Aéroport Mohammed V: les vols internationaux transférés au Terminal 1    Culture de pastèque: l'ONSSA rassure les Marocains    La politique nationale de l'environnement des affaires 2021-2025 adoptée    Factures fictives : ce que la DGI recommande aux entreprises    Algérie : le gouvernement avertit contre des actes « subversifs »    Des garde-côtes marocains formés par Frontex pour le sauvetage des migrants en haute mer    Nos vœux    Divertissement: Mounia LEMKIMEL fait le show chez Rachid ALLALI, ce soir à 22h50    Le ministère de l'Intérieur rappelle la nécessité de se limiter à 10 personnes lors des enterrements    Ramadan 1442: voici le montant de Zakat Al-Fitr au Maroc    Chambres professionnelles: l'inscription sur les listes électorales du 10 au 30 mai    Elections 2021: le choix des candidats, entre renouvellement et reproduction des élites    L'ASADEH demande à nouveau «l'arrestation immédiate» du chef du «Polisario» (médias espagnols)    Secousses telluriques à Driouch: les explications d'un expert    Japon : état d'urgence prolongé à l'approche des Jeux de Tokyo    Achraf Bencharki de nouveau buteur et passeur    Cyclisme : Tanger candidate pour abriter les Mondiaux 2025    L'épouse de Rachid Ghribi Laroussi à Mohamed Hajib : «Ne parlez pas en notre nom!»    La commercialisation du Mall du Carrousel confiée à AMS AFRICA    Meknès: Deux individus interpellés pour vol à l'intérieur d'agences de transfert de fonds et de change    Les dernières secousses telluriques à Driouch, des répliques à l'activité séismique de 2016    Affaire du dénommé Brahim Ghali : Une ONG espagnole dénonce « le silence et l'ambiguïté » de l'exécutif ibérique    Cinéma : Un réseau d'acteurs pour la promotion des droits de l'Homme voit le jour    QUAND LA LOYAUTE FAIT DEFAUT    Arganier : Célébration en grande pompe de la première journée internationale    11ème conférence internationale sur le tabac : Les produits alternatifs moins nocifs comme solution    Salé : un multirécidiviste interpellé pour trafic de drogue et agression de policiers    Première édition des «Tourism Marketing Days» régionales : L'ONMT implique les régions dans la relance    Le prince Moulay El Hassan fête son 18ème anniversaire    "Tlata Del Ferhate", le bonheur est le plus grand des trésors ! Dimanche à 23h00    Nigeria : fin de calvaire pour des étudiants enlevés    CIMR/Maroc: Hausse du nombre des affiliés de 4,89% en 2020    Maroc/Météo: Ciel voilé et mercure en légère hausse ce vendredi 7 mai    Votre e-magazine « ATTAHADI » du vendredi 7 mai 2021    Ligue des Champions : La date du match WAC-MCA désormais connue    Sahara: la Zambie toujours aux côtés du Maroc    La reprise des relations entre le Maroc et Israël renforce la dynamique de paix au Proche-Orient (M. Bourita)    L'icône de la chanson amazighe moderne !    Climat : selon l'ONU, des mesures simples pourraient réduire le réchauffement dû au méthane    Bilan cinématographique de 2020 : 13 longs-métrages et 83 courts-métrages produits    WAC et ASFAR Deux grosses cylindrées toujours en course    Ligue des champions de la CAF : Mouloudia Club d'Alger recevra le WAC le 14 mai    Cyclisme-Mondiaux 2025 : le Maroc favori pour accueillir l'événement    Le calligraphe Larbi Tourak expose ses œuvres à Fès    Création d' un réseau d' acteurs pour la promotion des droits de l'Homme    Qualifs Mondial 2022/Afrique: les 1ère et 2e journées reportées à septembre    Le Festival International de Meknès du Cinéma des Jeunes dédié à la mémoire de feu Salaheddine Ghomari (Interview)    Message de condoléances de SM le Roi à la famille de feu Béchir Ben Yahmed, fondateur de "Jeune Afrique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





France : une victoire de la droite nationale à la présidentielle n'est pas impossible
Publié dans Barlamane le 21 - 04 - 2021

Rapprochement programmatique entre droite et extrême droite, «dédiabolisation» de l'ancien Front national (droite nationale), détestation d'Emmanuel Macron: une étude considère pour ces raisons comme «une possibilité non négligeable» la victoire de Marine Le Pen à la présidentielle française en 2022.
Pour que la dirigeante du Rassemblement national (ex-Front National) soit élue, selon les auteurs de l'étude de Fondation Jean-Jaurès, centre de réflexion classé à gauche, il faudrait qu'une de ces conditions se réalise: «que l'électorat de droite modérée se reporte massivement sur elle, qu'elle soit suffisamment dédiabolisée pour pousser les électeurs des candidats éliminés du premier tour vers l'abstention, et qu'Emmanuel Macron soit devenu un repoussoir similaire à Marine Le Pen».
Si les auteurs écartent l'hypothèse d'une «grande convergence des extrêmes» entre les électorats de Marine Le Pen et de Jean-Luc Mélenchon (extrême gauche), en raison de positions «profondément différentes» sur les questions culturelles et économiques, ils constatent une «convergence programmatique indéniable» entre Les Républicains (LR, droite) et le Rassemblement national.
La distance entre les sympathisants de droite et d'extrême droite s'est ainsi «largement réduite» sur les questions liées à l'islam, mais aussi à l'autorité, comme sur le rétablissement de la peine de mort.
Sur le plan économique toutefois, l'électorat de droite s'avère «bien plus libéral» que l'électorat d'extrême droite, même s'ils convergent sur l'idée qu'il existe trop d'assistanat en France.
Enjeux culturels et immigration
Sur les enjeux culturels et l'immigration, la distance entre les deux électorats s'est resserrée depuis 2017 avec le siphonage d'une partie de l'électorat de droite par Emmanuel Macron, qui laisse un électorat Les Républicains moins centriste et donc plus poreux avec le Rassemblement national.
La convergence programmatique ne se traduit donc «qu'imparfaitement» au niveau des électorats, qui se rapprochent sur les questions culturelles mais restent éloignés sur l'économie.
L'étude en conclut que si, à l'heure actuelle, les électorats de droite et d'extrême droite demeurent assez distincts, «le rapprochement qui s'est opéré sur les enjeux culturels laisse entrevoir des possibilités de transferts de voix au second tour».
Et le fait qu'Emmanuel Macron «suscite un rejet important» en dehors de son camp pourrait conduire à une «abstention importante en cas de duel face à Marine Le Pen».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.