomique a pour finalité d'accroître la visibilité des choix stratégiques et d'améliorer la cohérence entre les stratégies sectorielles tout en préservant l'équilibre financier de l'Etat. C'est dans cette optique que la programmation budgétaire triennale a été institutionnalisée dès 2019 par la loi organique relative à la loi de Finances n°130-13.
Ce dispositif concerne aussi bien les budgets des ministères que les établissements et entreprises publics soumis à leur tutelle et bénéficiant de ressources affectées ou de subventions de l'Etat. La finalité étant d'accroître l'efficacité de l'allocation des ressources budgétaires à travers le renforcement des liens stratégiques sectoriels et le budget annuel ainsi que de permettre aux gestionnaires une meilleure visibilité en mettant à leur disposition un outil de suivi de la performance des politiques publiques à moyen terme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.