Quel nouveau modèle économique pour le Maroc d'après Covid-19 ?    Quel nouveau modèle économique pour le Maroc d'après Covid-19 ?    Naïf Aguerd proche d'un accord avec l'OGC Nice ?    Mohamed Taabouni, le plus performant d'une génération dorée    Coronavirus : 27 nouveaux cas, 7433 au total, dimanche 24 mai à 16h    Le derby Sévillan pour démarrer la reprise de LaLiga    Aïd Al Fitr célébré dimanche au Maroc    Roumanie : Le président de l'EMSI Kamal Dissaoui distingué    Coronavirus : 74 nouveaux cas confirmés au Maroc, 7.406 cumulés, samedi à 16h    Vidéo. Pakistan : 97 morts dans un crash d'avion    David Keene… Comment l'Algérie finance la propagande de sécession aux Etats-Unis    Coronavirus : 43 nouveaux cas, 7375 au total, samedi 23 mai à 10h    Rediffusion des cours à distance pendant les vacances de l'Aïd    L'AREP supervise 166 projets d'un milliard de DH    L'ENSP se dote de la première plateforme virtuelle de santé au Maroc    Achraf Bencharki plus près que jamais de Trabzonspor    En Bundesliga, 90 minutes de silence... plus une pour les victimes    Les résultats de Manchester United affectés par le Covid-19    Habib El Malki : Les efforts consentis par les membres de la Chambre des représentants se sont traduits par l'adoption des lois avec efficacité et rapidité    Mohamed Benabdelkader : Elaboration d'une vision assortie d'un plan opérationnel pour l'après confinement    Nos voeux    Plan de lutte contre le coronavirus dans les prisons La DGAPR dresse le bilan des mesures prises    Près de 3 MDH pour atténuer l'impact du Covid-19 à Ain Chock    Vaccin contre le coronavirus : L'université d'Oxford recrute plus de 10.000 volontaires    Au temps du confinement, l'expression artistique se réinvente    "Graines de Corona", nouveau recueil du suisse Bruno Mercier aux éditions marocaines "Les Infréquentables"    Vrai faux entretien avec Jean d'Ormesson    Nos Vœux    L'ONU lance une initiative mondiale contre la désinformation    Un club chinois s'intéresse à Younès Belhanda    La CAN 2021 toujours sans visibilité…    Nizar Baraka: il est temps de redéfinir les priorités nationales    «REC» de Paco Plaza et Jaume Balaguero: un thriller viral!    La crise et après…    Le porteur de feu (L'Igniphore)    Lire Evelyne ou le djihad?    Israël…Gaza… Les Palestiniens    «Le législateur devrait insérer le télétravail pour une application claire et sans ambiguïtés»    508 mesures proposées par la CGEM et ses fédérations    A quoi sert une frontière?    Déconfinement: Les députés pointent l'absence de vision    S.M le Roi, Amir Al-Mouminine, commémore Laylat Al-Qadr    Réunion de Habib El Malki avec les présidents des groupes et groupement parlementaires    Kamal Moummad, «The Man Behind the Scene»    Venezuela: Trump perd la partie…    L'après-Covid-19: Ce que propose le couple franco-allemand    Confinement et ramadan, un duo gagnant pour la télé!    DOC-Covid19 : Les principaux textes législatifs en un seul clic!    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus : la France devrait connaître en 2020 sa plus forte récession depuis 1945
Publié dans Barlamane le 06 - 04 - 2020

Le ministre de l'économie en France Bruno Le Maire estime que la crise liée au coronavirus sera pire que celle de 2008.
La France va sans doute connaître en 2020 sa pire année de récession économique depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, a estimé lundi 6 avril le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d'une audition par la commission des Affaires économiques du Sénat. « Le chiffre de croissance le plus mauvais qui ait été fait par la France depuis 1945, c'est en 2009 après la grande crise financière de 2008: -2,2%. Nous serons vraisemblablement très au-delà » cette année, a affirmé le ministre.
Ce chiffre de -2,2% correspondait à la première évaluation à l'époque. Il avait été révisé ultérieurement à -2,9%, a détaillé ultérieurement le ministre, et la France fera également moins bien cette année, a-t-on précisé à Bercy. « C'est dire l'ampleur du choc économique auquel nous sommes confrontés », a insisté Bruno Le Maire, avec de nombreux secteurs totalement à l'arrêt du fait du confinement.
Dans son budget rectifié adopté mi-mars, le gouvernement avait dans un premier temps envisagé une récession de 1% cette année, mais Bruno Le Maire avait quelques jours plus tard déjà estimé que le repli de l'activité économique serait bien plus important.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.