Le polisario sèchement recadré en Nouvelle-Zélande    Ramadan: Kaïs Saïed écrit au roi Mohammed VI    Le Maroc suspend les liaisons aériennes avec la Tunisie    Le roi Mohammed VI a reçu un message du roi Abdallah II    Joe Biden retirera toutes les troupes américaines d'Afghanistan d'ici le 11 septembre    La haute précision marocaine mondialement reconnue    Messages du roi Mohammed VI aux chefs d'Etat des pays musulmans    SM le Roi félicite les Chefs d'Etat des pays islamiques à l'occasion du mois sacré de Ramadan    La FRMVB adopte ses rapports moral et financier lors de son AGO à Marrakech    Liverpool-Real, la magie évanouie d'Anfield face au sorcier Zidane    Front commun de Moscou et Téhéran face aux Occidentaux    Ventre vide, tables garnies    Meryem Aassid : «notre vision est d'explorer la chanson amazighe dans toute sa splendeur !»    Quand l'art fédère le Grand Maghreb    Votre livre de poche motivateur    Couvre-feu à Casablanca: le tramway adapte ses horaires    Mariage des mineures : une plaie gangrenée    Coronavirus : l'utilisation du vaccin de Johnson & Johnson suspendue par les autorités américaines    La France regrette les menaces d'Alger envers son ambassadeur    Interview avec l'Ambassadeur du Sénégal au Maroc : les dessous de l'initiative sénégalaise à Dakhla    La loi 46.19, une occasion pour lutter efficacement contre la corruption    Démantèlement d'un réseau d'immigration clandestine opérant dans le nord du Maroc    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue omanais    PSG-Bayern: à quelle heure et sur quelles chaînes? (Ligue des champions)    Barça: le clan Messi dément une rumeur au sujet de Neymar    M. Benabdelkader : Bientôt un nouveau projet de loi régissant la fonction d'Adoul    Gaz Butane : Hausse de 9% de la moyenne de subvention unitaire par bouteille (12kg) à fin avril    Golf : Hideki Matsuyama, soleil levant à Augusta    SM le Roi lance l'opération de soutien alimentaire «Ramadan 1442»    Tayeb Hamdi: Sans respect strict et généralisé, les mesures restrictives ne seront jamais suffisantes    Des chiffres alarmants de demandes de mariages des mineures (Président du ministère public)    Raja / Lassaâd Chebbi : Une association de raison qui profite aux deux parties    Les rebelles Houthis du Yémen affirment avoir lancé 17 drones et missiles sur l'Arabie saoudite    Diversité des genres : le groupe OCP s'associe à IFC    Naima Lamcharki, meilleure actrice au Festival international du film arabe de Malmö    Sociétés cotées : Baisse de 34,4 % de la masse bénéficiaire    Ramadan/Maroc: Le renforcement des mesures restrictives dicté par la nature imprévisible du virus (El Otmani)    La Bourse de Casablanca débute en légère baisse    Financement anti-Covid : le plaidoyer de Benchâaboun    Officiel: le Tunisien Lassaad Chabbi nouveau coach du Raja Casablanca    Formation : la Fondation Phosboucraâ opte pour le distanciel    Casablanca : le musée "Docteur Leila Mezian Benjelloun", prêt ''dans un peu plus de deux ans''    Journée internationale de la femme : ASEGUIM-Settat honore Mme Cissé Nantènin Kanté    Real Madrid: Florentino Pérez réélu président    M. Rabbah : Le système électrique de la prochaine décennie sera basé sur des énergies propres et renouvelables    Chtouka Ait Baha : Tout sur l'inscription les greniers collectifs au patrimoine mondial de l'UNESCO (Vidéo)    Un hommage au grand artiste Mohamed Melehi aura lieu en mai prochain à Marrakech    La Fondation TGCC lance la première édition du Prix Mustaqbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Joe Biden exhorte le Congrès à adopter dans les plus brefs délais son plan de relance
Publié dans Barlamane le 26 - 02 - 2021

Le vaste plan de relance voulu par Joe Biden ne peut pas inclure la hausse prévue du salaire minimum, a tranché jeudi la responsable chargée de protéger les règles du Sénat, condamnant de fait cette clause à disparaître du projet de loi.
Le vaste plan de relance voulu par Joe Biden sera dépourvu de la hausse prévue du salaire minimum, a tranché jeudi la responsable chargée de protéger les règles du Sénat. Malgré ce revers, le président américain a immédiatement exhorté le Congrès à «avancer rapidement pour adopter le Plan de sauvetage américain».
Il «inclut des chèques d'aide de 1 400 dollars pour la plupart des Américains, des fonds pour lutter contre le virus, des financements pour que nos écoles rouvrent et une aide dont ceux qui ont été le plus durement touchés par cette crise ont désespérément besoin», a souligné la porte-parole de la Maison-Blanche Jen Psaki.
«Le président Biden est déçu par ce résultat, puisqu'il avait proposé d'inclure la hausse du salaire minimum à 15 dollars» dans son vaste plan estimé à 1 900 milliards de dollars, a-t-elle indiqué dans un communiqué.
«Il travaillera avec les dirigeants du Congrès pour déterminer la meilleure voie à suivre car personne dans ce pays ne devrait avoir à travailler à temps plein tout en vivant dans la pauvreté», a-t-elle précisé.
Des propos sur la même ligne que ceux du chef de la majorité démocrate au Sénat Chuck Schumer, qui laissent entendre que les responsables du parti sont décidés à avancer vers l'adoption du plan même sans cette disposition, qu'ils tenteront de faire passer dans une loi distincte.
Premier vote vendredi
La Chambre des représentants doit voter dès vendredi sur le plan d'aide.
Après l'annonce que la hausse du salaire minimum devait être retirée du texte au Sénat, la présidente démocrate de la Chambre Nancy Pelosi a affirmé qu'elle la maintiendrait dans le texte qui sera soumis au vote, dont l'heure n'a pas encore été annoncée.
«Les démocrates de la Chambre estiment que la hausse du salaire minimum est nécessaire. Cette disposition restera donc dans le "Plan de sauvetage américain" qui sera soumis au vote demain», a-t-elle écrit.
Concrètement, cela implique une plus longue navette parlementaire.
Compte tenu de leur majorité à la chambre basse, ce projet de loi a de fortes chances d'y être facilement adopté. Il sera ensuite envoyé au Sénat, où la hausse du salaire devrait être retirée.
S'il y est à son tour adopté, ce texte repartira à la Chambre pour un vote final. Si certains progressistes ont appelé à se battre pour outrepasser la décision jeudi soir d'Elizabeth MacDonough, experte parlementaire et gardienne des procédures de la chambre haute, son retrait pourrait dans les faits faciliter l'adoption du plan de soutien à l'économie américaine, frappée par la pandémie de Covid-19.
La hausse du salaire minimum horaire divisait en effet certains démocrates progressistes et modérés. Or avec sa très mince majorité au Sénat, le parti a besoin d'unité pour faire passer ses lois.
En présentant son plan le 14 janvier, Joe Biden avait indiqué qu'il souhaitait le faire adopter d'ici début février.
Le temps presse, notamment car le versement d'allocations chômage prolongé dans un précédent plan d'aide cessera le 14 mars.
Plusieurs dizaines de patrons des plus grandes entreprises américaines, de Goldman Sachs à Apple en passant par General Motors, avaient appelé mercredi le Congrès à adopter rapidement ce nouveau plan de soutien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.