Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions du groupe Tesla    Attaque à Tessit au Mali: 42 soldats tués    Casablanca : Une Journée nationale du migrant axée sur les Marocains du monde    Dakhla met en avant la contribution des MRE au développement local    Fès se met au rythme de la Journée nationale de la communauté marocaine de l'étranger    Jeux de la solidarité islamique : Le Maroc décroche quatre médailles, dont une en or    Football : La FRMF et Halilhodžić discutent du départ du sélectionneur du Maroc    Maroc : Oujda célèbre les Marocains du monde issus de sa région    Safi : Les Marocains du monde au cœur de la Journée nationale des migrants    Le Maroc se positionne comme un "hub d'affaires" vers l'Afrique    Sahara : L'Algérie courtise les nouvelles autorités colombiennes    Météo Maroc: températures maximales en légère hausse ce jeudi 11 août    Le Real Madrid remporte la Supercoupe de l'UEFA contre l'Eintracht Francfort    Jeux de la solidarité islamique/Taekwondo: Abdelbasset Wasfi décroche la médaille d'or, Safia Salih et Nezha El Assal en bronze    Hammouchi reçoit le patron de la police espagnole    Donald Trump suggère que le FBI pourrait avoir «placé» des preuves lors de la perquisition    Le Maroc organise des colonies de vacances au profit des enfants d'Al-Qods à partir du vendredi    Le secteur de la santé se réforme, les financements s'annoncent lourds    فيروس كورونا: 148 إصابة جديدة وحالتي وفاة خلال ال24 ساعة الماضية    Vague de chaleur vendredi et samedi dans plusieurs provinces du Royaume    Oscars 2023: lancement d'un appel à candidatures pour sélectionner le long-métrage qui représentera le Maroc    La FRMF convie Vahid Halilhodzic à une réunion qui déboucherait sur son licenciement    Bourse de Casablanca: Clôture en légère hausse    PLF-2023 : La langue amazighe, une priorité gouvernementale    Relever le nez du guidon !    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 10 Aout 2022    L'UE présente le « texte final » visant la réactivation de l'accord de Vienne    La Jeunesse Socialiste dénonce le terrorisme de l'entité sioniste    Une vie et demie pour la profession et la patrie    Un point de connexion pour se réunir et vivre une nouvelle expérience    Un autre coup cinglant au patrimoine de la ville    « Surveiller » ! Le Maroc et la peu reluisante vocation des Apparatchiks d'Alger    Contre vents et marrées, Biden engrange des succès    44e Assemblée Générale de la CAF (Tanzanie) / Motsepé : "L'avenir du football africain est prometteur''    Algérie: Deux anciens ministres condamnés pour corruption    Education: le PLF2023 décline les grandes lignes de la réforme    Bejaad : Festival du cinéma et des arts plastiques    El Jadida : Entre les Doukkalis et le cheval, un lien particulier    Cinéma junior : Et de 5 pour le Festival éducatif de Soura    Vaccins contre le Covid: L'UE et Moderna anticipent les livraisons    Tanger Med : Marhaba 2022 se déroule « dans de bonnes conditions », un pic attendu fin août    La deuxième vague Omicron, c'est fini !    Hôpital: accord sur les rémunérations en retard des médecins    Première offre bancaire dédiée aux 12-17 ans : La Banque Populaire lance «Swipe»    Ligue des Champions de la CAF : Le WAC et le Raja exemptés du premier tour préliminaire    Badr Banoun marque son premier but avec Qatar SC    PLF-2023 : Donner un nouvel élan à l'emploi    Pourquoi Hamid Chabat s'est absenté de la 1ère réunion de la Coalition pour la démocratie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Alejandro Guillan: «Aussi bien les rythmes que les chants marocains ont des points en commun avec ceux de l'Espagne»
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 07 - 2022

Entretien avec Alejandro Guillan : Créateur du projet Baiuca
ALM : Qu'est-ce que cela vous fait-il de participer au Festival des arts populaires de Marrakech ?
Alejandro Guillan : Nous sommes très contents de pouvoir être ici à Marrakech et participer à ce grand festival. Dès qu'on a reçu l'invitation de l'Institut Cervantès de Marrakech et de l'ambassade d'Espagne à Rabat nous n'avons pas hésité à réserver la date dans notre agenda pour partager notre culture.
Quelles seraient les caractéristiques des arts populaires espagnols ?
Les arts populaires espagnols sont très différents selon les régions mais ils ont tous en commun la caractéristique de garder leur attachement aux racines. Nous présentons la musique folklorique du nord ouest de l'Espagne, et précisément celle de la Galicie, tout en la mélangeant avec des rythmes contemporains.
Existe-t-il des points communs entre les arts populaires espagnols et ceux marocains ?
Oui, beaucoup. J'ai eu l'occasion de voir ce soir quelques présentations marocaines et je trouve que, aussi bien les rythmes que les chants ont des points en commun avec ceux de l'Espagne.
Certains publics pensent que le flamenco est le seul art populaire en Espagne. Quel commentaire en faites-vous ?
C'est exactement pour ça qu'on est là à Marrakech pour montrer qu'en Espagne il existe bien d'autres genres de musiques populaires très différents du flamenco qu'on trouve surtout dans la zone du sud de l'Espagne (Andalousie). C'est une occasion pour le public de Marrakech de découvrir d'autres rythmes, précisément ceux de la Galicie.
Pourriez-vous nous expliquer le projet Baiuca ?
Baiuca est le projet folklorique révélation non pas seulement en Espagne, mais aussi dans le monde. Le mélange de rythmes traditionnels galiciens et électroniques contemporains, en une sorte de found footage qui redéfinit les codes de la musique traditionnelle galicienne à travers un regard absolument actuel mais aussi futuriste, lui a permis de donner presque 90 concerts en un peu plus d'un an.
Il s'est produit dans la plupart des festivals espagnols les plus importants. Il a notamment clôturé l'année 2019 avec plus de 60 performances dans plusieurs pays tels que le Maroc, le Royaume-Uni, l'Italie et le Portugal ; il s'est également produit à guichets fermés dans des lieux emblématiques tels que le Teatro Lara de Madrid et d'autres salles des plus importantes du circuit de la musique live en Espagne.
Il est accompagné en direct par Adrián Canoura, qui projette en multi-écrans et utilise des synthétiseurs d'images et des caméras lui permettant d ́enregistrer en direct et d ́intervenir dans la projection. Se joignent également à lui le célèbre percussionniste galicien Xosé Lois Romero et les sœurs pandereteiras/cantareiras Andrea et Alejandra Montero, qui l'accompagnent en chantant et en dansant en direct.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.