Super League : Reprise le six juin pour Youssef El-Arabi et consorts    Agriculture: les exportations de primeurs en hausse de 8%    Chelsea : L'algérien Saïd Benrahma pour épauler Hakim Ziyech ?    Coronavirus : 7 nouveaux cas, 7.584 au total, mercredi 27 mai à 10h    Direction Fenerbahçe pour Yassine Bounou ?    Le Covid-19 fait chuter les exportations marocaines en Barytine    L'Egypte devance le Maroc dans l'indice mondial RECAI    Banques, télétravail, prise de température…Les décisions anti-covid 19 de la CNDP    Consultations directes entre avocats et détenus dès le 1er juin    Les «opportunités» de la crise Covid, analysées par Hamid Chabar    Marché de gros: Sécuriser l'approvisionnement    Article 1062449    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    Coronavirus : 45 nouveaux cas, 7577 au total, mardi 26 mai à 18h    HPS affiche une hausse de 16,9% des produits d'exploitation au premier trimestre    Redémarrer ou pas le Calcio ? Le championnat des réticents    La Premier League va voter sur l'autorisation des entraînements avec contacts    "The Last Lance" Le documentaire qui révèle toute la vérité sur Armstrong    Hakimi buteur contre Wolfsburg    Il est grand temps de penser le Maroc d'après    Collecte record des recettes douanières    L'essentiel de la lutte contre les trafics illicites en 2019    ‘'Coronavirus et discours'', nouvel ouvrage de Ahmed Cherrak    Un bilan fidèle à sa courbe en dents de scie    Pour une meilleure place du monde rural dans le nouveau modèle de développement    Les stars de la musique africaine en concert virtuel    HBO mise sur son catalogue pour booster sa nouvelle plateforme de streaming    Un programme culturel intercatif avec une série d'activités à distance    Un masterpiece sublime!    Messaoud Bouhcine: le confinement sanitaire a mis à nu le secteur culturel et artistique    Une «violation» du droit international    Procès à distance : 6.001 détenus bénéficiaires    Les Marocaines ont pris part activement à l'élan mondial de lutte contre la pandémie    Hong Kong se soulève contre un projet loi imposé par Pékin…    Maroc, de quoi avons-nous peur?    Coronavirus: L'OMS suspend les essais cliniques de l'hydroxychloroquine    VH et MFM lancent un grand concours et une expo à vocation solidaire    Officiel : La date du Aïd Al Fitr désormais connue    Aides alimentaires: Un agent d'autorité épinglé pour détournement    France: La demande du CFCM aux mosquées    Aid El Fitr: Le Roi gracie 483 détenus    Espagne/Foot : reprise du championnat prochainement    Forte participation au concours de déclamation du Coran à distance    A Madagascar et à travers l'Afrique, la ruée controversée vers l'artemisia    Vote à distance: La Chambre des conseillers décide de développer une application électronique    238 ONG subventionnées par le programme Moucharaka Mouwatina    L'ambassade du Maroc à New Delhi en première ligne    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La ruse féminine a mis deux voyous dans les filets de la police
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 17 - 12 - 2009

Quand Najat a été croisée par un duo qui a tenté de la violer après l'avoir blessée à coup de couteau à la cuisse, elle a utilisé la ruse pour les faire tomber entre les mains des policiers.
Charmante et intelligente, Najat est à son vingtième printemps. C'est l'aînée de sa famille qui demeure à Berrechid. Ce soir, elle sortait pour faire des courses. Il n'était pas encore tard puisqu'il y avait encore des gens qui déambulaient au centre-ville. Elle empruntait le chemin à destination d'un commerce loin de chez elle de quelques centaines de mètres. Rapidement, elle marchait surtout qu'elle est juste arrivée à une ruelle qui semblait déserte. Et c'était à ce moment qu'elle a remarqué un jeune homme qui marchait lentement un peu plus loin d'elle. Alors qu'elle avançait à la hâte pour arriver à sa destination. Tout d'un coup, elle est arrivée à côté de lui pour s'apprêter à le dépasser. Seulement, aussitôt, il s'est approché d'elle pour lui chuchoter quelques mots à l'oreille. Elle a gardé le silence tout en marchant rapidement. Le jeune homme la suivait comme son ombre. Qui est-il ? C'est Mustapha, un jeune de trente et un ans, sans profession. Il est l'aîné d'une fratrie de six frères et sœurs. Depuis que sa famille est arrivée à Berrechid, après avoir quitté son douar dans la région de Settat, son père est devenu un marchand ambulant de légumes et fruits et a déployé tous ses efforts pour aider son aîné à réussir ses études. Malheureusement, Mustapha, n'a pas dépassé la deuxième année d'enseignement fondamental. Et il l'a rejoint pour la vente de légumes à travers les quartiers et les ruelles de Berrechid. Mais la mauvaise fréquentation l'a dévié rapidement pour se retrouver entre-temps dans le gouffre de la drogue et de la délinquance. Il a été emprisonné à maintes reprises pour divers délits.
Najat qui tentait de s'éloigner de Mustapha a remarqué un deuxième jeune homme qui les a rejoints. Il s'agit de Mohamed, un Casablancais âgé de vingt-cinq ans, célibataire, qui a abandonné l'école après le divorce de ses parents. Sa mère, qui s'est remariée, a essayé de le soutenir pour devenir tôlier. Mais en vain. Après avoir quitté Casablanca en compagnie de sa mère et son mari et après s'être installé à Berrechid, il a fait la connaissance de quelques voyous. Et le virus de la délinquance l'a attaqué. Il est devenu trafiquant de boissons alcoolisées. Arrêté, il a purgé une peine de six mois de prison ferme. Relâché, il a rejoint une bande d'agresseurs. Il participait à toutes les opérations d'agression pour avoir l'argent nécessaire pour se droguer. Et il a été arrêté une deuxième fois. Purgeant une peine d'emprisonnement, il a fait la connaissance de Mustapha en taule. Quand ils ont été relâchés, ils sont restés amis. Ils se droguaient et agressaient ensemble les victimes.
Quand Mohamed a rejoint son ami, Mustapha, qui se collait à Najat, il a brandi un couteau. Il l'a menacée de meurtre. Pourquoi ? Il ne lui a rien demandé, mais il lui a demandé de les accompagner. Où ? Elle ne savait rien. Tous les deux l'ont conduite jusqu'à une ruelle obscure. Ils lui ont demandé de leur céder pour la violer collectivement. En refusant, Mohamed lui a asséné un coup de couteau à sa cuisse droite. Elle sanglotait et les suppliait pour qu'ils n'abusent pas d'elle. Tout d'un coup, elle s'est tournée vers Mustapha, en sanglotant et lui a proposé d'échanger leurs numéros de téléphone portable tout en lui promettant de le rencontrer ultérieurement pour passer de bons moments avec lui, chez lui ou chez un ami à lui et non pas dans la rue. Une ruse qui a eu son impact. Puisque Mustapha a obligé Mohamed de la laisser tranquille.
Le lendemain matin, Najat, en compagnie de sa mère, s'est rapidement rendue chez la police pour porter plainte. Le soir, Mustapha lui a téléphoné et lui a demandé de se rencontrer. Au rendez-vous, la police était sur le lieu. Mustapha a été arrêté, ainsi que son ami et complice. Traduits devant la chambre criminelle près la Cour d'appel de Settat, ils ont été condamnés à deux ans de prison ferme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.