Maroc-Australie : un processus d'exploration de niches économiques enclenché ?    Elections du 8 septembre : Des parlementaires européens saluent les efforts du Maroc en matière de démocratie    Le Parlement Marocain à la tête de la Commission permanente de la paix et de la sécurité internationale de l'UIP    Ryad Mezzour: « Tous les ingrédients sont réunis pour la réussite du modèle congolais »    L'INDE, première étape du road show international "Morocco Now"    Crédit du Maroc: Forte hausse des bénéfices de la banque à fin septembre 2021    Contrôle de vie des bénéficiaires de pension : La CNSS dématérialise les procédures    Fermeture des frontières Maroc-France : Air France prête à renforcer son programme de vol    Doucement mais sûrement, le marché de l'immobilier au Maroc se redresse    Le renseignement, entre efficacité et légitimité : le Maroc, l'un des rares pays qui satisfait à cette union    Le Forum économique de Davos annule une réunion après des menaces de complotistes    Sénégal: Macky Sall veut restaurer le poste de Premier ministre, supprimé en 2019    Maroc-Israël : Les enjeux et non-dits d'un accord historique    Fermeture des comptes bancaires des mosquées : Le CFCM sort de son silence et dénonce l'arbitraire    CAF : La Supercoupe poussée jusqu'à février 2022    Mondial- Barrages africains : Tirage des matches le 26 janvier au Cameroun    Interception de 230 migrants d'Afrique subsaharienne à Laâyoune et Tarfaya    CAN 2021: la CAF met fin aux rumeurs d'une éventuelle délocalisation du tournoi    Le calendrier 2022 de la Diamond League dévoilé :Rabat accueille la 4ème étape    Interdiction d'accès au Maroc à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud    Compteur coronavirus : 154 nouveaux cas et 3 décès en 24H    OFI : « La violence faite aux femmes salit l'image du pays »    Covid-19 : Le nouveau variant, baptisé Omicron, classé préoccupant par l'OMS    Covid-19 : Interdiction d'accès au territoire marocain à tout passager en provenance de l'Afrique du Sud (officiel)    La DGAPR n'intervient pas dans les concours de recrutement externes (Mise au point)    FIFM: qui sont les lauréats de la 4ème édition des Ateliers de l'Atlas?    Rabat: Remise de prix aux gagnants du concours «Je dessine mon Patrimoine»    "Khartoum Offside": Au Soudan, le football féminin, plus qu'une passion, un combat pour les droits    Israël vend au Maroc le système de missile multi-missions Barak 8    Covid-19 : Le Maroc en tête des pays africains ayant acquis plus 400 millions de doses de vaccin    Tunisie : près de 500 migrants secourus au large par la Marine    L'UE prévoit l'instauration d'un salaire minimum ''équitable''    Maroc/Inde : Appel au renforcement de la coopération en termes d'investissements bilatéraux    Prix Goncourt : une magnifique consécration à la littérature africaine    Le PSG battu mais qualifié, City, Real et Inter en 8es, Benzema buteur    BAD : 120 millions d'euros pour soutenir les entrepreneurs, les TPME et stimuler la relance    Covid-19 : Que sait-on sur le nouveau variant détecté en Afrique du Sud ?    Naufrage de migrants : Les Britanniques écartés de la réunion du 28 novembre    Rejet de 25 candidatures, dont celle de Saïf Al Islam Kadhafi    Protection sociale: le Conseil du gouvernement adopte un décret d'application relatif aux médecins    Le Maroc favori face au Danemark à Marrakech    «Fragments de vie» de Abdelatif Habib en vernissage à Rabat    Le processus de la création et le pouvoir des mots    «Juifs d'Orient, une histoire plurimillénaire»    L'Education requiert des réformes profondes et urgentes (M. Baitas)    Benny Gantz prie pour SM le Roi à la Synagogue « Talmud Torah » à Rabat    Mondial 2022 au Qatar : Les conditions désastreuses des travailleurs migrants    «Comme avant...» : Une exposition de Rero pour rouvrir l'espace d'art Montresso    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'UE veut vacciner 70% des adultes d'ici à «la fin de l'été»
Publié dans Barlamane le 01 - 02 - 2021

L'Union européenne, critiquée pour la lenteur des vaccinations contre le Covid, a annoncé dimanche des progrès dans sa bataille pour obtenir les doses promises par les laboratoires, alors que des restrictions, notamment de voyages, se multiplient dans le monde pour tenter d'endiguer la pandémie.
Le laboratoire Astrazeneca, qui subit depuis plusieurs jours les foudres des dirigeants européens en raison d'importants retards de livraisons – va finalement augmenter de 30% au premier trimestre les livraisons de son vaccin, autorisé vendredi sur le marché européen.
L'entreprise va « fournir 9 millions de doses supplémentaires » – soit 40 millions de doses au total – et «commencera les livraisons une semaine plus tôt que prévu», a écrit dimanche la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, sur Twitter. La dirigeante a également maintenu l'objectif de l'UE de vacciner 70% des adultes d'ici «la fin de l'été».
