Une association bulgare dénonce l'accueil par l'Espagne de Brahim Ghali    E-commerce : Les nouvelles attentes des clients (étude internationale)    Programme foot: les matchs à suivre ce week-end    Coronavirus : le Royaume-Uni accélère l'administration de la deuxième dose    Bassin hydraulique de Sebou : Un taux de remplissage des barrages de 74%    Federer estime que « les athlètes ont besoin d'une décision » sur la tenue des JO    Newcastle-Manchester City : un match fou (VIDEO)    VIDEO. Casablanca: le parc de la Ligue arabe comme vous ne l'avez jamais vu    L'acteur marocain Hammadi Ammor n'est plus    L'artiste marocain Hammadi Ammor n'est plus    Maroc/Météo: Temps passagèrement nuageux ce samedi 15 mai    Josep Borell : L'UE suit de près la situation des droits de l'homme en Algérie    Les confidences de Munir El Haddadi sur son choix pour le Maroc    Fiorentina : Sofyan Amrabat n'est pas satisfait    MCA-WAC (1-1) : Le Wydad victime de la VAR, de l'arbitre et de la CAF    Palestiniens censurés, nouvelles conditions d'utilisation de Whatsapp... dans la "Chronique Geek" de la semaine    Le roi Mohammed VI ordonne l'envoi d'une aide humanitaire d'urgence à Gaza et en Cisjordanie    Manifestation à Casablanca après la prière du vendredi en solidarité avec la Palestine    Hirak: Les Algériens dans la rue malgré la répression    65e anniversaire des Forces armées royales : message de fidélité et de loyalisme de la famille des FAR au Roi    Maroc/Covid-19: le bilan de ce vendredi 14 mai    Afghanistan : attentat dans une mosquée près de Kaboul    Un politologue espagnol porte plainte contre Brahim Ghali    Agadir : interpellation d'un individu pour publication d'un contenu violent    La COP26 se tiendra en présentiel à Glasgow (président)    La crise des réfugiés rohingyas «ne doit pas tomber dans l'oubli», selon le HCR    Changement d'heure: voici quand le Maroc va repasser à GMT+1    Affaire Brahim Ghali : le silence du gouvernement espagnol est «contre-productif»    Maroc : Le CESE préconise une nouvelle organisation du souk hebdomadaire    L'antitrust italien inflige une amende de 102 millions d'euros à Google    Santé connectée: A consommer avec modération !    Transport maritime: programmation d'une liaison spéciale entre Tanger et Algésiras    Covid-19 : l'OMS appelle à renoncer à vacciner les enfants pour donner les doses aux pays défavorisés    Podcast: Punk, en toute transparence    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Usurpation de l'identité visuelle du parlement européen : Les eurodéputés s'attaquent aux manoeuvres du Polisario    Secousse tellurique de 4,1 degrés dans la province de Driouch    Japon : l'état d'urgence élargi face à la pandémie    Rabat : Goethe-Institut organise une exposition autour de la migration du 17 mai au 04 juin    Météo Maroc: temps assez stable sur une majeure partie du pays ce vendredi    Célébration du 65ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR)    Coupes de la CAF : Missions périlleuses pour le WAC et le Raja en déplacement    Israël-Palestine: L'ONU déplore l'impact "dévastateur" du conflit sur les enfants    La SNRT a affiché une tendance haussière pendant le Ramadan    "La femme dans le cinéma marocain, devant et derrière la caméra": L'hommage mérité aux comédiennes et cinéastes marocaines    La Londonienne Dua Lipa sacrée " meilleure chanteuse " aux Brit Awards    L'événement culturel «Mois du patrimoine 2021» en mode virtuel à Dakhla    SM le Roi, Amir Al-Mouminine, accomplit la prière de l'Aïd Al-Fitr    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En Israël, le retour à la vie normale se confirme
Publié dans Barlamane le 18 - 04 - 2021

Depuis un an, les Israéliens marchaient dans les rues sans que l'on puisse voir leurs visages, barrés de masques sanitaires. Mais dimanche, ces derniers sont tombés à l'extérieur, signe d'une première «victoire» contre le coronavirus dans le pays.
Au coin des rues Jaffa et King Georges, les bus et le tramway se délestent de leurs flots de passagers retirant leurs masques. À l'intérieur, ceux-ci sont obligatoires, à l'extérieur, il ne le sont plus depuis ce jour, dimanche.
Eliana Gamulka, cheveux blonds, bouclés et yeux azur, sort d'un bus et attache son masque jaune à son poignet droit. Un geste simple, mais pour la première fois légal en plus d'un an.
«Craintes»
À la sortie du bus, d'autres gardent encore leurs masques ou le portent à la gorge afin de le remonter à l'entrée, par exemple, d'un commerce. Ester Malka, qui se dit «habituée» à porter le masque, préfère attendre encore un peu avant de l'ôter dans la rue.
Le ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein, a annoncé jeudi soir, en marge des célébrations de l'indépendance du pays, la levée de l'obligation de porter le masque dans les lieux publics extérieurs à la faveur d'une intense campagne de vaccination. Celle-ci a été permise grâce à un accord entre l'Etat hébreu et le géant pharmaceutique allemand Pfizer.
En échange d'un accès rapide à des millions de doses du vaccin, Israël, qui dispose des données médicales digitalisées de l'ensemble de sa population, a fourni à Pfizer des données réelles sur l'effet de la vaccination. Des chercheurs ont qualifié cette campagne de vaccination de «plus grande phase 4 au monde» après les trois séries de tests cliniques réalisées sur des échantillons humains contrôlés.
Dès l'annonce des autorités sanitaires, les masques ont commencé à disparaître en Israël. Et, jeudi soir, dans les bars du marché central de Mahané Yehuda à Jérusalem, les sourires se lisaient à nouveau sur les visages.
«Pub pour Pfizer»
Depuis décembre, près de cinq millions d'Israéliens (53 % de la population) ont reçu les deux doses du vaccin, soit environ 80 % de la population âgée de plus de 20 ans selon les données officielles du pays qui a enregistré quelque 836 000 cas de Covid-19 et plus de 6 300 décès.
En janvier, Israël a connu un pic de 10 000 cas par jour, malgré sa campagne de vaccination, les effets du vaccin prenant quelques semaines avant de se faire sentir. Puis, la courbe a commencé à progressivement s'aplanir pour permettre aux autorités début mars de rouvrir les bars, les restaurants et les cafés.
Et ces derniers jours, le pays n'a enregistré que 200 cas quotidiens.
«Il n'y a pas de meilleure pub pour Pfizer», dit sur le ton de l'humour, Shalom Yatzkan, un informaticien d'une quarantaine d'années, qui a lui-même été contaminé par la Covid-19. «J'espère seulement que les variants ne vont pas nous rattraper», a-t-il souhaité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.