Lancement prochain d'un programme de soutien à la chaîne de production du lait    Coopération migratoire : L'UE souligne « l'engagement fort » du Maroc    Casablanca : Halte aux charrettes à traction animale !    Marrakech : Ouverture de la 4ème édition de la Conférence Internationale sur la Mobilité Durable et la conférence annuelle de l'IRF    Sahara : la réponse cinglante de Samir Addahre au représentant de l'Algérie à l'UNESCO    Mohamed Mehdi Bensaid à l'AG de la FAAPA: «Une nouvelle Afrique se dessine»    Maroc : Les contrôleurs aériens convoqués par le gouvernement après leur annonce de grève    Standard&Poor's plus optimiste que la Banque Centrale    La chaine CNews mise à nu après l'annulation d'une émission consacrée au leader du MAK, Ferhat Mehenni    Classement FIFA : Le Maroc se hisse au 22ème rang mondial    Futsal : premier entrainement des Lions de l'Atlas avant leur match contre le Brésil    Chakib Benmoussa annonce l'intégration des enseignants "contractuels"    Covid-19 : 18 nouveaux cas et zéro décès ce 6 octobre    [Vidéo] Alger: tentative de suicide d'un policier    Le Conseil de gouvernement approuve un projet de décret déterminant l'organisation du ministère de la justice    À Alger, un policier harcelé par sa hiérarchie tente de se suicider    Botola: découvrez le programme de la 5ème journée    Championnat arabe de cyclisme sur piste (1ère journée) : Le Maroc remporte trois médailles, dont deux en or    La Charte de l'investissement adoptée en commission à la Chambre des représentants    Mondial. Paris Saint-Germain est qatari, Paris boycotte le Qatar    Ciments du Maroc : Le résultat net consolidé en recul de 17,8% au S1-2022    Sahara : l'Algérie invitée à assumer ses positions    Le chanteur « Sy Mehdi » répond à ses détracteurs (VIDEO)    Ligue des champions: PSG, Manchester, Real...tous les résultats de la 3e journée (VIDEO)    Mondial de football pour amputés: le Maroc écrase l'Argentine et file en quarts (VIDEO)    Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement nouveau président du Burkina Faso    Transformation et fabrication du cannabis au Maroc : les premières autorisations délivrées    Symposium de l'eau à Casablanca: Focus sur l'efficacité et la sécurité hydriques au Maroc (VIDEO)    Annie Ernaux remporte le prix Nobel de littérature 2022    Quand la numismatique nous raconte l'Histoire !    Décès de 66 d'enfants en Gambie: l'OMS ouvre une enquête concernant 4 sirops contre la toux    Fès : Enquête judiciaire contre un policier accusé d'attentat à la pudeur sur une mineure    Mondial féminin U17 : Le Maroc s'incline face à son homologue chilienne en match amical    L'OPEP+ réduit considérablement la production de pétrole    Sécurité : Une délégation de l'OTAN s'est rendue au Maroc    Mondial Amputées : Maroc – Turquie en 1/4. Pour suivre le match    Exposition « Regard à travers l'art» : Une invitation à l'observation et à la révélation    Une 3ème édition à l'espace Toro et pour tous les goûts    250 cavaliers au 16ème Festival de tbourida à Inezgane    Cacao. La Côte d'Ivoire maintient son leadership    Ghana. Une nouvelle stratégie pour le tourisme    Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger...des températures assez douces ce jeudi    Forum mondial de l'Alliance des civilisations à Fès. Moratinos exprime ses remerciements au Roi Mohammed VI    Khaled Nezzar. Le grand comploteur contre le Maroc serait agonisant    Santé : 1,7 MMDH pour la mise à niveau et l'équipement de CHU    Voici le temps qu'il fera au Maroc, ce jeudi 6 octobre 2022    Mathafi : lancement du programme d'initiation à l'art    Le Maroc et la France appelés à préserver leur relation et à la projeter face aux nouveaux défis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Al-Qods, le nœud gordien
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 28 - 12 - 2001

Al-Qods constitue le point central déterminant la politique arabe. Contrairement à d'autres dimensions de la question palestinienne, la ville trois fois sainte a des allures de champ de mines.
Le 28 septembre 2000, Ariel Sharon, alors chef de l'opposition, effectue une « visite » sur l'esplanade du Haram al-Sharif, à Al-Qods. Flanqué de plus de mille policiers. Des policiers fournis par Ehud Barak, Premier ministre à l'époque. La collusion semble tellement évidente, même entre deux adversaires acharnés. Cette provocation a déclenché une nouvelle Intifada, meurtrière pour les Palestiniens. Car il s'agit de comprendre ce que la mosquée Al-Aqsa signifie pour les Arabes et les Musulmans, tant du point de vue historique que sur les plans identitaire et idéologique. La spirale de la violence suscitée par la visite de Sharon a montré qu'un accord définitif sur le statut de la ville sainte conditionnait tout règlement final du conflit israélo-arabe. Jusqu'au sommet de Camp David, en juillet 2000, les parties avaient évité ce piège. Même lors du premier sommet de Camp David (septembre 1977) entre James Carter, Anouar Sadate et Menahem Begin, les protagonistes avaient accepté de reporter le différend sur Al-Qods à un stade ultérieur. Israël avait occupé la partie orientale de la ville en juin 1967. Il a étendu les frontières de la municipalité, en en multipliant par sept la superficie. Il a poursuivi sa campagne de judaïsation d'Al-Qods-Est, en y détruisant des quartiers entiers, en en expulsant progressivement la population arabe et en multipliant les colonies juives. En 1980, le Parlement israélien adopte une loi confirmant l'annexion de la partie orientale de la ville et déclarant « Jérusalem unifiée capitale éternelle de l'Etat ». Chose inacceptable pour les Arabes. D'ailleurs, aucun Etat, pas même les Etats-Unis, n'accepte l'idée d'une souveraineté israélienne totale sur Al-Qods. Lors des campagnes présidentielles, les candidats américains promettent régulièrement de transférer leur ambassade à Al-Qods. La victoire acquise, aucun ne teint sa promesse. Une telle décision serait certes saluée par le lobby juif, mais elle détériorerait de manière irréversible les relations américano-arabes. L'Autorité palestinienne se trouve, quant à elle, impuissante à venir en aide à la population arabe en place, afin de l'aider à faire face à la pression économique qui vise à modifier les données démographiques en faveur des juifs. C'est dans ce sens qu'a été créé, en 1995, Baït Mal Al-Qods –dont le siège est à Casablanca - sur proposition de feu SM Hassan II, en sa qualité de président du Comité Al-Qods et président du 7ème Sommet islamique. Cette institution a pour vocation la défense du droit palestinien sur la ville sainte, le soutien à la résistance de sa population, et la sauvegarde de son patrimoine civilisationnel, religieux, culturel et architectural. Il agit comme une agence soumise aux règles de la comptabilité privée et de l'audit financier, sous le contrôle du Comité Al-Qods, présidé par SM le Roi Mohammed VI.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.