Maroc. La SFI engagée pour stimuler la reprise économique    ONEE/BEI : un nouvel accord de financement de 37,5 millions d'euros    La CGEM élue membre du Conseil d'administration de l'Organisation Internationale du Travail    Brésil: le ministre de l'Environnement annonce sa démission    Dossier Hakimi: l'Inter Milan rejette les offres de Chelsea et du PSG    Covid-19: le Chili a vacciné 80% de la population cible    Prévisions météorologiques pour la journée du jeudi 24 juin 2021    Environ 48% des migrants exercent une activité professionnelle    L'Espagne inquiète du développement agricole au Sahara marocain    IFC va appuyer la mise en œuvre du Fonds Mohammed VI    Sahara Marocain: Quand John Bolton s'emmêle les pinceaux    Commémoration du 80ème anniversaire de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS.    L'ex-président Mohamed Ould Abdel Aziz écroué    Washington demande le retrait des forces étrangères    Politique. Le nomadisme n'est que la conséquence de la crise    L'Angleterre bat la République tchèque et s'adjuge la 1re place    Hakan Calhanoglu s'engage avec l'Inter Milan    Les Suns s'imposent sur un dunk à la dernière seconde    Sahara marocain : le plan d'autonomie, seule option pour une solution définitive    Bangkok : remise d'une décoration Royale à l'ex-ambassadeur de Thaïlande au Maroc    Maroc/Covid-19: le bilan de ce samedi 29 mai    HCP: La sécurité au Maroc attire les migrants    Ouverture des candidatures pour l'édition 2021    Oujda : première exposition individuelle de l'artiste peintre Fatiha Rabhi    Le 42e moussem d'Asilah, une manifestation pluridisciplinaire d'envergure    Paysage après le Covid...    Netflix : Steven Spielberg signe un contrat réaliser une série de films    LMN'ART : Débarquement immédiat !    Enseignement: la rentrée scolaire 2021/2022 fixée au 3 septembre    Maroc : les listes A et B mises à jour au moins deux fois par mois    Le variant Delta sème la terreur dans le monde    Les baisses des prix des billets coûteront 4,5 MMDH à l'état    Un autre Charles de Foucauld est parmi nous    PND : réunion consultative entre les partis représentés au Parlement et la CSMD    Banques: le besoin de liquidité se creuse à 72,6 milliards de DH en mai    Les Marines chantent la Marocanité du Sahara    Commerce électronique : QNET remporte trois trophées à l'échelle mondiale    À Genève, l'intégrité territoriale du Maroc plus que jamais appuyée    Maroc. Les greniers de Souss-Massa pourraient être les premières banques au monde    Trafic des armes à feu : l'administration Biden instaure des unités spécialisées dans certaines villes    Coupe arabe U20 : Djibouti – Maroc, les Lionceaux pour confirmer    SM Caen : Yacine Bammou se prépare pour son retour    Liverpool, un joyaux britannique sur le point de disparaître du patrimoine de l'Unesco    Le rallye-raid aura son championnat du monde en 2022    Le stage de Saint-Etienne au Maroc annulé    La CGEM élue membre du Conseil d'administration de l'OIT    Ismaïl Haniyeh, le leader du Hamas, chez le PJD    Démantèlement d'une cellule terroriste affiliée à l' »Etat islamique » s'activant dans la région de Marrakech-Safi (BCIJ)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Al Qods: Nouvelle provocation sioniste sur l'esplanade des Mosquées
Publié dans L'opinion le 26 - 10 - 2009

De nouveaux incidents ont éclaté dimanche entre fidèles musulmans et policiers israéliens sur l'esplanade des Mosquées, site sacré pour l'islam devenu une poudrière au coeur de la Vieille ville d‘Al Qods.
