Le Mali se retire du G5 Sahel    Liban: faible affluence aux premières législatives depuis le début de la crise    Maroc: les transferts d'argent ont bondi de 40% en 2021    Trafic aérien: L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% en 2022    Somalie: Hassan Cheikh Mohamoud élu président    Botola Pro D2 : L'Union Touarga accompagne le MAT en première division    DGSN: 66 ans d'engagement renouvelé au service du Royaume    Youssef En-Nesyri assure la qualification de Séville pour la Ligue des champions (VIDEO)    Avant le derby, le Raja ne se rassure pas face à Oued Zem (VIDEO)    Maroc : L'ONDA table sur un taux de récupération de 75% du trafic aérien    Maroc : Abdeljaouad Belhaj élu membre du conseil d'administration de l'IBA    Coupe Mohammed VI de karaté : Le Marocain Abdelaali Jina remporte la médaille d'or    Coupe de la CAF : La Renaissance Berkane qualifiée pour la finale    Décès du président des Emirats : Moulay Rachid représente le roi à la présentation des condoléances    Le PIB agricole devrait baisser de 14% en 2022    Terrorisme : 6 morts dont 3 enfants dans un attentat-suicide au Pakistan    Al Hoceima / Communes : Remise de 18 bus scolaires et 7 ambulances    Sidi Kacem / CRM : La création d'un centre de formation requise    Maroc : la demande de sécurité et de l'ordre social en des mains sûres, grâce à la DGSN    Villa des Arts / Rabat : Amateurs et pros célèbrent le théâtre d'impro !    Le Prince Moulay Rachid représente le Roi à la présentation des condoléances suite au décès de Cheikh Khalifa Ben Zayed Al Nahyane    Message de condoléances et de compassion de SM le Roi à SA Cheikh Mohammed Ben Zayed Al Nahyane    «La voix de la Palestine», enterrée à Jérusalem    SM le Roi félicite le Président du Paraguay à l'occasion de la fête nationale de son pays    Réélection de Mohamed Khalidi à la tête du parti de la Renaissance et de la Vertu    Hilale mouche l'ambassadeur algérien pour sa schizophrénie au sujet de l'autodétermination    Policy Center for the new south: La plus grande flambée des prix en 50 ans    Coronavirus au Maroc: 89 contaminations et zéro décès ce dimanche    DGSN: 66 ans de sacrifices et d'engagement renouvelé au service du citoyen et de la patrie    Températures prévues pour lundi    Voyages au Maroc. Levée de la double exigence « test PCR » plus « pass vaccinal » avant l'opération Marhaba 2022    Amina Bouayach: «L'accès aux droits sociaux et économiques reste un vœu pieux pour de nombreuses couches sociales»    Marathon de Marrakech : L'Ethiopien Dida et la Marocaine Gardadi remportent la 32ème édition    Le dirham se déprécie de 0,61% face à l'euro du 5 au 11 mai    SM le Roi adresse un ordre du jour aux Forces Armées Royales    France. Zouhair Bennani, « le prince du supermarché marocain » qui inquiète    Coupe de la CAF : La RSB veut rééditer son exploit de 2020    «Ne me donnez pas de trophées, donnez-moi de l'argent!»    Au CRSC, Kamelia Zarkani tisse des liens entre le Maroc et la Russie    DGSN: 66 ans de sacrifices infinis au service du citoyen et de la patrie    Commémoration : Allal El Fassi, le leader à la pensée plurielle    Magazine : Amine Naji, pour le meilleur et pour l'avenir    Hommage : Abderrahim Samadi n'avait pas tout dit    Paris: Rencontre sur les perspectives des écosystèmes économiques au Maroc    Nizar Baraka souligne la contribution remarquable des Marocains de l'étranger à l'économie nationale    Décès de Fred Ward, l'acteur de « Tremors »    Explosion créative pour les 13 ans de la Fondation Ali Zaoua    25.000 festivaliers et 5.000 écoliers à la 20ème édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Deux jeunes filles arnaquaient les commerçants
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 20 - 01 - 2010

En apparence, elles semblent comme les filles des familles riches. Alors qu'en réalité, elles n'étaient que membres d'une bande qui volaient dans les boutiques et les hypermarchés.
