Bank Al-Maghrib : les indicateurs hebdomadaires    La Zambie se dote d' une ambassade au Maroc    Décès du Combattant Abderrazak Afilal    Nouvelle visite au Maroc du président de la Chambre des représentants de la Libye    Daya de Dar Bouazza bientôt propriété privée ?    Lumière bleue : Quels effets sur la peau ?    Le Maroc condamne la poursuite de la publication des caricatures outrageuses à l'Islam et au Prophète Sidna Mohammed [Communiqué]    La digitalisation, un levier clé pour une montée en gamme de l'industrie agroalimentaire    Le président algérien à l'isolement après plusieurs cas suspects de coronavirus proches    Le Real s'offre le Barça au Camp Nou    Les Rouges voient rouge    L'ONMT booste le déploiement de Ryanair sur le Maroc    A Casablanca, le vélo a le vent en poupe    Les soins du visage digitaux sont-ils l'avenir de la beauté ?    Le Pr. Redouane Rabii a la médecine dans la peau et la patrie dans le cœur    Le coronavirus se propage comme une trainée de poudre    Ahmed Boukouss, recteur de l'Institut Royal de la culture amazighe    "Au détroit d'Averroès ". Une enquête ouverte sur le devenir d'une figure de la pensée    Hommage à Said Taghmaoui au Festival du film d'El Gouna    Covid-19 au Maroc: 3.020 nouveaux cas confirmés et 2.823 guérisons en 24H    Abderrazak Afilal, fondateur de l'UGTM, n'est plus    Budget 2021 : le détail des investissements dans les régions    Le WAC quitte la compétition la tête baissée    Raja de Casablanca-Zamalek reporté au 1er novembre    Botola: Le Libyen Mohamed Anis Saltou rejoint le FUS    France-Plan social : Nokia revoie sa copie    Le Maroc et la République centrafricaine, déterminés à consolider leurs relations bilatérales    PCNS : La démondialisation en débat    Confessions dominicales : De la défense des droits de l'homme à l'exploitation sexuelle    En Méditerranée, l'action du Maroc est guidée par une Vision Royale volontariste    Le blasphème dans le monde : droit ou délit ?    Restreindre oui mais expliquer et contrôler    Beyrouth: L'hôpital marocain de campagne a atteint les objectifs fixés    La classe moyenne agressée!    Agroalimentaire: Secouée par la crise, Danone se réorganise    La Place Jamaâ El Fna renoue avec le spectacle    El Guergarate: Bourita fustige les brigands polisariens à la solde de l'Algérie    L'idéal islamique marocain débattu à Pretoria    Pop philo, quand tu nous tiens!    Fouzia Nejjar ou le double défi    Adel Taarab va rester au Benfica    Samsung annonce le décès de son président, Lee Kun-hee    Vaccin anti-covid au Maroc: Dr Ibrahimi donne son point de vue    Ligue 1 : le match Lens-Nantes reporté à cause du Covid-19    Débuts difficiles pour Ziyech avec Chelsea (vidéo)    Covid-19: Mohamed Melihi admis en soins intensifs    Beyrouth : Mission accomplie pour l'Hôpital de campagne marocain (vidéo)    Les figurants du film "L7asla" réclament «leur dû», Sonia Terrab répond    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Mamounia mis en vente
Publié dans Challenge le 22 - 07 - 2019

On en parlait depuis longtemps. Aujourd'hui, l'information est confirmée. Le grand Palace mythique La Mamounia est mis en vente, rapporte, samedi, Le Figaro.
Le majestueux Palace est enfin mis en vente. Selon le quotidien français, cette opération servirait « à contribuer aux finances du royaume, bien mal en point. Depuis l'an dernier un projet de privatisation est sur les rails mais pour couper court aux craintes du public de voir l'hôtel tomber entre des mains étrangères, le ministre des Finances Mohamed Benchaâboun s'est empressé de préciser que «l'hôtel restera marocain». D'ailleurs, même si le ministère de l'Economie et des Finances refuse de communiquer sur les modalités de la vente, il est très vraisemblable que l'Etat marocain ne cédera qu'une partie du capital dont il dispose. L'hôtel est actuellement détenu à 62% par l'Office national des chemins de fer (ONCF) qui en avait lancé la construction, le reste étant aux mains de la Caisse des dépôts de gestion et de la municipalité de Marrakech ».
Lire aussi : CDG : nouveau rapprochement au sein du pôle hôtelier
Joyau du patrimoine marocain, La Mamounia a été bâti au début des années 1920 par les architectes français Henri Prost et Antoine Marchisio. Entouré de remparts, offrant de belles vues sur l'Atlas et disposant surtout d'un somptueux jardin luxuriant de 8 hectares (qui a donné son nom à l'endroit puisqu'il s'agissait initialement des jardins du prince Mamoun), l'hôtel n'a pas tardé à attirer les grands de ce monde, les puissants et les vedettes. Winston Churchill était un habitué, Hitchcock y a tourné tandis que Charlie Chaplin, Mick Jagger, Edith Piaf ou encore Jacques Chirac appréciaient l'endroit.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.