Intégration régionale : lancement des travaux de construction du pont de Rosso entre la Mauritanie et le Sénégal    Le ministre portugais de la Défense reçu à Rabat    Espagne : Le Maroc «n'est pas actuellement une menace pour Sebta et Melillia»    e-gov : Une nouvelle plateforme de services pour la Justice    Effrayée par une future hégémonie marocaine, l'Algérie dit qu'une guerre avec Rabat, «c'est maintenant»    Covid-19 : Nasser Bourita appelle à faire de la crise sanitaire une opportunité pour consolider un multilatéralisme solidaire    La RAM et les compagnies aériennes en mode gestion de crise    Forum sur la coopération sino-africaine: le Maroc engagé avec la Chine pour l'Afrique    Chakib Alj : « Le remboursement des arriérés des crédits TVA annoncé est un signal très positif »    ONCF: 24,8 millions de voyageurs transportés à fin septembre    OCP Group. Un chiffre d'affaires de 57,6 milliards de DH à fin septembre 2021    Production de gaz naturel : Sound Energy signe un accord de 10 ans avec l'ONEE    Casablanca : Réouverture imminente de la Coupole de Zevaco    Le PJD dénonce la normalisation mais ne condamne pas la visite de Gantz au Maroc    Le polémiste d'extrême droite, Eric Zemmour, franchit le Rubicon    Le Maroc a commandé des drones israéliens pour un montant de 22 millions de dollars    Coupe arabe au Qatar / Ammouta : «Notre ambition est d'aller le plus loin dans la compétition et pourquoi pas remporter le titre »    L'Italien Gianluigi Donnarumma vainqueur du trophée Yachine 2021    Tuchel satisfait du rendement de Ziyech    Ralf Rangnick assurera l'intérim à United !    La Coupe du monde des clubs aux Emirats arabes unis !    Compteur coronavirus : 132 nouveaux cas et 1 décès en 24 h    La HACA présente une étude sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes    Retour de la neige dans plusieurs régions du Maroc    Conseil de la concurrence: «Nous allons multiplier les autosaisines»    Covid-19 : Omicron révèle la nécessité d'un accord mondial sur les pandémies (OMS)    Maroc/Covid-19 : 1 décès et 132 nouvelles infections recensés en 24H    La FNM remet des documents d'archives du Musée de l'Histoire et des Civilisations de Rabat    Artcurial Maroc organise une vente aux enchères le 30 décembre à Marrakech    «Sahara : l'autre version», une compilation des souvenances de Mohamed Cheikh Biadillah    Le premier prix décerné à Youssef El Youbi    Plaidoyer pour la langue Arabe classique    Rolando en colère contre le Rédacteur en chef de « France Football » : « Je ne gagne contre personne »    Coupe Arabe des Nations / Arbitrage : Ils sont 52 arbitres mais seulement 3 arabes dont le Marocain Redouane Jayed    Maroc : Jusqu'à 25 cm de neige attendus jeudi dans plusieurs provinces    Maroc : Le mariage des mineures est loin d'être «une affaire purement judiciaire»    Retour des supporters dans les stades: Un retard qui fait jaser    Afrique du Sud: Trois mineurs tués dans une coulée de boue    Antony Blinken anticipe une réponse «sérieuse» en cas d'«agression» russe contre l'Ukraine    Accord de coopération sécuritaire Maroc-Israël: Une étape historique    Un grand oral sur fond de contestations populaires    Casablanca : vente de 100 tableaux offerts par de grands peintres au profit de l'INSAF    La Bourse de Paris rechute de 1,43% à l'ouverture, à 6.679,03 points    M. Sekkouri tient une réunion de travail avec la représentante de l'ONU-Femmes Maroc    Un opposant politique du régime turc incarcéré pour «espionnage»    Sultana Khaya, la "pacifiste" à la kalach    «Sous l'ombre des peupliers» de Habiba Touzani Idrissi aux Editions Orion    La Cour suprême américaine saisie sur l'annulation de la condamnation de Bill Cosby    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Financement La SFI dans les entreprises qui investissent en Afrique
Publié dans Challenge le 31 - 10 - 2012

La Société financière internationale (SFI), a réussi à s'imposer ces dernières années en tant qu'acteur incontournable du paysage économique national. Une position qu'elle compte consolider à travers sa nouvelle politique d'accompagnement des entreprises marocaines à la conquête de l'Afrique Subsaharienne.
