Approbation du Plan gouvernemental intégré de mise en œuvre du caractère officiel de la langue amazighe    CNSS: bonne nouvelle pour les employés de la restauration et de l'événementiel    Maroc/Protection sociale : cinq projets de décrets adoptés par le Conseil de gouvernement (Vidéo)    Les vols directs Maroc-Israël seront opérationnels après le Ramadan    Coupe du trône: le WAC domine Oued Zem et file aux quarts de finale (Vidéos)    Le Maroc abritera la première édition de la Ligue des champions féminine    Braquage à la hollywood à Tanger : les délinquants interpellés par la DGSN    De jeunes volontaires réexposés au Covid-19 pour une étude britannique    Affaires Raissouni et Radi: la direction des prisons répond aux députés PJDistes    Officiel : Schalke et Amine Harit relégués en Bundesliga 2    Coupe de la CAF: La RSB joue le quitte ou double en Zambie    ONU : Omar Hilale décrie la propagande fallacieuse de l'Algérie et du "polisario" sur la situation au Sahara    Hakima El Atrassi à cœur ouvert    Le Youssoufia Berrechid arrache le nul face à l'AS FAR    Conseil de gouvernement: Du nouveau pour l'AMO des indépendants    8 millions de têtes d'ovins et de caprins seront identifiées    CFC, un hub financier «plus attractif que jamais»    Les services de la Sûreté à pied d'œuvre dans le Grand Casablanca    La Direction de la Santé à Béni Mellal-Khénifra dément tout manquement    Omar Hilale dénonce la duplicité de l'Algérie et du «polisario» au sujet de l'Envoyé personnel pour le Sahara marocain    Ahidous, Ahwach, Izlan n Tyerza, Tizrarin, Timnadin, Tagnawit ...en mode Rock&roll, blues, pop ou Rock    Peindre à l'encre océanique    «La quête de sens et du bien-être sont les obélisques dans l'ère post-covid»    Covid-19 au Maroc: quelque 5.000 salariés ont pu réintégrer leurs emplois    Nasser Bourita s'entretient avec son homologue irlandais    Covid-19/Maroc: Voici le nombre de personnes vaccinées à ce jour    Covid: comment se dérouleront les épreuves du bac 2021 au Maroc ?    L'ONU met en garde contre les changements climatiques...2021 doit être l'année de l'action (Guterres)    Le chef de l'armée libanaise remercie le roi Mohammed VI    Nouvelle résolution du Parlement européen sur la dégradation des droits de l'homme en Algérie    S.M. Le Roi lance la généralisation de la protection sociale    Borrell réitère à Al Maliki le soutien de l'UE au processus électoral en Palestine    Le Maroc élu à la présidence du Conseil exécutif de l'Organisation pour l'Interdiction des Armes Chimiques    Les Nuits du Ramadan 2021 célèbrent les «racines africaines»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec le rival saoudien    Famine : des ONG demandent 5,5 milliards de dollars pour sauver 34 millions de personnes    Mourinho démis de ses fonctions d'entraîneur à Tottenham    Le journaliste et critique d'art Jamal Boushaba n'est plus    "Annette" de Leos Carax, film d' ouverture du 74ème Festival de Cannes    Journée internationale des monuments et des sites: Un riche programme de sensibilisation autour des valeurs historiques de Rabat    La Super League va « sauver le football », selon Florentino Pérez    Tchad : le président Idriss Déby Itno tué au front    Décès de l'ancien vice-président américain Walter Mondale à l'âge de 93 ans    Le Maroc insiste sur l'impératif de placer la lutte mondiale contre la drogue parmi les priorités    Adoption en commission d'un projet de loi relatif au blanchiment des capitaux    Espagne: le « passeport sanitaire » bientôt lancé    La COVID-19 ravage les camps de Tindouf et touche le personnel de l'ONU    Cette semaine en Liga...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cour pénale internationale : enquête sur des crimes potentiels durant la guerre de Gaza de 2014
Publié dans Barlamane le 04 - 03 - 2021

La Procureure générale de la Cour pénale internationale (CPI) Fatou Bensouda a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête sur des crimes présumés dans les Territoires palestiniens, une initiative rejetée par Israël, mais saluée par les Palestiniens.
