Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Renault, Nissan et Mitsubishi Motors font de l'électrique le nouveau ciment de leur alliance    Projets de développement social et humain : l'Agence Bayt Mal Al Qods débourse un million de dollars    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    CAN 2021 : Le drame du stade d'Olembé, principal événement des huitièmes    CAN 2021 / Les Comoriens, les plus valeureux, les plus sympathiques en huitièmes !    Infantino affirme qu'un Mondial biennale pourrait empêcher la mort de migrants, ses propos choquent    CAN 2021 : Sofiane Boufal complète sa métamorphose avec coach Vahid    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Santé : un nouveau centre de santé à Sidi Moumen    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Le Maroc, « partenaire solide » sur lequel peuvent compter la France et l'Europe    USFP : les demandes de report et suspension rejetées, le 11e congrès maintenu    Le Canada prolonge sa mission de formation militaire en Ukraine    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Perturbations de l'approvisionnement en eau potable dans certains quartiers de Casablanca, Settat et Berrechid (ONEE)    Météo: fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces du Royaume    Lancement du MCRDV pour encourager la recherche scientifique agricole    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    La Bourse de Paris recule après la Fed    Khouribga : Report au 28 mai prochain de la 22ème édition du Festival International du Cinéma Africain    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    Lutte contre le changement climatique : L'ONU salue le leadership du Maroc    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    Devises vs Dirham: les cours de change de ce jeudi 27 janvier    Glencore et Managem : un partenariat pour produire du cobalt à partir de batteries recyclées    CAN 2021: la CAF change le lieu et l'horaire de Maroc-Egypte    Province de Taroudant : visite de projets agroalimentaires et de développement agricole et rural    UA : Le Maroc réitère son attachement à la solidarité africaine pour éradiquer la pandémie de la COVID-19    Chutes de neige et averses au Royaume ce jeudi 27 janvier    L'espoir s'amenuise pour retrouver des migrants ayant chaviré au large de la Floride    CAN 2021 : Les Lions de l'Atlas se sont entrainés sans Nayef Aguerd    Après la France, le siège du Parlement andalou accueille une réunion de soutien au Polisario    Le PAM, membre du gouvernement, plaide pour la réouverture des frontières    Casablanca : Report de l'audience d'un universitaire soupçonné de harcèlement sexuel    "أحسن Pâtissier": La saison II est lancée, (re) vivez le Premier prime en Replay    Report du Festival international du cinéma africain de Khouribga au 28 mai prochain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les demi-vérités de Ouassaleh
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 06 - 08 - 2003

Les quatre théoriciens de la Salafiya Jihadia, Fizazi, Miloudi, Chadli et Haddouchi, comparaissent à nouveau, aujourd'hui, devant la Chambre criminelle près la Cour d'appel de Casablanca. Cette dernière a achevé l'interrogatoire de 24 «takfiristes».
«Oui, j'ai rendu visite à Abou Hafs (Abdelwahab Rafiki) quand il est sorti de prison. Le Cheikh Omar Haddouchi a assisté au baptême de l'un de mes fils et j'ai assisté aux cours de Mohamed Fizazi, Omar Haddouchi, Abou Hafs et du Cheikh Kettani…». C'est une partie des déclarations de Youssef Oussaleh, trésorier du Parti de la justice et de développement (PJD), section de Sidi Taybi, près de Kenitra. Barbu et vêtu d'une gandoura grise et d'une calotte blanche, cet entrepreneur de 47 ans, père de 8 enfants a tenté, lors de l'audience du lundi, dans l'après-midi, de se disculper et de qualifier son accusation de « coup monté par les adversaires politiques de la région». Il a affirmé que ces derniers déployaient de gros efforts pour l'écarter du champ politique. «Et ils y sont arrivés », a-t-il conclu. Cependant, sa rencontre avec Zakaria Miloudi, émir de «Assirate Al Moustakim»(le Droit Chemin) et avec Lahcen Boukafaoui, l'un des kamikazes de réserve qui s'apprêtait à se faire exploser à Essaouira, jettent la doute sur ses intentions. A propos de sa relation avec le premier, il a affirmé à la Cour lui avoir vendu un petit lot de terrain à Sidi Taybi sur lequel il a construit une maison, alors qu'à propos du second, il a précisé l'avoir aidé à passer deux mois au domicile de Miloudi Zakaria. Concernant son appartenance, Youssef Oussaleh a affirmé sur un ton plus ou moins convaincant : «j'appartiens au Parti de la justice et du développement, qui croit en la démocratie et participe aux élections…J'ai entendu parler d'Assirat Al Moustakim, mais je ne connais ni ses objectifs ni ses idées… Dans le même temps, je n'ai entendu parler du concept de Salafiya Jihadia que dans la presse et à la police… ». Il a nié avoir connu Abdelhak Bentassir, alias «Moul Sebbate», qualifié d'émir national, avoir soutenu moralement et matériellement les «takfiristes» de ce courant intégriste et avoir été mis au courant des attentats du vendredi 16 mai. Lors de la même audience, la Cour a poursuivi l'interrogatoire de 11kamikazes de réserve poursuivis dans ce dossier n°848/03 pour constitution d'une association de malfaiteurs, complicité dans l'atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat en portant la dévastation, le massacre et le pillage dans plusieurs localités, complicité dans l'homicide volontaire avec préméditation et guet-apens et voies de fait entraînant des blessures. Il s'agit de Saïd N'kiri, Mohamed Sadouk, alias Abou Bilal, rachid Abdellah, Lahcen Boukafaoui, Hicham Wafik, Jawad Chahid, Othman Fares, Abdelhamid Farki, Abbès Lamkharbech, Driss Naouri et Adel Tamnaoui. Ils ont tous nié être des adeptes de la Salafiya Jihadia, être des kamikazes de réserve qui projetaient de se faire exploser à Essaouira, Marrakech et Agadir, avoir une relation avec Mohamed Omari, Abdessamed Oueld et autres émirs des cellules. Cependant, quelques-uns d'entre eux ont affirmé connaître d'autres «takfiristes», mais juste une connaissance du quartier.
Vers 22h00, la Cour a levé l'audience pour la reprendre hier matin avec l'ouverture du dossier n° 849/03 concernant12 autres kamikazes de réserve. Après la présentation des requêtes pour vice de forme par les avocats de la défense, la Cour a entamé l'interrogatoire des mis en cause. Elle a commencé par Abdelhak Hamdi, Hassan Bakouche, Mustapha Zaoui, Khaled N'kiri, qui ont nié les accusations qui sont portées contre eux, avant d'ajourner l'audience pour la séance de l'après-midi. Lors de cette séance, la Cour devait examiner le dossier de Mustapha Dhabet et ses deux complices. Par ailleurs, la même Chambre entame aujourd'hui, mercredi, l'examen des dossiers de quatre théoriciens de la Salafiya Jihadia, à savoir Mohamed Fizazi, Miloudi Zakaria, Omar Haddouchi et Abdelkrim Chadli.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.