Hyundai Maroc : commercialisation amorcée pour le nouveau Tucson    WAC-MCO: le pactole pour les joueurs oujdis en cas de victoire    Alerte météo: averses orageuses et fortes rafales de vent au Maroc    La CNOPS fait une annonce importante    Couvre-feu ramadanesque: Casablanca comme vous ne l'avez jamais vue (VIDEO)    USA / Affaire Daunte Wright : la policière impliquée est inculpée d'homicide involontaire    La Bourse de Casablanca débute en hausse    Neymar se dit " plus heureux qu 'avant" à Paris    WAC-MCO en prologue de la 12ème manche de la Botola Pro D1    Abdellatif Hammouchi, l'oeil qui veille sur le Maroc    Sahara Marocain : Une fois de plus, Paris joue l'ambiguïté    Le Conseil des oulémas de Ouarzazate planche sur la désintégration familiale    La vigilance au quotidien, au maroc et à l'étranger    Justice : Recomposition des commissions permanentes du CSPJ    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    Maroc/Accidents de la route: 12 morts et 2.355 blessés en périmètre urbain la semaine dernière    OMS : Septième semaine consécutive d'augmentation des contaminations dans le monde    Un ministre australien en Europe pour régler un différend au sujet des vaccins    Khalid Chihab crée un instrument Ade musique combinant l'Oud et l'Outar    Le Festival du rire de Casablanca du 15 au 18 avril    Le Street Art pour embellir la médina d'Oujda    Coupes africaines : Le tirage au sort fixé au 30 avril au Caire    Algérie : dégradation de l'état de santé de 23 détenus, en grève de la faim depuis 9 jours    Les TPE toujours pénalisées par les retards de paiement des factures    Ligue des Champions : Le bus du Real attaqué par des hooligans !    Programme de la 5ème journée de la CAF : Tous les matchs se jouent le 21 avril    Sahara marocain: L'ambassadeur du Maroc à Moscou s'entretient avec le vice-ministre russe des AE    USA: la policière qui a tué un jeune Afro-américain à Minneapolis, arrêtée et inculpée    Assurance maladie obligatoire: 3 conventions-cadres signées devant SM Mohammed VI (reportage)    Edito : Révolutions mesurées    MMA: troisième confrontation entre McGregor et Poirier à Las vegas    Fruit d'un partenariat avec le ministère de l'éducation nationale : 27 centres des classes prépa équipés par OCP    8 personnes interpellées à Laâyoune : Mise en échec d'une tentative de trafic de plus d'une demie-tonne de chira    Union européenne : 5 milliards de dirhams décaissés pour le Maroc    Barid Al Maghrib lance «Barid Suppliers»    Dakhla : Le RNI lance Ramadaniyat Al Ahrar    Algériens bloqués à Roissy, en France : le régime d'Alger accusé de «cruauté et d'inhumanité»    Ligue des champions: Le Real disputera sa 9ème demi-finale sur les 11 dernières    Météo: encore de la pluie ce jeudi 15 avril au Maroc    Ramadan : les bus de Casablanca adaptent leurs horaires    Afghanistan : les USA annoncent le retrait des troupes américaines avant le 11 septembre 2021    L'ICESCO lance la 2è édition de ses programmes ramadanesques    Le festival international du rire de Casablanca aura lieu en distanciel du 15 au 18 avril    Maroc : La Fondation TGCC pour l'Art et la Culture lance un nouveau concours destinée aux jeunes artistes    Un artisan innove un instrument de musique combinant l'Oud et l'Outar    L'écrivain musé, comme s'il était l'ultime intrigue de l'Histoire.    Des pèlerins immunisés contre la Covid-19 se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan    Nos vœux    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Italie : Mario Draghi pourra former un gouvernement d'unité nationale
Publié dans Barlamane le 12 - 02 - 2021

Les militants du Mouvement 5 Étoiles, qui compte un tiers des élus du parlement italien, se sont prononcés jeudi en faveur du gouvernement d'unité nationale dirigé par Mario Draghi.
Lors d'un vote en ligne réservé à environ 120 000 militants, 59,3 % des votants se sont prononcés en faveur d'un soutien au gouvernement Draghi.
Le M5S, un parti « antisystème »
L'inconnue sur la position du Mouvement 5 Étoiles, un parti antisystème avant son arrivée au pouvoir, était le dernier obstacle à la naissance du gouvernement de M. Draghi, qui pourrait être annoncée dès vendredi.
La consultation sur l'internet, qui s'est terminée à midi, heure du Québec, représentait un choix difficile pour le M5S, né comme un mouvement d'opposition aux élites, dont M. Draghi est issu. Il est l'ex-président de la Banque centrale européenne et gouverneur de la banque centrale italienne.
Lors de consultations politiques, les dirigeants 5 Étoiles ont toutefois obtenu des engagements de M. Draghi, notamment en matière de politique environnementale, un des chevaux de bataille du mouvement.
«À un des moments les plus dramatiques de notre histoire récente, le M5S choisit la voie du courage et de la participation, mais surtout la voie européenne», a réagi le ministre des Affaires étrangères sortant Luigi Di Maio, l'un des caciques du mouvement, qui avait appelé à voter oui.
Le président de la chambre basse du Parlement, Roberto Fico, une autre figure de proue du M5S, s'était lui aussi dit favorable, tandis que le fondateur du mouvement, Beppe Grillo, avait fait des déclarations flatteuses sur M. Draghi.
Attelage hétéroclite
Mario Draghi se retrouve désormais à la tête d'un attelage hétéroclite rassemblant quasiment tous les partis représentés au parlement, du Parti démocrate (centre gauche) à la Ligue d'extrême droite de Matteo Salvini en passant par le parti Forza Italia (droite) de Silvio Berlusconi et bien sûr le M5S.
«Un soutien du M5S, premier parti au sein du parlement, est important pour lui afin qu'il puisse débuter avec la plus large majorité parlementaire possible et être moins dépendant» de Matteo Salvini et de ses troupes, a souligné Federico Santi, un analyste du groupe de réflexion Eurasia Group.
Selon les observateurs, Draghi pourrait dévoiler son gouvernement et prêter serment d'ici la fin du week-end, puis demander la confiance au parlement en début de semaine.
En tête de ses priorités figurent notamment l'accélération de la campagne vaccinale et la mise en musique du plan de relance financé par les quelque 200 milliards d'euros octroyés à Rome dans le cadre du dispositif de l'Union européenne. L'Italie, plongée dans sa pire récession depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, doit présenter son plan à Bruxelles d'ici fin avril.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.