Programme Intelaka: Mieux couvrir le périurbain et le rural    Cuir: «La menace turque ne fait pas peur!»    Wikileaks: Les enjeux du procès de Julian Assange    Brèves Internationales    Coronavirus/Maroc: les dernières précisions du ministère    Les notaires se disent "ouverts" à un dialogue avec le gouvernement sur les honoraires    Insolite : Défi original    Mohamed Benabdelkader : Aucun nouveau cas de spoliation foncière n'a été enregistré    Colloque à la Chambre des représentants sur le thème de "La démocratie participative entre problématiques actuelles et perspectives de développement"    Rabat et Mexico conviennent de créer une plateforme de coopération parlementaire    Moubarak, l'autocrate déchu à l'image corrompue    Sous le feu de ses rivaux démocrates Sanders se pose en rempart à Trump    La détention de l'éditeur suédois Gui Minhai perturbe les relations entre la Chine et la Suède    En vidéo: Les obsèques de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak    Tunisie : vote de confiance attendu pour le nouveau gouvernement    Soufiane El Bakkali vise l'or aux JO de Tokyo    Rabat se prépare à la 13ème édition de la Course féminine de la victoire    Le MAT et l'OCS accrochés El Guisser voit rouge    Les syndicats en mal de syndiqués    Le coronavirus se répand dans le monde mais tue moins en Chine    Manger gras et sucré dérègle le cerveau en à peine une semaine    Le calvaire des mères célibataires    "Chi wqat", nouveau titre de Khaoula Moujahid    Le streaming continue de stimuler l'industrie musicale    Nouvelle édition du Salon régional du livre et de l'édition à Laâyoune    Coronavirus : l'Iran accuse les Etats-Unis de répandre « la peur »    Virgin Galactic : près de 8.000 personnes sur la liste d'attente des voyages dans l'espace    Maria Sharapova annonce sa retraite    Champions League: le Wydad et le Raja dans une mauvaise passe    Cinq boxeurs marocains en demi-finales du Tournoi pré-olympique de Dakar    5ème Festival du livre de Marrakech : Leïla Slimani invitée d'honneur    «Chi wqat» : Nouveau titre de Khaoula Moujahid et Abdelilah Arraf    Mutandis Auto réduit ses parts dans Immorente Invest    Zina Daoudia se défend après ses propos en Arabie Saoudite (VIDEO)    «30 Melyoun» cartonne au cinéma    Basket-ball : La NBA s'invite en Afrique    Zouhair Feddal sur le point de rejoindre ce club    Abdelouahed Radi: “J'étais un disciple de Mehdi Ben Barka” (VIDEO)    Volvo Cars appelle à lutter contre les inégalités en matière de sécurité routière    Agadir, ce n'est pas si mauvais que cela!    La JS tire la sonnette d'alarme sur l'approfondissement de la perte de confiance    Les notaires « ouverts » à un dialogue avec le gouvernement sur leurs honoraires    Matinées de l'industrie : M. Elalamy met le cap sur la production décarbonée    Salé sous le choc après un parricide    Coronavirus : Tanger Med muscle les contrôles    Suite aux mouvements de grève annoncés pour mars prochain : Le ministère de l'éducation suspend le dialogue avec les enseignants    Les efforts du Maroc en matière de lutte contre la torture mis en relief à Genève    3e édition de l'Afrique du Rire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'escroc qui plumait les filles de joie
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 19 - 06 - 2007

Un escroc qui rôdait dans les rues et les boulevards de Marrakech et Agadir à bord d'une voiture louée, en quête de jeunes filles susceptibles d'être agressées, a été arrêté dernièrement à Marrakech. Son complice est toujours en fuite.
Si les arnaqueurs ont deux points en commun à savoir la séduction et le vol en douceur, ils n'ont ni la même spécialité ni la même méthode ni le même champ de travail. Et sans avoir de points de divergence, leurs proies ont en commun la mansuétude et la crédulité.
L'exemple est ce qui est arrivé dernièrement à deux jeunes amies à Marrakech. Elles rôdaient dans les ruelles et les grandes artères de cette ville ocre quand un jeune homme qui était à bord d'une Peugeot 307 de couleur noire, en compagnie d'un autre jeune homme, leur a lancé un sourire. Les deux amies, qui étaient bien habillées et portaient quelques bijoux en or, ont continué leur chemin faisant semblant d'ignorer leur séducteur. Ce dernier semble décidé de suivre leurs pas pour arriver à les séduire par n'importe quel moyen. Il a déployé un grand effort pour ne pas perdre leurs traces. À chaque fois, il essayait de se trouver à leur niveau pour leur lancer un nouveau sourire. Mais les deux jeunes filles continuaient leur chemin sans faire le moindre geste pour les encourager à les suivre. Et pourtant, le conducteur de la voiture n'hésitait pas à leur faire des signes pour leur demander de le rejoindre à bord. En vain. Tout d'un coup, elles ont échangé des regards comme si l'une interrogeait l'autre. A propos de quoi ? Chacune d'elles a bien compris l'autre. Et elles se sont dirigées directement vers le véhicule pour ouvrir la portière et y monter. Les deux filles semblaient avoir l'intention de profiter de cette occasion avec les deux jeunes hommes qui étaient, au moins en apparence, bien aisés. Seulement, les apparences sont souvent trompeuses.
À bord de la voiture, les deux jeunes hommes se la jouent respectueux. Ils ne les ont pas touchées, ni demandé de les accompagner dans un lieu préparé à la débauche. Tout au long de leur chemin, ils conversaient, riaient et rigolaient comme de vrais amis. En arrivant au quartier Palmeraie, le conducteur a garé la voiture, a demandé à son compagnon de changer de place avec l'une des deux filles. Pourquoi ? La réponse était claire et évidente. Les filles ont insisté pour rester toutes les deux sur la banquette arrière. Hors de lui, le jeune homme qui était au volant leur a ordonné de lui remettre l'argent, les bijoux en or et les téléphones cellulaires qu'elles portaient sur elles. Soudain, des policiers, qui étaient à bord d'un fourgon, les ont encerclés. Ils sont arrivés à arrêter uniquement le conducteur et les deux jeunes filles.
Le deuxième jeune homme a pris la fuite. Au commissariat de police, les deux jeunes filles ont affirmé aux policiers qu'elles n'étaient que des victimes des deux jeunes hommes qui ont tenté de leur subtiliser tout ce qu'elles portaient sur elles. Alors que le jeune homme, âgé de trente-neuf ans, a avoué être originaire de Mohammédia, qu'il s'est habitué à louer de temps en temps une voiture pour se déplacer soit à Marrakech soit à Agadir où se trouvaient plus de touristes marocains, surtout les jeunes filles.
Il a affirmé qu'ils ciblaient surtout les filles de joie pour se faire passer pour des clients. Ils les invitaient à les prenaient à bord de la voiture. Quand ils arrivaient à un lieu loin des policiers et des regards des curieux, ils les obligeaient à leur remettre tout ce qu'elles avaient de précieux. Les policiers ont découvert dans la voiture plusieurs bijoux en or et des téléphones cellulaires. Le jeune homme, célibataire, a été déféré devant la justice.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.