Une sûreté sur tous les fronts: La DGSN fête son 65 anniversaire    DGSN : 65 ans d'existence et d'abnégation    L'ECONOMIE, OTAGE D'UN VIRUS    Les célébrités marocaines rendent hommage à Hammadi Ammor (PHOTOS)    Soutien à la Palestine: le chanteur Ahmed Chaouki devient la risée de la Toile (PHOTOS)    Marrakech : « Kwayria », la plateforme de promotion des jeunes talents du ballon rond (Reportage)    Le roi Mohammed VI écrit au président du Paraguay    Décès de Hammadi Ammor: les confessions touchantes de son fils (VIDEO)    Ingérence Iranienne au Sahara: Téhéran se voile la face    Maroc-Rwanda: Vers un retrait de la reconnaissance de la RASD par Kigali?    L'Egypte ouvre sa frontière avec Gaza pour évacuer des blessés    Exploration de l'espace : la Chine réussit à poser un robot sur la planète Mars    Heure légale: retour à GMT+1 le dimanche 16 mai à 02H00    Condamnation unanime de l'accueil par l'Espagne du chef du Polisario    Inde: Les exportations agricoles en hausse de 17,5% en 2020-2021    Le Gunner déchu, Matteo Guendouzi, annoncé de retour en France    Mesures restrictives: Les Marocains sont à bout    Covid-19 : L'OMS prédit un bilan plus élevé en 2021    Le mouvement "Neturei Karta" appelle à présenter les criminels de l'entité sioniste devant la CPI (WAFA)    Documentaire: Ne manquez pas "Homo Sapiens: les nouvelles origines" sur 2M, ce dimanche à 21h50    Le Roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à la Palestine    Heure GMT+1 au Maroc: n'oubliez pas de régler vos montres    Innovations financières: BAM engagé pour le développement des fintechs    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Podcast: Punk, en toute transparence    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trafic à Tindouf
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 22 - 02 - 2006

Des dirigeants du Polisario vendent de faux documents pour permettre à des jeunes Algériens, Mauritaniens et Maliens de se faire passer pour des Marocains originaires des provinces du sud afin d'accéder à la nationalité espagnole.
C'est la dernière innovation en matière d'immigration clandestine. Depuis quelques semaines, on ne parle plus, dans les provinces du sud et des régions avoisinantes, que de la nouvelle formule permettant de décrocher le ticket de départ pour l'Eldorado espagnol. Il s'agit d'une procédure qui permet d'obtenir non seulement le visa pour pouvoir traverser les frontières maroco-espagnoles, mais aussi, et immédiatement, un permis de séjour provisoire dans l'attente d'avoir la nationalité espagnole. Ce nouveau trafic que certaines mafias locales essayent d'introduire dans les provinces du sud a été inventé par les pontes du Polisario qui l'exploitent depuis plus de huit ans.
Tout avait commencé le 26 octobre 1998 lorsque la Cour suprême espagnole prononça un jugement considérant que les habitants des provinces du sud jadis sous occupation espagnole avaient le droit à la nationalité de ce pays. La décision de la justice madrilène répondait ainsi favorablement à un pourvoi en cassation déposé par un habitant de la région, nommé Badadi Mohamed Mouloud Houssein qui s'était vu refuser la nationalité espagnole par les autorités administratives de ce pays. M. Baddadi avait justifié sa demande par le fait que, jusqu'à 1976, date de la récupération officielle par le Maroc de ses territoires occupés, l'Espagne considérait les natifs de la région comme étant des "Espagnols d'origine".
Ce jugement allait ensuite être exploité par certains dirigeants polisariens qui en ont profité pour vendre de faux documents d'identité permettant à des Algériens, Mauritaniens et Maliens d'obtenir la nationalité espagnole en se faisant passer pour des descendants de Sahraouis habitant dans les camps de séquestration de Tindouf. Jusqu'à aujourd'hui, les autorités espagnoles ont répondu favorablement à près de 2000 demandes de naturalisation. La plupart viennent de Tindouf et déposent leur demande dans la région de Badajoz, capitale de l'Extremadura. Ce choix s'explique, selon certains représentants des autorités locales par le fait que la région connaît une faible demande de permis de séjour en Espagne, ce qui permet d'accélérer le processus administratif.
Toutefois, certains observateurs estiment que le choix de la région de Badajoz s'est fait pour des raisons purement politiques et notamment pour les affinités existant entre certains responsables à la délégation du gouvernement à Badajoz comme le responsable du bureau de l'immigration, Joaquin Leon, et des dirigeants du Polisario dont Brahim Ghali, le délégué du Polisario en Espagne. Des relations qui se sont développées au fil des années faisant de la procédure de demande de nationalité espagnole un commerce juteux à Tindouf. Des sources informées et des ex-polisariens qui ont rallié la mère-patrie affirment que les documents attestant frauduleusement que leur détenteur -ou ses parents- habitait dans l'une des provinces marocaines du sud avant leur libération grâce à la Marche verte, se vendent à Tindouf pour un minimum de 6000 dollars.
Un trafic qui permet aux barons de la bande à Abdellaziz de s'enrichir et qui explique entre autres pourquoi ils s'obstinent à prolonger le calvaire des milliers de Marocains qu'ils maintiennent en séquestration dans les camps de la mort du sud-ouest algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.