La masse monétaire progresse de 9,2% en janvier    Nigeria : 42 personnes relâchées, dont 27 élèves, après un enlèvement dans un pensionnat    Algérie : le Hirak de retour pour dénoncer le pouvoir militaire et réclamer plus de démocratie    Covid-19 : plus de 3 400 000 personnes vaccinées    Allemagne : la commission vaccinale envisage de recommander le vaccin AstraZeneca pour les plus âgés    La HACA et la SNRT lancent à Dakhla des visites aux sites régionaux de production et de diffusion de radio et de télévision    Covid19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 février 2021 à 18H00    Talib viré du TAS    L'ONU annonce de nouveaux dispositifs d'identification pour lutter contre la pêche illégale    CAN U20 : Les tirs de la chance privent le Maroc de la demi-finale !    AS FAR-SCCM (1-1) : Les Militaires rejoints sur la ligne d'arrivée !    Des manifestations monstres contre les caciques : Les Algériens disent «degage» au régime    Luca Attanasio, ambassadeur italien, tué en RDC    Le secrétaire général du Polisario reçu par le président Algérien    Deuxième anniversaire du Hirak : retour sur les faits saillants qui ont marqué les manifestations du 22 février    Groupe Al Omrane: Mise en chantier en 2020 de 46 projets d'une consistance de près de 17.000 unités    Le Maroc, un modèle en matière de vaccination    Joaillerie : Hicham Lahlou lance sa collection « Magic Alice »    Marché de capitaux: 4,83 MMDH de levées en janvier 2022    Alerte – Veille – Relance post-covid19 – Investissements étrangers et compétition internationale – Ce que préparent les concurrents du Maroc    Les entrepreneurs marocains invités à investir au Burundi    Meurtre de Khashoggi: Washington accuse le prince saoudien...Ryad dénonce !    La Chambre des représentants libyenne tend à former un gouvernement provisoire restreint composé des compétences de toutes les régions du pays    Marrakech : 29 interpellations pour violation de l'état d'urgence sanitaire et aménagement d'une villa pour les jeux de hasard    ONCF: un chiffre d'affaires consolidé de 3,1 MMDH en 2020    Il y a 45 ans, le dernier soldat étranger quitta les provinces du Sud    Une nouvelle Ecole Américaine à Benguerir    Mustapha Ramid sera opéré ce samedi    Le dirham s'apprécie de 0,32% par rapport à l'euro    Gouvernement : Mustapha Ramid jette l'éponge    Les Golden Globes remettent leurs prix sans public ni tapis rouge    Le MAS présente son nouvel entraîneur, Miguel Angel Gamondi    Le WAC à Ouagadougou en quête d' une seconde victoire en Ligue des champions    Le président de la FIFA exprime ses remerciements à S.M le Roi    Le personnel des FAR reçoit la 2è dose du vaccin anti-Covid-19    Percevoir le cannabis tout autrement    Le Maroc adhère à l'Organisation islamique pour la sécurité alimentaire    Sahara : D'éminentes personnalités internationales appellent Biden à appuyer la décision Américaine    Premier Colloque international de linguistique à Marrakech    "Biggie " , le géant éphémère du rap par ceux qui l' ont connu    Plus de 25.000 pièces archéologiques seront mises à la disposition des étudiants et du grand public    Administration pénitentiaire: Reprise exceptionnelle des visites familiales au profit des détenus du 1er mars au 12 avril    CAN U20 Mauritanie : Maroc-Tunisie pour une place en demi-finales    Réunion ce vendredi du Conseil de gouvernement    «Yawmiat Kaen Osabi», nouveau-né de Loubna El Manouzi chez «Mokarabat»    Rencontre autour d'une publication : «Pour une Maison de l'histoire du Maroc» dotée d'un savoir accessible à l'esprit de tous    Un immense tour d'une ville en pleine mutation : Dakhla change de visage    Gianni Infantino salue l'engagement du roi Mohammed VI en faveur du développement du football au Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rapport de Transparency Maroc sur l'école primaire : 29 cas de corruption et 13 détournements déclarés
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 16 - 12 - 2009

Transparency Maroc a présenté, mardi, son rapport sur l'école primaire au Maroc. 39,1% des parents déclarent que la corruption constitue un problème sérieux.
Les écoles marocaines ne sont pas épargnées par la corruption. Le rapport d'évaluation de Transparency Maroc, présenté mardi 15 décembre à Rabat, fait état de 29 cas de corruption dans 18 écoles et 13 cas de détournements dans 9 établissements scolaires. L'enquête a ciblé 60 écoles primaires publiques relevant de l'académie du Grand Casablanca et celle de Meknès-Tafilalet et concerné 60 directeurs. Près de 1.400 parents ou tuteurs ont été questionnés soit une moyenne de 17 ménages par école. Le rapport mentionne qu'il y a plus de cas de corruption et de détournement de fonds déclarés dans les écoles qui ne disposent pas de COGES. Parmi les 18 écoles concernées, seulement trois disposaient de conseil de gestion. De même, sur les neuf écoles ayant enregistré des cas de détournement de fonds, une école seulement dispose d'un COGES. Ce qui laisse supposer que l'existence d'un conseil de gestion de l'établissement peut constituer une sorte de «protection» contre la prolifération de ce genre de pratique. Cela dit, l'existence d'une APTE ne constitue pas un frein à la corruption. Et pour preuve, sur les 29 pots-de-vin déclarés, 21 le sont dans des écoles disposant d'une Association de parents et tuteurs d'élèves (APTE). Pour ce qui est de la question de la corruption, 39,1% des parents interrogés déclarent qu'elle constitue un problème sérieux au Maroc alors que 21,5% sont indécis. Si près de 92% des directeurs reconnaissent que la corruption est un grave problème, 63,3% estiment néanmoins que le système scolaire reste épargné de la corruption et seulement 28,4% sont convaincus que le système scolaire est touché par le fléau.
Le coût de l'école pour les parents, l'absence de latrines, le délabrement des locaux et le manque de fournitures et de manuels scolaires pour les élèves figurent parmi les principales difficultés relevées. Le coût de l'école vient en premier dans la liste des principaux problèmes rencontrés par les ménages. En effet, 34,5% d'entre eux (41% en milieu rural) considèrent que le coût de l'école est le principal problème qu'ils doivent affronter, suivi par l'absence de latrines (27,4 et 34,5% en milieu rural), le délabrement des classes et des locaux (27,2%) surtout en milieu rural (35%). Plus de la moitié des écoles concernées par l'enquête ne disposent pas de conditions adéquates (absence d'eau potable, locaux en piteux état…) pour fonctionner correctement. L'enquête fait également ressortir la faible satisfaction des parents concernant la scolarité de leurs enfants. 50,2% la considèrent comme moyenne et 13% la jugent médiocre, voire très médiocre. Cette insatisfaction s'explique en partie par la faiblesse des prestations de services scolaires. Seulement 15,6% des ménages interrogés affirment que leurs enfants ont pu bénéficier de la distribution de manuels, 12% des fournitures scolaires, 4,3% de l'uniforme, 0,7% du transport scolaire, 24,5% des médicaments et vaccins et 12,7% des activités extrascolaires. Pour 20,5% des parents, l'absentéisme des enseignants constitue un grave problème. Face aux différents problèmes rencontrés, peu de parents avouent porter plainte. Leur part oscille entre 20 à 37% selon les types de problèmes. Ces taux augmentent lorsqu'il s'agit de problèmes touchant la santé ou l'intégrité physique des enfants.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.