Les températures attendues ce dimanche 23 janvier 2022    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Le temps qu'il fera ce dimanche 23 janvier 2022    Au chevet des animaux errants à Bagdad: un coeur gros comme ça mais zéro soutien    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    Nouvelle-Zélande: la Première ministre reporte son mariage pour cause de Covid    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Ukraine : Londres accuse Moscou de « chercher à installer un dirigeant prorusse à Kiev »    CAN 2021: le sélectionneur du Ghana licencié    Halilhodzic: « Le tirage aurait pu être pire » (VIDEO)    Éliminatoires Mondial Costa Rica: le Maroc et le Sénégal font match nul    Après le discours de Felipe VI, Albares modère son optimisme quant à la reprise des relations avec le Maroc    Neuf individus dont deux policiers interpellés    Présidentielle: Macron en tête des intentions de vote au premier tour (Sondage)    CAN2021 : Samedi, les Lions de l'Atlas à l'entraînement sans Bounou, Hakimi et Fajr !?    Covid-19 au Maroc : 7 638 nouvelles infections et 31 décès ce samedi    Sahara marocain: Le SG de l'ONU appelle toutes les parties à reprendre le processus politique    Compteur coronavirus : 7 638 nouveaux cas et 31 décès en 24H    CAN 2021: Les Comores sans gardien de buts face au Cameroun    La Bourse de Casablanca indécise du 17 au 21 janvier    Maroc- RD Congo aux barrages du Mondial (Qatar-2022)    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    Appel au rapatriement des Marocains de la Syrie après une attaque d'ISIS    Marque Employeur.La SMT certifiée pour la deuxième année consécutive    Strasbourg : Des trophées pour les initiatives les plus distinguées de la société civile franco-marocaine    Assassinat du président haïtien: plusieurs enquêtes mais le flou perdure    L'Espagne intensifie sa présence militaire autour des fermes piscicoles    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    Mali : l'Union européenne agite le chiffon rouge face à Bamako et Wagner    Réunion d'urgence de la Ligue arabe dimanche au sujet de l'attaque des Houthis contre les Emirats arabes unis    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Abdelilah Benkirane endeuillé (PHOTO)    Pourquoi peut-on contracter la Covid-19 plusieurs fois ? Le point avec un immunologue    France : le Conseil constitutionnel donne son aval au "passe vaccinal"    Programme foot : les matchs à suivre ce week-end    CAN-2021: La délocalisation de deux matchs à venir démentie par la CAF    Les marocains en tête des bénéficiaires des visas pour la France en 2021    Dessalement de l'eau: pourquoi le Maroc peut le faire    La maladie n'est pas à priori à l'origine de la disparition des abeilles dans certaines régions (ONSSA)    Ryanair: prête pour rester au Maroc?    Covid: le Brésil reporte les défilés de ses célébrissimes carnavals à avril    Vin Diesel n'oublie pas le Maroc    Younes Megri : « Ce que dit mon neveu ne concerne que sa personne »    5 figures contemporaines du féminisme marocain    Reportage : Lancement du projet de préservation des mosaïques historiques de Volubilis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Gaza : après le retrait, les bombes
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 29 - 09 - 2005

L'Intifada palestinienne est entrée hier dans sa sixième année avec de nouveaux raids israéliens dans la bande de Gaza en dépit de l'annonce par les groupes armés palestiniens de la fin de leurs attaques.
Ariel Sharon semble être engagé à semer la terreur et la chaos dans la bande de Gaza. Réélu à la tête du Likoud, le sanguinaire Sharon a décidé de continuer sa politique de raids aériens contre les civils palestiniens au nom de ce qu'il appelle «la lutte contre le terrorisme».
Bien que les mouvements de résistance palestinienne aient annoncé vouloir respecter la trêve, Israël continue son agression barbare et aveugle contre la bande de Gaza.
Dans la nuit de mardi à mercredi, l'aviation israélienne a lancé trois autres raids contre des objectifs situés dans la bande de Gaza, d'après une source sécuritaire palestinienne.
Selon cette source, des hélicoptères d'assaut Apaches ont tiré des missiles contre un bureau du Fatah dans le quartier de Touffah dans la ville de Gaza. D'autres ont visé un bureau de la Sécurité générale au sud-ouest de cette ville. Des hélicoptères israéliens ont attaqué un bâtiment utilisé par le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) dans le camp de Boureij, dans le centre de la bande de Gaza. Ces attaques ont été confirmées par une porte-parole de l'armée israélienne qui a déclaré que l'aviation israélienne a ciblé simultanément divers objectifs dans la bande de Gaza.
La porte-parole de l'armée israélienne n'a pas trouvé mieux pour justifier de tels actes que de dire qu'ils sont une réponse à un nouveau tir palestinien de roquettes Qassam contre le territoire hébreu. Rappelons que le mouvement Hamas qui avait lancé le week-end dernier une série de roquettes contre Israël, a déclaré auparavant la fin des agressions. Suite à cette annonce, Israël n'a fait qu'intensifier son offensive pour ne pas briser le cercle vicieux des violences.
D'après le vice-ministre israélien de la Défense Zeev Boïm, c'est le mouvement islamiste palestinien Hamas qui a cherché à multiplier ses attaques terroristes anti-israéliennes en Cisjordanie.
«Loin de vouloir stopper ses attaques terroristes, le Hamas cherche à les multiplier en Judée-Samarie (Cisjordanie), a déclaré M.Boïm à la radio publique israélienne. Cette organisation terroriste vit dans une euphorie fantasmatique et s'imagine qu'elle a contraint Israël à évacuer la bande de Gaza par ses attentats», a-t-il ajouté. En parlant du Hamas, un important chef du mouvement, responsable du financement du mouvement islamiste, a été arrêté il y a un mois dans la partie orientale annexée de Jérusalem, selon une source policière israélienne. L'armée israélienne a, par ailleurs, indiqué avoir arrêté en Cisjordanie, dans la nuit de mardi à mercredi, 24 activistes du Hamas et du Jihad islamique. Yakoub Abou Assab a été arrêté à l'issue d'une traque de la police et du Shin Beth, le service israélien de sécurité. Ce Palestinien a reconnu avoir transféré à Jérusalem-est des centaines de milliers de dollars collectés par le Hamas en Arabie saoudite pour les redistribuer aux familles de kamikazes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.