Malgré tout, les mois de février et mars resteront «une phase difficile» en matière d'approvisionnement en vaccins, a-t-elle toutefois reconnu.
Alors que les experts de l'Organisation mondiale de la santé, qui enquêtent sur l'origine du coronavirus, se sont rendus au marché Huanan de Wuhan (centre de la Chine), point de départ il y a un an de la pandémie, le reste du monde continue de lutter contre le virus et ses variants.
Un premier cas de contamination par le variant identifié en Afrique du Sud a notamment été signalé dimanche à Thessalonique, la deuxième ville grecque.
La pandémie en progression
Face au danger que représente l'inquiétante évolution de la pandémie, qui a fait plus de 2,2 millions de morts à ce jour, plusieurs pays ont décidé de durcir leurs mesures restrictives, notamment en matière de voyages.
La France a ainsi fermé ses frontières aux pays extérieurs à l'UE, une mesure qui entre concrètement en vigueur lundi, serrant la vis comme le Portugal, l'Allemagne et le Canada – qui a franchi dimanche le seuil des 20.000 morts – pour freiner la troisième vague de la Covid-19.
Le Portugal, durement touché, a mis fin dimanche aux déplacements non essentiels à l'étranger.
«Il y a tant de morts, nous n'avons pas d'endroits pour en entreposer autant, tout est surchargé. Avec la Covid-19, j'ai déjà perdu ma tante, mon cousin, mon père et mon grand-père», déplore Artur Palma, gérant de pompes funèbres dans la banlieue de Lisbonne.
Les autorités australiennes ont de leur côté confiné dimanche pour cinq jours deux millions de personnes à Perth après la détection d'un seul cas, tandis que le gouvernement israélien a décidé dimanche soir de prolonger de cinq jours ses mesures de confinement.
Au Pérou, les 10 millions d'habitants de la capitale Lima ont commencé une quarantaine obligatoire.
Aux Etats-Unis, les masques seront obligatoires à partir de mardi dans les transports publics, les avions, les bus, les trains, les taxis et les ferries.
Un an après, l'OMS à Wuhan
Après les récentes émeutes aux Pays-Bas, les gouvernements s'inquiètent aussi du rejet des restrictions par les populations.
A Vienne, environ 10 000 personnes, dont des néonazis, ont bravé dimanche une interdiction de manifester contre le couvre-feu et le confinement mis en place par le gouvernement. A Bruxelles, près de 500 personnes ont été arrêtées préventivement dimanche pour empêcher deux manifestations interdites par les autorités contre les mesures anti-Covid.
Des échauffourées ont par ailleurs éclaté dimanche soir dans la ville libanaise de Tripoli entre les forces de l'ordre et des manifestants, après plusieurs jours de violents affrontements et de rassemblements dénonçant les répercussions économiques d'un confinement strict.
En Chine, à Wuhan, l'équipe de l'OMS, soumise au contrôle étroit des autorités locales, a «rencontré des personnes clés» et a «posé des questions pour aider à mieux comprendre des facteurs qui ont permis l'émergence du Covid», a déclaré un de ses membres, Peter Daszak, dans un tweet.
Même si un an s'est écoulé depuis la naissance de l'épidémie, M. Daszak a jugé que parler au personnel et voir le marché avait été «très informatif».
Les experts n'ont répondu à aucune question des journalistes, tenus à l'écart par les forces de l'ordre. Cette visite est ultra-sensible pour Pékin, accusé d'avoir tardé à réagir face aux premiers cas.
Si la Chine a pu limiter le nombre des morts sur son sol à 4 636, selon le comptage officiel, elle continue d'être vigilante. Dimanche, elle a décidé d'interdire provisoirement l'entrée sur son territoire de ressortissants étrangers en provenance du Canada, a annoncé l'ambassade de Chine à Ottawa.
La course aux commandes
Devenu l'un des symboles de la lutte contre la pandémie après avoir collecté une somme record pour le service de santé britannique, le capitaine Tom Moore, un ancien combattant centenaire, a été hospitalisé dimanche après avoir été à son tour contaminé par le coronavirus.
La planète compte sur la vaccination pour stopper l'épidémie. L'Algérie a lancé samedi sa campagne de vaccination avec le vaccin russe Spoutnik V tandis que l'Egypte attendait dimanche sa première cargaison de vaccins AstraZeneca.
L'Afrique du Sud a commandé 20 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech.
Sous pression des Nations unies pour faciliter la vaccination des Palestiniens, Israël a fait part de son intention de leur fournir 5 000 doses, une mesure jugée «symbolique». Et Dubaï a annoncé vouloir «accélérer» la distribution des vaccins contre le coronavirus, en particulier à destination des «pays émergents», après que l'OMS a appelé à ne pas abandonner les Etats les plus pauvres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.