Covid-19: Les prix des vaccins flambent, les gains des labos cartonnent    L'ancien maire de Fès quitte l'Istiqlal face au «dévoiement de la ligne» du parti    Affaire Ghali : L'étau se resserre autour de l'ex-chef de cabinet de Gonzalez-Laya    Record des transactions par carte bancaire en juillet    Intelaka : 2,7 milliards de DH de crédits accordés à fin 2020    Inondations : la justice allemande enquête sur des soupçons de défaillances dans la gestion du système d'alertes    Allemagne : l'épouse d'un politologue soupçonnée d'espionnage pour Pékin    Hussein Arnous chargé de former un nouveau gouvernement syrien    JO-2020: Soufiane El Bakkali champion olympique du 3000 m steeple    Soufiane El Bakkali offre l'or olympique au Maroc    La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique    Une réunion de hauts responsables militaires marocains et américains à Rabat    Compteur coronavirus : 4.206 nouveaux cas et 52 décès en 24h    Pr. Marhoum Filali à 2M.ma : le vaccin est l'unique parade à la Covid-19    Campagne de vaccination: le Maroc cible les jeunes de plus de 18 ans    Arts plastiques: belle initiative, noble dessein    Maroc-Algérie : "Notre conviction intime est que les frontières soient et demeurent ouvertes"    Mesures sanitaires : en Allemagne, confrontations entre manifestants et policiers    Fête du Trône: La communauté juive marocaine d'Israël réitère son attachement à la monarchie et à la Mère-patrie    BAM: hausse de la masse monétaire de 8,4% en 2020    Programmation informatique: Python dans la cour des grands    Sports équestres / Dressage : Honorable performance de Yessin Rahmouni aux JO    Marsa Maroc : l'Etat cède 35% du capital à Tanger Med    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    La Bourse de Casablanca démarre dans le vert    Protection des données : OCP et UM6P adhérent au Data-Tika    Meknès : Trois faussaires de billets de banque mis sous les verrous    Reprise: ces secteurs qui marquent à nouveau le «Stop»    Covid-19 : la vaccination fait baisser le taux de mortalité et le nombre des cas graves (Spécialiste)    La cause du décès de Abdellah Habib Bilal remise en question par sa famille et des membres du polisario    L'actrice Fatima Regragui n'est plus    L'actrice marocaine Fatima Regragui n'est plus !    Mort de Fatima Regragui, actrice populaire et engagée    Demande sur le cash : Une hausse "exceptionnelle" en 2020 (BAM)    Maroc/Météo : Temps stable ce lundi 02 août    Coupe du Trône / WAC-MAT : Les relégués éliminent les champions et passent en finale    Climat: le seuil de +1,5°C risque d'être atteint d'ici 2025, avertit l'ONU    Le rabbin Abraham Joulani félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône (Vidéo)    «Enti Hayati», le duo de Saâd Lamjarred et Calema cartonne    Des millions d'Américains menacés d'expulsion    Covid-19 : L'OMC met en garde contre l'inégalité vaccinale pour la reprise économique    Abdelati El Guesse et Nabil Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800m    JO-2020 de Tokyo: Voici le programme du mardi 03 août 2021    Le Maroc remporte le titre avec 13 médailles, dont 9 en or    Famine : l'Ethiopie et Madagascar au niveau d'alerte maximum (FAO et PAM)    Le réalisateur belgo-marocain Adil El Arbi en direct sur Info Soir de 2M (VIDEO)    Boutaïna El Fekkak, l'amour de soie    Tout artiste est lui-même    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Importante augmentation de l'autoproduction
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 05 - 2007

Le Conseil de gouvernement examine aujourd'hui un projet de loi sur l'énergie et l'énergie renouvelable. Enjeu, le relèvement du plafond d'autoproduction de 10 à 40 mégawatts. La libéralisation est en marche.
Nouvelle étape vers la libéralisation de l'électricité. Les directeurs de l'Administration centrale, notamment du ministère des Finances, de l'Intérieur, de l'Energie et des Affaires générales se réunissent aujourd'hui pour étudier les amendements au projet de loi sur la libéralisation de l'électricité. La plupart des remarques de la Fédération de l'énergie insistent notamment sur la dissociation de la chaîne production, transport et distribution, un marché spot pour fournir un référentiel transparent des prix… .
Autrement dit, avec les concentrations actuelles, commente un opérateur du secteur, le Maroc ne sera jamais capable de déterminer le maillon faible et les raisons réelles du déficit de 1,7 milliard accusé par l'Office national d'électricité. Il faut dire que dans la plupart des schémas de libéralisation expériementés ailleurs, l'Etat est parvenu facilement à se désengager des volets production et distribution, contrairement au transport resté dans son giron.
L'autre fait marquant de la journée concerne l'examen en Conseil de gouvernement de ce jeudi 17 mai 2007 du projet de loi sur l'énergie et l'énergie renouvelable. Le Maroc met les bouchées doubles pour boucler ce texte dont le décret a été adopté il y a un mois par le Conseil de gouvernement. L'enjeu est important pour l'économie marocaine.
La loi devra faire passer le plafond d'autoproduction de 10 à 40 mégawatts. Une aubaine pour les cimentiers et les grosses industries comme la Samir, l'OCP et les grandes unités du secteur textile. «Cela va encourager les industriels et réduire les risques de délestage, si délestage il y a», commente Moulay Abdallah Alaoui, président de la Fédération de l'énergie.
Ce projet de loi qui modifie de facto le dahir portant création de l'ONE est un signe d'encouragement pour les autoproducteurs d'électricité, des opérateurs qui auront désormais des conditions optimales pour accéder au réseau national.
Le plafonnement devra en principe disparaître avec la libéralisation du secteur. Un deuxième volet de ce projet de loi concerne l'énergie renouvelable. Sachant que le Maroc s'est fixé pour objectif d'atteindre un taux de pénétration de l'énergie éolienne de 15 % en 2020.
C'est dans le cadre de la diversification de ses sources d'approvisionnement énergétique et pour encourager l'utilisation du solaire que la loi de Finances 2007 a d'ailleurs consenti une baisse de TVA de 20 à 14% pour les équipements solaires. De nouvelles mesures devront suivre l'année prochaine, escompte-t-on dans les milieux professionnels. Les opérateurs de l'énergie qui souhaitent une exonération totale de la TVA pour l'ensemble de ces équipements solaires espèrent au moins une baisse supplémentaire ramenant la TVA à 10% en 2008.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.