HCP: une majorité gouvernementale hégémonique implique une dynamique des réformes    Dominic Cummings, l'ex-éminence grise devenu l'ennemi juré de Boris Johnson    Gabon – Maroc : Janny Sikazwe, officiel de la VAR    Tarfaya: 45 candidats à l'immigration sauvés par la Marine    Azrou : Arrestation d'un individu en état d'ivresse, ayant provoqué un accident    M. Daki: La justice numérique, un des piliers de la réforme globale du système judiciaire    Paiement en commun : La ZLECAF esquisse les contours de la monnaie unique    Maroc-Espagne : les mots insuffisants de Pedro Sánchez    Covid-19. Omicron représente 95% des cas positifs au Maroc [Ministère de la Santé]    Un nouveau ferry en partance de Tanger Med vers Marseille programmé ce 24 janvier    Cristiano Ronaldo remporte un « Prix spécial » de la Fifa pour son record de buts en sélection    Le Parlement européen a une nouvelle présidente : La Maltaise Roberta Metsola    Commerce international : un partenariat CGEM-ADII pour l'accompagnement des entreprises    Plus de 4 700 signatures pour une pétition contre le maintien du couple Filali en France    Maroc : Liberté provisoire pour la militante Fatima Zohra Ould Belaid    Tourisme : Le gouvernement accorde un montant de 2MMDH pour soutenir le secteur    Le Maroc un des leaders mondiaux en matière d'hydrogène vert    Un autre club de Serie A sur les traces de Sofyan Amrabat    CAN 2021 / Programme de ce mardi : Quatre matches décisifs pour la hiérarchie et la qualification    CAN 2021 / Arbitrage : Une première, un quatuor féminin pour le match Guinée-Zimbabwe    L'Ambassadeure de l'UE présente ses lettres de créances au Souverain    Pour Eric Zemmour, «c'est le pétrole que la France a trouvé en Algérie qui permet de nourrir sa population de 40 millions»    Sécurité routière: NARSA dévoile son plan national de contrôle (2022-2024)    Covid-19 : Le pic épidémique aura lieu vers fin janvier, selon Mustapha Naji    L'importance du tourisme pour le redressement économique en 2022 : l'essentiel du rapport de l'ONU    La réalisation de la voie ferrée Marrakech-Agadir est l'une des priorités du plan de l'ONCF    Sahara : Washington réitère son soutien à l'envoyé onusien de Mistura    Vols internationaux : Plaidoyer pour une fin du lockdown aérien    « La musulmanité face à l'islamisme : le nouveau défi de la République »    Une tempête de neige balaie le Canada    Une nouvelle ligne ferroviaire entre la Tanzanie et le Burundi    Le MEF obtient la certification TIer III d'Uptime Institute pour son DataCenter    Tempête sur la côte Est américaine: plus de 200.000 foyers sans électricité    L'ONU suspend ses vols réguliers vers le Mali    Météo: les températures baissent au Maroc, les détails par villes    Météo Maroc: temps assez froid ce mardi 18 janvier 2022    Covid 19: 130 établissements scolaires fermés durant la période du 10 au 15 janvier    Conseil de gouvernement : la marque «Morocco Tech», en tête de l'ordre du jour    Mehdi Bensaid déterminé à promouvoir le théâtre et le cinéma au Maroc    Peu de réussites, beaucoup de fustrations: un an de mandat Biden    CAN 2022: Sofiane Alakouch seul manquant à l'entraînement des Lions de l'Atlas avant le Gabon    Une anti-IVG favorite pour la présidence du Parlement européen    A la galerie casablancaise A2 : Patrick Lowie et Bilal Faris exposent leurs sculptures oniriques avec «Agitateurs»    Maroc: 150 nouvelles salles de cinéma verront le jour    Cinéma : Les salles de l'IF Maroc proposent une sélection des meilleurs films 2021-2022    Hamid Douieb expose ses œuvres récentes à Marrakech    2M mag: Artisanat et art au programme de ce soir à 22h50    Mounia Aram remporte le prix de l'innovation culturelle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le processus de développement des établissements de la formation professionnelle se poursuit...
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 11 - 2021

David Greene, chargé d'affaires à l'ambassade des Etats-Unis d'Amérique au Maroc, vient d'effectuer lundi dernier une visite au chantier de construction de l'Institut de formation dans les métiers de la santé et de l'action sociale (IFMSAS) d'Oujda.
