Elle est décédée mardi soir : Zhour Maamri s'en va    Tremblements de terre : L'Unesco met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    Evolution du coronavirus au Maroc : 867 nouveaux cas, 467.493 au total, mardi 26 janvier 2021 à 18 heures    Bank of Africa et la SIACE s'allient pour le renforcement du commerce extérieur    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Dialogue Stratégique Maroc-USA : la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire à l'ordre du jour    Plan de relance. Ça va décarboniser    Fruits et légumes : Les exportations marocaines en hausse    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Décès de Mohieddine Chekrouni    De Larbi Ben Mbarek à Youssef En-Nesyri: Les Lions de l'Atlas continuent de rugir dans l'arène de la Liga    Le match sera «décisif» pour les deux sélections (Lhoucine Ammouta)    Le Premier secrétaire de l'USFP reçoit les organisations de la jeunesse des partis politiques    Formation dans le numérique au profit de de 50.000 étudiants    Moncef Slaoui : fier du succès du vaccin, l'ancien responsable scientifique de Warp Speed parle de politique, de présidents et de futures pandémies    Le textile marocain en quête d'un fil d'Ariane    Notre diversité culturelle est une source inépuisable d'enrichissement    Les galeries d'art improvisent pour ne pas disparaître    La FNM lance un concours pour la création graphiques de son Logo    Appel à candidature pour une résidence d'écriture à Meknès    Marrakech. Quand l'Art s'invite au Palmeraie Rotana Resort    Exposition. Spirit of the letter de Larbi Cherkaoui    France: l'Institut Pasteur arrête le développement de son principal projet de vaccin    Microcrédit : 10 millions d'euros de prêt de la BEI à Jaïda    Maroc: Près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs    Dakhla : un rallye classique et sportif pour célébrer la marocanité du Sahara    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Vaccins anti-Covid: doit-on craindre des effets indésirables ?    Bouayach : «une source d'inspiration pour un modèle non-institutionnel de dialogue interculturel»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Etats-Unis : Un soldat américain pro Daech arrêté grâce à la DGST marocaine    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    Cyber-sécurité : le dispositif de Maroc Telecom    AfricaPay ambitionne de devenir la première néo-banque du continent    Le Maroc réitère son appel pour la création d'une Plateforme d'experts africains pour la lutte contre les épidémies    Une nouvelle émission dédiée le 3 février à la culture juive sur Medi1TV    Maroc-Ouganda, un match couperet    Hommage aux personnalités sportives qui se sont illustrées en 2020 : Malgré la pandémie, la SNRT perpétue la tradition    Pétitions : Enième tentative de réanimation    Warning du Centre antipoison / «M'khinza» : Attention danger!    Fkih Ben Saleh : Un escroc mis hors d'état de nuire    Marrakech : Une Allemande se jette du 5ème étage d'un immeuble    Législation : Un bilan maigre se profile    CHAN / Groupe « C » : Ce soir, Maroc-Ouganda, pour rectifier et se qualifier !    CHAN : Bien que décimée par la Covid-19, la RDC bat le Niger (2-1)    CHAN / Covid-19 : Baâdi testé positif, il sera remplacé par Nemssaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Federer remporte un cinquième titre consécutif
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 11 - 09 - 2008

Le Suisse Roger Federer a remporté lundi 8 septembre à New York son cinquième titre consécutif à l'U.S. Open. Il s'est imposé face au britannique Andy Murray en trois sets.
Roger Federer a sauvé sa saison en remportant lundi soir à New York son cinquième titre consécutif à l'U.S. Open. Le Suisse a conservé sa couronne en dominant le jeune Britannique Andy Murray (6) en trois sets secs 6-2, 7-5, 6-2, enlevant son 13e tournoi du Grand Chelem en 17 finales disputées.
Le champion suisse, qui a retrouvé son meilleur tennis sur les courts de Flushing Meadows, reste toutefois numéro 2 au classement mondial, derrière l'Espagnol Rafael Nadal, vainqueur cette année à Roland-Garros et Wimbledon et champion olympique à Pékin. Roger Federer est le premier tennisman depuis l'Américain Bill Tilden dans les années 1920 à réussir la passe de cinq succès consécutifs à l'U.S. Open. Il n'est plus qu'à une victoire en Grand Chelem pour égaler le record de 14 succès détenu par l'Américain Pete Sampras.
Ce succès est une délivrance pour Roger Federer, qui avait bataillé sans briller tout au long de la saison, débutée par une mononucléose à l'Open d'Australie. Battu exceptionnellement au stade des demi-finales à Melbourne, il a ensuite subi la loi de Raphael Nadal en finale des Internationaux de France et de Grande-Bretagne, disparaissant ensuite en quart de final des Jeux olympiques de Pékin, où il néanmoins raflé l'or en double. De fait, le Suisse désormais No2 après avoir passé quatre ans et demi au sommet risquait de conclure l'année sans avoir emporté un seul des grands tournois, ce qui aurait été une première depuis 2002.
A New York, on semblait logiquement s'acheminer vers un nouveau duel Federer-Nadal, mais Murray a déjoué les pronostics contre l'Espagnol en demi-finale, décrochant une première finale en Grand Chelem. Mais l'Ecossais de 21 ans, qui n'en restera certainement pas là, n'a pas pesé lourd face au maître des lieux.
«J'ai eu à nouveau l'impression d'être invincible», a confié le Suisse, après s'être écroulé sur court du stade Arthur Ashe, ivre de bonheur et rassuré sur sa forme. Il s'est du reste déclaré «un peu agacé par ces fous qui commençaient à m'écrire ou à m'appeler pour me proposer une aide mentale ou physique». «Après le French Open, on voyait beaucoup de commentaires négatifs qui disaient «Federer c'est fini», «Federer ne gagnera plus un autre tournoi du Grand Chelem». Et puis Federer a prouvé le contraire», a encore souligné l'ex-numéro un mondial. Murray, qui rêvait de devenir le premier Britannique vainqueur en Grand Chelem depuis Fred Perry en 1936, n'a rien pu faire face à celui qu'il considère comme «le meilleur joueur de tous les temps». Un compliment que le jeune Ecossais a fait au Suisse en le rejoignant au filet en fin de match. «Il m'a dit que j'avais réussi un grand tournoi. Je lui ai dit que j'étais d'accord avec ceux qui pensent qu'il a eu une saison désastreuse», a-t-il raconté ironiquement, rappelant les deux autres finales en tournois majeurs et la médaille d'or à Pékin de son vainqueur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.