Selon « Enjeux stratégiques », la communauté mondiale condamne fermement l'enrôlement d'enfants soldats par le polisario    Témara : Coup d'envoi d'un projet sur le renforcement des capacités des femmes    CAN. Lions de l'Atlas: Bounou de retour, Fajr et Hakimi toujours absents    Coronavirus/Maroc : 88 nouveaux cas admis en REA en 24H    Climat : Des jeunes leaders marocains à l'honneur dans le cadre d'une campagne lancée par l'ONU    Mali: Un militaire français tué dans une attaque contre un camp de l'opération Barkhane à Gao    Essaouira : Le programme complémentaire de réhabilitation de Mogador, objet d'une visite ministérielle    Crise ukrainienne : Evacuation des familles du personnel de l'ambassade US en Ukraine    Images animées : Après 35 ans de gloire, le GIF est ringardisé    Italie: Berlusconi renonce à briguer la présidence    Alger au fond de l'isolement!    Cameroun: Au moins 16 morts dans un incendie "accidentel" dans une discothèque de Yaoundé    La femme marocaine traditionnelle à l'honneur    Omicron : Voici la partie du corps où le variant frappe en premier    Le Maroc, premier pays de destination de l'émigration française en Afrique    Eliminatoires Mondial Costa Rica : Les sélections féminines marocaine et sénégalaise font match nul    Tayeb Hamdi : Le sous variant BA.2 d'Omicron nécessite plus de vigilance que d'inquiétude    Club des Avocats au Maroc : Plainte déposée contre Hafid Derradji    Covid: Record quotidien d'infections en Russie pour le troisième jour consécutif    Le lac Aguelmam Azegza près de Khénifra accueille la 5e édition du «Ice Swim in Morocco»    Invité d'Info Soir, Rachid Benzine dit tout sur son nouveau livre « Voyage au bout de l'enfance » (Vidéo)    Températures prévues pour le lundi 24 janvier 2022    Casablanca : Le centre de santé Oum Keltoum-Al Walaa inauguré    Remontada spectaculaire des Rojiblancos face à Valence    BAM: Les indicateurs hebdomadaires en 5 points clés    Halilhodžić : le match contre la RD Congo, ce sera du 50-50    CAN 2021 : 12 cas positifs au Covid-19 dans la sélection des Comores    Covid-19: Pékin dépiste un quartier entier, à deux semaines des JO-2022    Covid-19: le sous variant BA.2 nécessite plus de vigilance que d'inquiétude (expert)    Sahara marocain: le SG de l'ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien    Togo. La charte des partis politiques change    Magazine : Saïd Afifi, âme de déconstruction massive    L'Humeur : Quand échoppe trouve carouble à son battant    Open d'Australie: Nadal trop fort pour Mannarino (VIDEO)    Novak Djokovic veut jouer l'Open d'Australie en 2023    Les Etats arabes du Golfe cherchent à « restaurer la confiance » avec le Liban m    Une ONG américaine dénonce l'utilisation des enfants-soldats dans les camps de Tindouf    Législatives à Chypre-Nord sur fond de crise économique    Manger ou se chauffer ? Le choix cornélien de Britanniques face à l'envolée des prix    Maroc/Météo : temps assez froid et faibles pluies par endroits ce dimanche 23 janvier    Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron toujours en tête des intentions de vote au premier tour    Aéroport de Zagora : hausse de 180% du trafic passagers en 2021    La ville de Casablanca s'associe à la campagne "Informer les femmes, transformer les vies"    Sahara. Guterres: « Il est dans l'intérêt de tous de résoudre une fois pour toutes ce différend »    Le bureau du Cercle d'Amitié Maroc-Israël reçu par la présidente de la commune de Casablanca    L'humoriste Hamza Filali a célébré son mariage (VIDÉO)    The Voice : Le rappeur maroco-néerlandais Ali B accusé d'agressions sexuelles    Brésil: les défilés du carnaval de Rio de Janeiro reportés en avril pour cause de pandémie (officiel)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un cartel gazier en projet
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 21 - 03 - 2007

Selon un journal russe, un cartel de gaz sera créé le mois prochain à Doha. Cette source énergétique est devenue ces derniers temps une arme économique aux enjeux géopolitiques.
Plusieurs pays producteurs de gaz songeraient à créer un puissant cartel, à l'image de l'OPEP pour le pétrole. D'après le quotidien russe «Kommersant», le premier a dévoilé l'information reprise ensuite par l'agence de presse russe Ria Novosti et par la presse algérienne, une «OPEP gazière» pourrait voir le jour le 9 avril prochain. Ces pays profiteront, selon le journal, d'une conférence énergétique prévue à Doha pour lancer officiellement cette nouvelle organisation. Les pays fondateurs seraient l'Algérie, le Qatar, l'Iran, la Russie et le Venezuela, poursuit «Kommersant». «Selon des sources diplomatiques, le désir d'une telle fondation a été exprimé par la Russie, l'Iran, le Qatar, le Venezuela et l'Algérie. L'apparition d'une structure énergétique aussi puissante sera certainement accueillie très négativement par les Etats-Unis et l'UE», renchérit, pour sa part, l'agence Ria Novosti. L'idée d'une OPEP du gaz a été évoquée pour la première fois en fin 2006, dans le sillage d'un protocole d'accord signé entre le Sonatrach (l'entreprise publique algérienne d'exploitation des hydrocarbures) et Gazprom, le géant russe. Les gouvernements des deux pays, la Russie et l'Algérie, avaient auparavant nié avoir une telle intention. «Les accusations concernant la volonté algérienne et russe de créer un cartel sont fausses. Nous avons des intérêts communs», avait déclaré, en janvier dernier, le ministre russe de l'Energie, Victor Khristenko, durant une visite à Alger. Cependant, Chakib Khelil, ministre algérien de l'Energie et des Mines, a appuyé hier mardi l'option d'une OPEP du gaz qu'il avait pourtant lui-même exclu il y a quelques jours. Le président russe Vladimir Poutine a plusieurs fois estimé que l'OPEP du gaz est une idée «intéressante». «Nous allons y réfléchir», a-t-il souligné. Pour le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, l'idée mérite d'être «discute», a-t-il estimé dans un entretien au journal espagnol «El Pais». «Intéressante», «mérite» d'être discutée… Bref, toutes ces déclarations rendent la création d'un cartel de gaz une affaire de plus en plus plausible, surtout qu'actuellement cette source énergétique est devenue une véritable arme économique. La Russie s'en est déjà servi contre l'Ukraine déclenchant une crise énergétique dont les ondes de chocs ont secoué l'ensemble des pays européens. Le gouvernement ukrainien est pro-occidental depuis l'arrivée de Victor Louchtchenko au pouvoir. Le Qatar, qui dispose actuellement du plus grand gisement de gaz dans le monde, a lui aussi utilisé le gaz pour faire pression sur ses voisins. Et plus récemment, le pouvoir algérien a voulu sanctionner le gouvernement espagnol pour son soutien au projet d'autonomie en augmentant le prix du gaz naturel qu'Alger exporte vers l'Espagne. Cependant, et même en créant un «Lobby de gaz», il sera presque impossible de changer brusquement les prix. Le marché est très régionalisé car le gaz est difficile à transporter. Il est généralement distribué par gazoduc.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.