Abdelaziz Bouteflika enfin convoqué par la justice    Un collectif dénonce l'intensification de la répression par "un régime algérien dans l'impasse"    OCI : Les attaques israéliennes contre les Palestiniens aggravent les risques d'instabilité dans la région    Le Groupe arabe à l'ONU loue le rôle du Comité Al Qods    L'avenir du Real Madrid    Indépendance de la justice marocaine : La lettre virulente de Tamek au professeur J. Waterbury    Participation du Maroc à la Conférence mondiale de l'UNESCO sur l'EDD    Londres se défend d'avoir tardé à agir face au variant indien    Jack Lang: Puisse l'exemple Royal entraîner d'autres pays à faire preuve de vraie solidarité    Barça : Xavi pour remplacer Ronald Koeman ?    Mohamed Salah Tamek dénonce l'ingérence de John Waterbury dans des affaires portées devant la justice marocaine    Irlande du Nord : Edwin Poots à la tête du Parti Démocratique Unioniste    Hausse de l'IPC dans les principales villes de la région    Détails de la transformation de FinanceCom en O Capital Group    Le HUSA victorieux, la RSB en chute libre    L'Atlético se rapproche du sacre, le Real garde l'espoir    Le Raja arrache le nul face à Orlando Pirates    Des cérémonies célébrant un évènement majeur    Les souks hebdomadaires en milieu rural ont besoin d'être développés    Abdellatif Hammouchi inaugure le club équestre de la Sûreté Nationale à Kénitra    Jacek Oalczak nommé PDG    Une occasion de se remémorer leurs sacrifices et leur dévouement pour la défense de la sécurité du pays et des citoyens    Le café des Oudayas fait peau neuve !    La culture hispanique vue par la bande dessinée et de l'illustration    L'Art moderne & Contemporain marocain à Paris    Abdellatif Hammouchi inaugure de nouvelles infrastructures sécuritaires    Evolution du coronavirus au Maroc : 79 nouveaux cas, 515.023 au total, lundi 17 mai 2021 à 16 heures    Décès de l'acteur marocain Hammadi Ammor, 90 ans : Un immense artiste s'en va    Assurances: les primes émises en hausse de 3,3% à fin mars (ACAPS)    Célébration du 200ème anniversaire de la Légation américaine de Tanger    Aide humanitaire aux Palestiniens: Le Maroc fidèle à ses engagements    La loi N°56.20 offrira un nouveau cadre juridique à la création de musées, avec un label officiel (FNM)    Visas Schengen: les conditions imposées par l'Espagne    Evénements de Cheikh Jarrah: Le silence complice de la communauté internationale    Abdelfattah El Belamachi: "Le Maroc donne à l'Espagne, à l'Allemagne et à l'UE plus qu'il n'en reçoit"    ONMT : 3 partenariats conclus à Dubaï    RAM: Abdelhamid Addou élu au Conseil des Gouverneurs de l'IATA    Coronavirus : Sanofi lancera fin mai la production de son vaccin    65ème anniversaire de la DGSN : Fière chandelle aux agents de la Sûreté nationale dans ce contexte de la Covid    Zidane, entraineur du Real de Madrid, en colère : « Je ne dirai jamais cela à mes joueurs ! »    Abdou Diop: « Le marché de l'audit évolue pour répondre aux besoins et attentes des clients »    Echange de données bancaires : La loi bloquée au Parlement ?    Un Technopark à Fès pour consolider l'attractivité économique de la région    Défaite de Chelsea en finale de la FA Cup : Pour Tuchel, Ziyech responsable !    Fin du rêve européen pour Selim Amallah et Mehdi Carcela    Gaza: au moins 42 Palestiniens tués dans les raids israéliens, plus lourd bilan quotidien depuis lundi (ministère)    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    Walid Halimi rend hommage au célèbre Tony Allen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afghanistan : la Russie soutient l'idée d'un pouvoir incluant les talibans
Publié dans Barlamane le 12 - 03 - 2021

Des membres de la délégation des talibans discutent entre deux séances de négociations avec le gouvernement afghan, le 12 septembre 2020 à Doha, au Qatar.
Moscou s'est dit vendredi favorable à la formation d'une «administration» intérimaire incluant les talibans pour diriger l'Afghanistan, à l'heure où les efforts se multiplient pour aboutir à un accord de paix avant un possible retrait américain.
Ces déclarations interviennent moins d'une semaine avant la tenue à Moscou de pourparlers auxquels participeront les autorités de Kaboul et les talibans, en présence de plusieurs délégations internationales dont celle de Washington.
Parallèlement, la Turquie a annoncé vendredi vouloir accueillir des pourparlers de paix afghans à Istanbul en avril, selon son ministre des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu.
«La formation d'une administration par intérim inclusive serait la solution logique au problème de l'intégration des talibans dans la vie politique» afghane, a dit aux journalistes la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.
Le temps pour un accord presse à l'approche de la date butoir du 1er mai, après laquelle Washington pourrait retirer ses militaires d'Afghanistan. En conséquence, les Américains tentent de donner un coup de fouet aux discussions visant à chercher une solution pacifique au conflit afghan.
Les Etats-Unis ont notamment soumis une nouvelle proposition de paix aux autorités de Kaboul et aux talibans, prévoyant entre autres la création d'un «nouveau gouvernement inclusif», selon une lettre du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken révélée par des médias afghans.
Lundi, Washington a appelé à une «accélération» du processus de paix en Afghanistan, en estimant que des progrès étaient «possibles».
Discussions à Istanbul
Afin d'y parvenir, Washington avait proposé de relancer les pourparlers de paix entre Kaboul et les insurgés «dans les prochaines semaines» en Turquie, tout en instaurant pendant ce temps une période de «réduction de la violence» de 90 jours pour éviter la traditionnelle offensive de printemps des talibans.
En réponse à cette proposition, Mevlüt Cavusoglu, cité par l'agence de presse étatique Anadolu, a confirmé la tenue de pourparlers de paix à Istanbul en avril, précisant que «la date précise et le contenu» sont en discussion.
Les pourparlers à Istanbul viendront en appui du processus qui a lieu au Qatar, où des négociations de paix interafghanes ont été lancées en septembre, a souligné M. Cavusoglu.
«Quel est notre but ? C'est de prolonger les discussions entre les talibans et le gouvernement [afghan] en nous concentrant sur l'obtention de résultats concrets», a-t-il ajouté.
Evoquant la réunion du 18 mars à Moscou, Mme Zakharova a elle précisé vendredi que le Qatar en était l'invité d'honneur, les discussions ayant pour but «de promouvoir les négociations interafghanes de Doha, de réduire la violence et de mettre fin au conflit armé en Afghanistan», selon elle. La Chine et le Pakistan sont également attendus.
En vertu d'un accord séparé avec les talibans conclu en février à Doha, les Etats-Unis ont accepté de retirer toutes leurs troupes d'Afghanistan d'ici mai 2021 en échange de garanties en matière de sécurité et d'un engagement des talibans à discuter avec Kaboul.
L'armée américaine ne compte plus depuis le début de l'année que 2500 hommes en Afghanistan, le chiffre le plus bas depuis 2001 et son intervention suite aux attentats du 11 septembre.
Le retrait possible des Etats-Unis inquiète toutefois le régime en place à Kaboul, alors que les talibans ont intensifié leurs attaques contre les forces afghanes ces derniers mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.