À Washington, le département d'Etat a affirmé que le gouvernement de Joe Biden «s'oppose fermement» à cette enquête, mais précisé qu'il était en train de «réexaminer» les sanctions prises sous la présidence de Donald Trump contre Fatou Bensouda et d'autres responsables de la juridiction internationale.
Avant l'annonce de mercredi, Fatou Bensouda avait déclaré qu'il y avait un «fondement raisonnable» à croire que des crimes avaient été commis par des membres des forces israéliennes, des autorités israéliennes, du Hamas palestinien et d'autres groupes armés palestiniens durant la guerre de Gaza de 2014.
En juillet-août 2014, Israël a lancé une offensive de grande envergure pour faire cesser les tirs de roquettes du Hamas en direction de son territoire depuis la bande de Gaza, une enclave sous blocus israélien depuis des années. La guerre a fait quelque 2250 morts côté palestinien, en majorité des civils, et 74 morts, essentiellement des soldats, côté israélien.
«Aujourd'hui, je confirme l'ouverture par le Bureau du procureur de la Cour pénale internationale d'une enquête sur la situation en Palestine», a déclaré Fatou Bensouda dans un communiqué.
Contrairement à la Palestine, Israël n'est pas membre de la CPI, basée à La Haye, et s'est opposé avec véhémence à toute enquête.
La CPI «a pris une décision qui est l'essence même de l'antisémitisme et de l'hypocrisie», a déclaré le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou.
«Nous défendrons chaque soldat, chaque officier, chaque civil et je vous promets que nous allons nous battre pour la vérité jusqu'à ce que cette décision scandaleuse soit annulée», a-t-il ajouté.
«Impartialité et objectivité
Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz, qui était chef d'état-major durant la guerre de Gaza en 2014, a écrit sur Twitter : «la décision de la cour est une récompense pour le terrorisme. Les Palestiniens doivent comprendre que le conflit entre nous ne se réglera que par des négociations, aucun tribunal ni même la cour de La Haye ne fera avancer les choses».
L'Autorité palestinienne a, elle, salué la décision de la CPI. «Les crimes commis par les dirigeants de l'occupation israélienne contre le peuple palestinien — qui sont en cours, systématiques et généralisés — rendent cette enquête nécessaire et urgente», selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Fatou Bensouda a assuré que l'enquête serait menée «en toute indépendance, impartialité et objectivité, sans crainte ni parti pris».
«En définitive, ce sont les victimes tant palestiniennes qu'israéliennes du long cycle de violence et d'insécurité, qui a causé de profondes souffrances et un terrible sentiment», a-t-elle ajouté.
En décembre 2019, Fatou Bensouda avait souhaité une enquête complète après une enquête préliminaire de cinq ans, tout en demandant à la CPI de déterminer si sa portée s'étendait aux territoires palestiniens.
Sanctions
Les juges de la CPI avaient ouvert la voie à une enquête sur des crimes de guerre en statuant le mois dernier que la Cour était compétente pour les faits survenus dans les Territoires palestiniens.
Israël a occupé la Cisjordanie et la bande de Gaza lors de la guerre des Six Jours de 1967, puis a annexé principalement Jérusalem-Est.
Aujourd'hui, ces territoires abritent au moins cinq millions de Palestiniens, définis par les Nations unies comme vivant sous occupation israélienne.
L'armée israélienne continue d'occuper la Cisjordanie. Elle s'est retirée unilatéralement en 2005 de la bande de Gaza, mais impose à l'enclave palestinienne un blocus depuis plus de 10 ans. Ce territoire est dirigé par le Hamas.
L'enquête constituera le premier test majeur pour le nouveau Procureur de la CPI, Karim Khan, l'avocat britannique nommé en février pour remplacer Fatouma Bensouda après la fin de son mandat en juin.
Fatouma Bensouda fait l'objet de sanctions américaines pour avoir décidé d'enquêter sur les allégations de crimes de guerre américains en Afghanistan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.