Elles sont deux jeunes filles ayant la trentaine, belles, ravissantes, séduisantes, très douces, très élégantes et sveltes. Elles étaient à bord d'une voiture Kia noire métallisée, cet après-midi du mois de janvier, au quartier Mâarif à Casablanca. Un gardien de voiture a aidé l'une d'elles à la garer difficilement. Les deux belles jeunes filles sont descendues de la voiture. Les yeux des jeunes hommes qui s'attablaient au café du coin suivaient leurs pas. Les jeunes filles qui passaient devant eux les fixaient également de leurs regards. En fait, elles sont attirées par leurs aspects vestimentaires. À pas bien mesurés, les deux belles jeunes filles avançaient vers le boulevard Al Massira Al Khadra en faisant semblant qu'elles ne se rendaient pas compte des regards qui les fixaient. Tout d'un coup, elles se sont arrêtées à deux pas du Twin Center. Elles se sont échangées deux mots avant de rentrer dans une boutique de vêtements haut de gamme. Toutes les deux regardaient les vêtements tout en demandant de temps en temps des explications à la vendeuse qui se plantait à leur côté. Elles choisissaient les vêtements tout en conversant en français. Elles ne disaient aucun mot en arabe dialectal. Quand elles ont terminé de faire leurs choix, elles se sont directement dirigeaient vers la caisse. La caissière qui les a accueillies avec un beau sourire leur a donné la facture. L'une des deux jeunes filles a mis sa main dans son sac à main pour sortir un carnet de chèques. Après avoir lancé un sourire à la caissière, elle a noté, sur le chèque, le prix des effets vestimentaires qu'elles avaient achetés et qui a dépassé les 20 mille dirhams . Elle l'a signé avant de le lui remettre avec sa carte d'identité nationale, l'ancienne version et non l'électronique. Elles sont sorties calmement pour arriver à la Kia. L'automobiliste a démarré après avoir remis une pièce de cinq dirhams au gardien des voitures. Quand le chèque a été remis, par les responsables de la grande boutique franchisée, à la banque pour qu'il soit monnayé, il s'est avéré sans provision. Le chèque a été mis entre les mains de la police judiciaire de la sûreté de Casa-Anfa, ainsi que les informations de la carte d'identité nationale que la caissière avait notées. Pour le chef de la brigade de la PJ, il ne s'agissait pas de la première plainte qui a été déposée à ce propos. Il s'agit de plusieurs boutiques et d'hypermarchés qui avaient déposé des plaintes contre deux jeunes filles et deux jeunes hommes les accusant d'avoir acheté des marchandises d'importantes valeurs en leur remettant des chèques en bois et des photocopies de cartes d'identité nationale falsifiées. Les enquêtuers de la PJ étaient déjà sur leurs traces. C'était uniquement une question de temps. Il fallait attendre quelques jours pour qu'un indic appelle le chef de la brigade l'informant que les deux jeunes filles ont été localisées au boulevard Yaâcoub Al Mansour et qu'elles s'apprêtaient à entrer dans une boutique. Rapidement, les limiers sont arrivés sur les lieux. À l'intérieur de la boutique, ils ont mis la main sur les deux jeunes filles. Il s'est avéré qu'elles sont des reprises de justice. Conduites aux locaux de la préfecture de police, elles ont avoué être membres d'une bande de six personnes. Elles ont dévoilé aux enquêteurs les identités des autres complices qui ont été mis le même jour hors d'état de nuire. Deux des quatre jeunes hommes se chargeaient de la recherche des chéquiers et des cartes d'identité nationale volées. Alors que les deux autres jeunes hommes jouaient parfois le rôle de maris des deux jeunes filles. L'enquête policière a également révélé que les membres de la bande recouraient aux personnes nécessiteuses pour les encourager à ouvrir des comptes bancaires afin d'avoir des chéquiers. Ces nécessiteux qui empochaient une petite somme d'argent déposaient ensuite des plaintes pour la perte du chéquier. Les six mis en cause ont été traduits devant la justice et les responsables des boutiques franchisées et des hypermarchés ont poussé un soupir de soulagement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.