Maroc/Covid-19: la répartition des 214 nouveaux cas par région    Covid-19: 238 nouvelles guérisons ces dernières 24 heures    Casablanca: arrêtés pour avoir tenté de corrompre un commissaire    Coronavirus : 214 nouveaux cas, 15.542 au total, samedi 11 juillet à 18h    Royal Air Maroc : Les passagers au départ du Maroc dispensés de tests, mais ...    Message du roi Mohammed VI au président de la Mongolie    Le coup de gueule des Marocains souhaitant regagner leurs pays de résidence (VIDEO)    ONEE. Il n'y aucune campagne de recrutement    Casablanca: Abdeladim Chennaoui inhumé au cimetière Chouhada (VIDEO)    Vols prévus à partir du 15 juillet: nouvelles précisions de la RAM (PHOTO)    La loi de finances rectificative expliquée par un fiscaliste    Recrutement : L'ONEE dément le lancement de toute campagne    Gel hydroalcoolique et soleil, quels risques ?    Les derniers indicateurs de BAM en 5 points clés    Météo: le temps prévu ce samedi 11 juillet au Maroc    7 destinations insolites à visiter cet été    Dialogue social: un 2ème round aura lieu    Le plan de relance au menu d'un sommet européen    Examen du PLFR en commission à la Chambre des représentants    La cochenille fait des ravages à Sidi Ifni    Erdogan provoque les chrétiens    Real Madrid: Marcelo indisponible trois semaines    Une série de réunions de la DTN pour développer le football national    L'OMDH préoccupé par les relations du Maroc avec Amnesty International    La chimère des espaces verts : Casablanca à l'agonie    Huiles végétales, sucre et produits laitiers font grimper les prix mondiaux des produits alimentaires    Athlétisme: Drôle de meeting et un gros bug à Zurich    Musée Mohammed VI d'Art moderne et contemporain    Reprise des activités à la Maison de la culture de Béni Mellal    "Papicha" au Festival du cinéma arabe de Séoul    Mohamed Benabdelkader : La réforme du système judiciaire passe par l'amélioration des conditions de travail des magistrats    Driss Guerraoui porté à la présidence du Réseau Afrique des maisons de la francophonie    Le Cameroun n'a pas encore donné son accord officiel pour la tenue du dernier carré de la C1    Votre quotidien Al Bayane en kiosque dès ce lundi 13 juillet    Association nationale des médias et éditeurs: Nouvelle vague d'adhérents    Enseignement: Il est temps de mettre en œuvre le système de la loi cadre    Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul    Mahi Binebine, Giosuè Calaciura, Souad Labbize boycottent la cérémonie de remise    US Round Up du vendredi 10 juillet – DeSantis, De Niro , Mode & Covid19, NBA, Hôpitaux    Champions League: voici les affiches des quarts (PHOTO)    Benzema élu joueur du mois en Espagne    Messages de condoléances du Roi Mohammed VI au Roi d'Arabie Saoudite et au Président ivoirien    Gims raconte son « Malheur Malheur »    Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d'Erdogan    Le roi Mohammed VI a envoyé un message au roi Salmane    Le président ivoirien a reçu un message du roi Mohammed VI    De nouveaux bains de sang évités en Tunisie    Guerre mémorielle autour de l'ancienne basilique Sainte-Sophie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Qui est Mohamed Moussaoui, le mathématicien élu à la tête du Conseil Français du Culte Musulman ?
Publié dans Barlamane le 20 - 01 - 2020

Il l'avait affirmé à plusieurs reprises. Sa volonté est de réformer « de l'intérieur » le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM). Mohamed Moussaoui, Franco-Marocain, docteur en mathématiques, est le nouveau président de cette instance considérée comme le principal interlocuteur des pouvoirs publics en France pour toutes les questions liées à l'Islam.
Homme de conviction, de rassemblement et d'ouverture, mais aussi de terrain, Moh0amed Moussaoui a été élu, dimanche après-midi par les membres du Conseil d'Administration du CFCM, réunis à la Mosquée de Paris. Il devrait occuper cette fonction pour une période de deux ans, en vertu d'un système de présidence tournante.
Ce natif de Figuig, dans l'est marocain, maître de conférences à l'université d'Avignon, est également président de l'Union des mosquées de France (UMF), créée en septembre 2013.Mohamed Moussaoui a poursuivi ses études à Oujda. Après l'obtention de son baccalauréat en sciences mathématiques, il intègre l'université Mohammed Ier où il obtient en 1984 son diplôme des études universitaires générales en mathématiques et physiques. Il prépare ensuite une licence de mathématiques à Rabat et sort major de sa promotion en 1986. En septembre 1986, il rejoint Montpellier en France où il obtient en 1990 son doctorat et son agrégation de mathématiques. En 1991, il rejoint l'université d'Avignon pour un poste d'attaché temporaire d'enseignement et de recherche, puis de maître de conférences en 1992. En mars 1998, il est habilité à diriger des recherches. Il est auteur de nombreux articles et notes académiques sur différents thèmes de mathématiques.
Parallèlement à son cursus universitaire, il a été formé en théologie et sciences islamiques auprès des Oulémas marocains dans l'Oriental. Cette formation lui a permis d'assurer, depuis 1988, les prêches du vendredi dans plusieurs mosquées de France. Membre fondateur de la Conférence des responsables du culte en France (CRCF) créée en 2010 et regroupant six instances responsables de l'Islam, des églises chrétiennes (catholique, orthodoxe, protestante), du judaïsme et du bouddhisme, il a participé à de nombreuses conférences nationales et internationales sur la pensée islamique et le dialogue inter-religieux. Membre du CFCM depuis sa création, Mohamed Moussaoui a été président du CFCM de 2008 à 2013 et président d'honneur de cette même institution depuis le 30 juin 2013.
En proie ces dernières années à une crise profonde, des appels à réformer le CFCM n'ont cessé de fuser aussi bien de la part des Musulmans de France eux-mêmes que des pouvoirs publics français, dans l'actuel débat dans l'Hexagone sur la réorganisation du culte musulman. Créé en 2003 sous l'impulsion de l'Etat français, le CFCM est son interlocuteur privilégié sur le culte musulman. Mais, cet organe est sans cesse critiqué pour son manque de représentativité et pour son système de cooptation qui permet à des fédérations de siéger au Conseil d'Administration, alors qu'elles n'ont pratiquement plus le soutien du corps électoral. C'est partant de ce constat que Mohamed Moussaoui, Président de l'Union des Mosquées de France (UMF), instance qui a remporté haut la main les élections régionales de novembre dernier, a décidé de se présenter pour, affirme-t-il, « réformer le CFCM de l'intérieur ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.