15 manifestants ont été arrêtés et le site a été fermé “jusqu'à nouvel ordre” à tous les visiteurs, a précisé la police. Trois policiers ont été blessés, selon la radio.La tension est vive depuis la fin septembre sur l'esplanade et dans certains quartiers arabes d'Al Qods, où des affrontements parfois violents ont opposé jeunes Palestiniens et forces de l'ordre sionistes ces dernières semaines.“Nous avons déployé des forces dans la Vieille ville d'Al Qods à la suite d'appels lancés par des juifs et des musulmans du Mouvement islamique”, a déclaré Dudi Cohen, le chef de la police israélienne.“Nous agirons d'une main très ferme contre les fauteurs de troubles ainsi que contre ceux qui incitent aux violences”, a averti Cohen. Plus d'une centaines de jeunes sont retranchés à l'intérieur d'une des mosquées de l'esplanade, selon la police qui a appelé ces protestataires à sortir. De son côté, l'Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas a exhorté Israël à “stopper tous ses actes de provocation”. “Al Qods est une ligne rouge à ne pas franchir. Nous demandons à la communauté internationale de faire pression sur le gouvernement israélien pour qu'il mette fin à des actes qui ne font qu'enflammer la région”, a affirmé un porte-parole palestinien Nabil Abou Roudeina.La police est intervenue à deux reprises dimanche matin sur l'esplanade des Mosquées. Les policiers ont évacué les lieux après avoir dispersé les manifestants à l'aide de grenades assourdissantes. “La police affirme toujours que les croyants jettent des pierres, comme prétexte à ses attaques. Mais elle veut simplement justifier ses crimes”, a accusé Kamal Khatib, un porte-paroles du Mouvement islamique arabe israélien, une organisation en pointe lors des récents incidents à Al Qods. La police avait renforcé ses patrouilles dans la Vieille ville d'Al Qods sà la suite d'appels lancés ces derniers jours par des Palestiniens et des Arabes israéliens pour venir défendre l'esplanade des Mosquées”, aprésla provocation de jufs extrêmistes qui tentent de pénétrer dans la Mosqiuée Al Aqsa.Selon les radios israéliennes, ce dispositif policier a été mis en place à la suite de l'organisation d'un meeting dimanche à Al Qod d'une association ultra-nationaliste,“Eretz Israel Shelanou” (La Terre d'Israël est à nous”). Cette organisation, qui a obtenu le soutien de rabbins et de députés d'extrême-droite, s'est fixée comme objectif de convaincre les juifs de “monter en ordre” vers l'esplanade des Mosquées.“Ce site, qui abrite la mosquée Al-Aqsa est le troisième lieu saint de l'islam après La Mecque et Médine. Le conflit s'est rallumé à la fin septembre, des Palestiniens protestant contre l'intrusion d'extrémistes juifs venus prier sur l'esplanade .C'est une visite du chef de la droite israélienne de l'époque, Ariel Sharon, sur la même esplanade qui avait déclenché la seconde Intifada, dite “L'Intifada d'Al-Aqsa”, le 28 septembre 2000, et embrasé les Territoires palestiniens.
Rapport Goldstone:
Ehud Barak opposé à une commission
d'enquête israélienne
Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a réitéré son opposition à la création d'une commission d'enquête sur la conduite de Tsahal durant son agression contre la bande de Gaza l'hiver dernier, a indiqué un communiqué de son bureau.Le procureur général de l'armée israélienne, le Gal Avichai Mandelblit, a ordonné fin juillet 14 enquêtes criminelles contre des soldats soupçonnés de conduite criminelle durant l'agression à Gaza, après avoir été saisi d'une centaine de plaintes.Mandaté par l'ONU, le juge sud-africain Richard Goldstone a rédigé un rapport accusant Israël de crimes de guerre durant les combats à Gaza qui ont tué 1.400 Palestiniens et 13 Israéliens.Le juge Goldstone a recommandé que son rapport soit transmis à la Cour pénale internationale de La Haye (CPI) si Israël et le mouvement islamiste Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, ne procèdent pas dans les six mois à une “enquête crédible” sur leurs agissements durant lagression. Israël, qui a lancé une campagne diplomatique tous azimuts contre le rapport Goldstone, craint qu'il finisse devant le Conseil de sécurité de l'ONU puis la CPI, qui pourrait alors engager des poursuites contre ses hauts responsables militaires ou politiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.