Vidéo -Macron annonce une hausse de 100 euros en faveur des « smicards »    Société Générale, s'adapter aux nouveaux comportements des clients    Digitalisation bancaire : Sommaire de notre spécial    Vidéo-Bourita: « Le Pacte mondial sur les migrations est un acte de souveraineté »    Blocage à Paris-Nanterre contre la hausse des frais pour les non-Européens    Botola Maroc Telecom : Une reprise difficile pour le Raja    CR7 défie Messi !    Finances publiques. Comment en finir avec les inégalités sociales ?    Clôture du 17ème Festival international du film de Marrakech : L'Afrique aux alentours du palmarès    Décès à Marrakech du chanteur Hamid Zahir    Conférence de Marrakech sur la migration.. Que dit la lettre royale lue par El Othmani?    Dédié à la sécurité et à la sûreté : Le Maroc abrite la première édition de l'Asec Expo 2019    Doing Business : Le Maroc vise le top 50    Sahara : Une deuxième table ronde à Genève au 1er trimestre 2019    Lutte contre le diabète : La Fondation Mohammed VI lance une campagne de dépistage    Environnement – Pays à risque climatique dans le monde : Le Maroc 124ème    Société civile, secteur privé… de vrais engagements pour l'action?    Cycle des grands interprètes : Célimène Daudet en tournée dans plusieurs villes    "Gilets jaunes": Vers une baisse des taxes pour apaiser le mouvement?    Fès : Arrestation de deux individus en possession de 5.330 comprimés d'ecstasy    Les bonbonnes de gaz turques arrivent au Maroc    Les pays du Golfe tiennent toujours à leur partenariat avec le Maroc    La communauté juive célèbre la hiloula à Taroudant    FIFM. Coup de maître !    «Regarde-moi», l'autisme autrement    Botola Maroc Télécom: Victoire du Wydad de Casablanca face à l'AS FAR    Africa Forum 2018 : Le Maroc a développé un modèle de coopération intégré et multidimensionnel    Le Pacte mondial sur les migrations, un document fondamental pour une meilleure gestion de la question migratoire    Raja: Les conditions de Garrido pour renouveler son contrat    «Le cinéma est une forme d'art très démocratique»    La Marine royale porte assistance à 72 candidats à la migration clandestine    Trafic international de cocaïne : Un nouveau coup de filet du BCIJ    Trafic international de drogue et de psychotropes : Arrestation à Casablanca d'une Brésilienne en possession de 610 grammes de cocaïne    Développement en Afrique. L'analyse de la DEPF    Journal d'un enfant cireur: «A l'origine de mon calvaire, un échec scolaire»    Déclaration finale de la Conférence parlementaire organisée à l'occasion de l'adoption du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières    Après une mobilisation des "Gilets jaunes" en léger recul, l'attente d'annonces de Macron    Washington accuse Moscou d'avoir aidé à mettre en scène une attaque chimique en Syrie    Le Congo candidat pour l'organisation de la CAN 2019    Divers    Le Barça roi du derby    Divers    Le Pacte mondial sur la migration, une réponse commune à un défi global    Sur le plateau de France 24, Cheikh Amar était aussi serein que les membres de la délégation marocaine à Genève    "Variety" souligne l'accès grandissant des productions marocaines à l'international    Patrick Terhechte : La 17ème édition du FIFM a été "très réussie" à tous les niveaux    Le message de remerciement et d'engagement de Driss Lachguar, Premier secrétaire de l'USFP et directeur général du Conseil d'administration de "Al Ittihad Presse"    BCIJ: Saisie d'une tonne de cocaïne fortement dosée et arrestation de 7 personnes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon l'Observatoire marocain des violences faites aux femmes : Près de 59.000 cas ont été enregistrés en 2012
Publié dans Aujourd'hui le Maroc le 03 - 12 - 2012

L'Observatoire marocain des violences faites aux femmes, «Oyoune Nissaiya», vient de dévoiler les résultats de son quatrième rapport national. En 2012, l'Observatoire a enregistré 58.747 cas de violence, soit 9.955 cas de plus qu'en 2011. La majorité des victimes sont jeunes. En effet, le document indique que 74% des femmes sont âgées entre 15 et 38 ans, alors que 83 cas ont entre 60 et 69 ans et 7 cas ont plus de 70 ans. En examinant les différentes formes de violence, il y a lieu de noter que la violence psychologique est la forme la plus répandue avec un taux de prévalence de 47%. La violence physique arrive en seconde position avec 32%, suivie de la violence économique (14%) et la violence sexuelle (3%). Ce phénomène n'est pas sans conséquence. Outre les blessures physiques (fractures, brûlures, ecchymoses…), les effets psychologiques des comportements violents peuvent être très importants : 49% des femmes qui ont été violentées disent avoir ressenti une forme ou une autre d'effets psychologiques néfastes comme la colère, la peur, le manque de confiance en soi, la dépression, l'anxiété. La plupart ont reconnu que ces violences ont eu un impact sur le bien-être de leurs enfants. Le développement psychologique et le comportement de l'enfant sont touchés. Autre constat : la violence à l'égard des femmes est un phénomène davantage présent en milieu urbain. A ce sujet, il y a lieu de relever que 80% des femmes ayant subi un acte de violence vivent en ville contre 11% en milieu périurbain et 9% en milieu rural. Par ailleurs, le rapport souligne que ce phénomène touche davantage les femmes mariées avec 56%. Viennent ensuite les mères célibataires (20%), les célibataires (14%), les femmes divorcées (8%) et les veuves (2%). Autre particularité: les victimes ont pour la plupart un faible niveau de scolarité. A ce sujet, le rapport mentionne que 32% des femmes violentées sont analphabètes. Elles sont 25% à ne pas avoir dépassé le primaire, 13% ont atteint le secondaire et seulement 6% l'enseignement supérieur.
Le rapport ne manque pas de rappeler qu'en 2011 six femmes victimes de violence sont mortes. La même année, l'Observatoire avait enregistré 4 tentatives de meurtre, 434 cas de viol conjugal et 244 cas de viol. A noter que 23 femmes victimes de violence sexuelle se sont tournées vers la prostitution et 34 cas ont fait une fausse couche, sans oublier de mentionner les maladies graves engendrées par ce type de violence. Enfin, le rapport rappelle que 898 victimes se sont retrouvées dans la rue sans aucun moyen de subsistance.
Samedi dernier, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à Rabat pour dénoncer toutes les formes de violence faites aux femmes.
Au Maroc, six millions de femmes sont maltraitées selon les chiffres du gouvernement, soit une femme sur trois est touchée dans son intégrité physique et psychologique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.