Etaient présents à l'événement Malika Laasri, DG de l'Agence Millennium Challenge Account–Morocco (MCA-Morocco), et Richard Gaynor, directeur résident de Millennium Challenge Corporation (MCC) au Maroc. La visite a permis aux porteurs du projet de s'enquérir de l'état d'avancement des travaux de construction de l'IFMSAS d'Oujda, qui ont atteint un taux de réalisation de 50%. Lancés en décembre 2020, l'établissement devrait être fin prêt en mars 2022. Ils concernent principalement l'édification, sur une superficie totale de près de 18.380 m2 dont une surface couverte de 5.724 m2. Les locaux pédagogiques comprendront ateliers de formation et de simulation, salles de cours, salles informatiques et spécialisées, salle de conférences, salle de réunions, unité de ressources didactiques, etc. Un internat d'une capacité de 124 stagiaires filles et garçons et un bloc administratif compléteront l'édifice. Pour rappel, le projet de construction et d'équipement de l'IFMSAS d'Oujda est porté par l'OFPPT et a été initié avec le soutien du Fonds Charaka mis en place dans le cadre du programme de coopération «Compact II», financé par le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique, représenté par MCC. Le Fonds Charaka traduit la volonté d'une contribution à la promotion de l'insertion professionnelle des jeunes, à l'amélioration de la compétitivité des entreprises et à l'adoption de modes de gouvernance concertés avec les professionnels.
Mobilisant un investissement total de près de 77,6 millions DH, dont un apport de 65,5 millions DH du Fonds Charaka, ce projet s'inscrit dans le cadre de la volonté royale qui prône une nouvelle génération d'EFP sollicitant activement le secteur privé. L'action a été consolidée, également, par un partenariat avec l'Association nationale des cliniques privées (ANCP) et l'Université Mohammed VI des sciences de la santé (UM6SS) . Les ministères de la santé et de la protection sociale et celui de l'inclusion économique, de la petite entreprise, de l'emploi et des compétences représentent l'alliance avec le public. Le partenariat public-privé (PPP) a donné lieu à la création d'un conseil d'établissement (CE) comme organe de gouvernance de cet établissement de formation professionnelle (EFP), présidé par le secteur privé (ANCP).
L'IFMSAS d'Oujda devrait être opérationnel à la prochaine saison (septembre 2022). Il sera aménagé de telle sorte à accueillir annuellement 736 sièges pédagogiques au titre de la formation de base (niveaux qualification, technicien et technicien spécialisé). 11 filières y seront développées, à savoir la maintenance biomédicale, la radiologie et l'imagerie médicale, les analyses médicales, l'endoscopie et l'exploration fonctionnelle, le bloc opératoire, les soins généraux, la rééducation et la réhabilitation. «Cette offre formative permettra de répondre aux besoins en profils qualifiés des opérateurs dans les secteurs de la santé et de l'action sociale et d'offrir aux jeunes issus de la ville d'Oujda, en particulier, et de la région de l'Oriental, en général, des perspectives prometteuses de formation et d'insertion professionnelle », assurent les responsables du projet. Il faut dire que la construction de l'institut de Oujda fait partie de 15 projets bénéficiaires du soutien du Fonds Charaka, totalisant un investissement d'environ 1,026 milliard DH. Globalement, ce sont 9 établissements de la formation professionnelle qui vont être construits. Six autres déjà existants seront soit élargis, soit réhabilités, soit subiront une reconversion.
Ces instituts seront dédiés aux métiers de l'agriculture et l'agro-industrie, du tourisme, de l'industrie, de l'artisanat, du BTP, du transport, de la logistique et de la santé. Ils assureront la formation de près de 12.670 stagiaires chaque année et sont localisés au niveau de six régions du Royaume, à savoir Casablanca- Settat, Fès-Meknès, Tanger-Tétouan- Al Hoceima, Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet et l'Oriental. Les enjeux sont réels. Les grands projets lancés à travers le Maroc nécessitent de la technicité chez les nouvelles recrues. La création de l'emploi devra être ciblée pour qu'elle soit durable. Cela devra passer par la formation. La stratégie de développement d'infrastructures conformes pour offrir des formations en adéquation avec la demande du marché est bel et bien imbriquée au processus. Reste à mettre les bouchées doubles pour rattraper les retards


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.