Avec une nouvelle approche et de nouveaux objectifs, la Société financière internationale Maroc (SFI), filiale du groupe Banque Mondiale se remet au goût du jour. Ce repositionnement stratégique se traduit principalement par «l'accompagnement des entreprises et des institutions financières, notamment celles voulant se développer en Afrique subsaharienne», explique d'emblée Joumana Cobain, directrice générale de la SFI Maroc. Pour elle «l'idée derrière ce dynamisme est surtout de soutenir les facilités d'intégration économique régionale ainsi que les partenariats d'investissement «Sud-Sud» à partir de la plateforme marocaine», confirme Cobain. A ce niveau, plusieurs questions se posent, que ce soit pour le timing ou pour le choix du pays.
Car, si la SFI accorde davantage d'intérêt au Maroc cela ne relève point du hasard. En effet, la présence de la SFI au Maroc ne date pas d'hier. Depuis son installation au Maroc, ses investissements ont été très modestes. Actuellement, la filiale de la banque mondiale a décidé de passer à la grande vitesse pour faire du pays une base africaine, une offensive qui a été amorcée par deux partenariats phares avec le groupe Saham et la groupe Banques Populaires. La DG du SFI en arrive également au même constat, mais elle affirme qu'actuellement «le Maroc est un pays prioritaire pour la SFI». Ce regain d'intérêt, la filiale de la BM l'explique notamment par l'importance que portent les entreprises marocaines au marché subsaharien, mais également au développement spectaculaire qu'a connu l'économie marocaine ces dernières années. Un essor qui mènera évidemment à l'existence d'un besoin de financement de la part des entreprises et institutions cibles. D'où le rôle important que peut jouer la SFI à ce niveau. Pour ce faire, cet organisme financier de premier plan a mis en place plusieurs moyens d'accompagnement. Il s'agit entre autres, des dettes à long terme ou encore des rentrées dans le capital. Sur ce volet, la SFI ne se considère pas en tant que capital risque. La raison est simple, «nous n'avons pas de durée limite pour faire la sortie du capital», explique Joumana Cobain, avant d'ajouter «nous sommes sur des partenariats avec des opérateurs stratégiques capables de structurer le marché ou de se positionner en tant qu'acteurs régionaux. Du coup, la sortie du capital ne peut se faire qu'une fois nos objectifs atteints». En somme, la SFI parait très motivée pour soutenir le développement des relations des entreprises marocaines avec le reste de l'Afrique. Cet organisme est en train de travailler sur plusieurs projets de partenariat dans les secteurs financiers, infrastructures et énergies renouvelables qui seront scellés dans les quelques mois à venir.
SFI rentre dans le capital de la BCP
La Banque centrale populaire (BCP) et la Société financière internationale viennent de sceller officiellement leur partenariat capitalistique. La filiale de la Banque mondiale prend ainsi 5% du capital de la BCP pour la modique somme de 204 millions de dollars, soit le plus gros investissement réalisé par la SFI au Maroc. Ce montant de la transaction tombe à point nommé pour la banque engagée dans de vastes projets de développement, notamment en Afrique. La SFI est accompagnée dans ce partenariat par deux de ses fonds d'investissement: IFC Capitalization Fund et Africa Capitalization Fund, qui ont injecté respectivement 127,5 et 22,7 millions de dollars US. La SFI, elle, a participé à hauteur de 53,8 millions de dollars. L'intérêt porté par la SFI à la BCP, trouve ses explications dans le leadership de cette banque au niveau du financement des PME au Maroc. Une politique qu'elle entend calquer également en Afrique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.