Vaccin anti-Covid-19: un institut indien compte produire plus de 100 millions de doses    Relance: Gouvernement, CGEM et GPBM s'engagent    Le Fonds d'investissement stratégique sur les rails    Arrivée à Beyrouth de l'aide marocaine médicale et humanitaire    Le tourisme: Une affaire de santé aussi    Ligue des champions : les résultats et le programme des quarts    Nouveau modèle de développement: le monde carcéral invité à s'exprimer    Saisie près de Casablanca de plus de 5 tonnes de chira    Rabat constitue son parc à sculpture    Un concours pour révéler les talents arabes du court-métrage    Le classement général de la Botola (mise à jour)    Champions League: le Real s'effondre face à City, Lyon sort la Juve (VIDEOS)    Covid-19 : le Maroc retiré de la liste des pays sûrs    Education Nationale : 2.587 inspecteurs affectés au titre de 2020    Rachid Yazami : Je n'en reviens toujours pas qu'une telle quantité de nitrate d'ammonium ait été stockée pas loin du centre de Beyrouth    Berkane s'offre le WAC    Aguerd vers Rennes et En-Neysiri en quart de l'Europa League    Examen de passage pour Gattuso    Dans une lettre adressée au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres    Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité des Nations unies, Christoph Heusgen    Macron réclame une enquête internationale    La hausse des cas touchés par le coronavirus perçue différemment    Réunion du Conseil de gouvernement    Sur Hautes instructions Royales : Mise en place d'un hôpital militaire de campagne à Beyrouth    Covid-19: 1018 nouveaux cas confirmés au Maroc ce vendredi    Etat d'urgence sanitaire: ce que dit le projet de loi adopté ce vendredi    Le chômage poursuit son envolée au deuxième trimestre sous l'effet du Covid-19    La finance participative, un écosystème en perpétuelle évolution    Des fresques murales égaient la kasbah de Bni Ammar    Casey Affleck, en père protecteur dans un monde sans femmes dans "Light of My Life"    "Même pas mort", nouveau roman de Youssef Amine El Alamy    Tourisme national : un secteur d'avenir    Une mosquée incendiée dans le sud-ouest de la France (VIDEO)    La MAP lance la version arabe de son magazine mensuel «BAB»    Hit Radio : «Momo Morning Show» reprendra en septembre    Liban : une instabilité explosive    Ligue des champions : Huit chocs pour quatre billets pour Lisbonne    Le président Ouattara a reçu un message du roi Mohammed VI    Accord de sponsoring : Le Raja et OLA Energy renforcent leur partenariat    Macron à Beyrouth : la colère des Libanais contre leurs dirigeants (vidéos)    Explosion de Beyrouth : L'aide humanitaire marocaine remise    La terre a tremblé en Algérie    Trump interdit TikTok et WeChat et la Chine crie à la « répression politique »    Le philosophe Bernard Stiegler n'es plus (vidéo)    Le président de la Chambre des représentants reçoit l'ambassadeur de Grande-Bretagne à Rabat    Liban: Envoi d'une aide médicale et humanitaire d'urgence sur hautes instructions Royales    L'élan de conscience se renforce au Parlement européen    Hit Radio: Momo Morning Show reprendra en septembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





411 milliards de DH pour soutenir les plans de développement régional
Publié dans Challenge le 23 - 07 - 2019

Le gouvernement a dévoilé ses projets pour renforcer le développement des régions. Selon le Chef du Gouvernement, Saâd-Eddine El Otmani, le coût global des plans de développement régional s'élève à 411 milliards de DH.
« Le gouvernement œuvre étroitement avec les Régions pour accélérer l'élaboration des plans de développement régional, en tenant compte des potentialités naturelles dont dispose chaque région », a-t-il déclaré le 22 juillet en réponse à une question centrale sur « Les programmes régionaux dans le domaine de développement », lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des représentants.
« Ces plans, qui définissent la programmation des projets de développement à dimension régionale sur six ans, contribueront efficacement au développement des infrastructures et des équipements sociaux, ainsi qu'à l'amélioration de l'attractivité des régions et la création d'emplois », a-t-il poursuivi.
Rappelons que conformément aux dispositions de l'article 83 de la loi organique 111-14 relative aux Régions, dix conseils régionaux ont adopté leurs programmes de développement en 2017, avant leur validation par le ministère de l'Intérieur en juin 2018. Notons que les programmes de développement d'autres régions (Guelmim-Oued Noun et Darâa-Tafilalet) sont en cours d'élaboration.
Le Chef de l'Exécutif a aussi fait remarquer qu'afin de traduire les programmes de développement régional en contrats entre l'Etat et les régions, le gouvernement a adopté une approche participative fondée sur la consultation et la négociation concernant les priorités communes et les moyens de les mettre en œuvre en mobilisant et valorisant toutes les ressources disponibles à travers des réunions consultatives.
En ce qui concerne la mise en oeuvre des projets prioritaires, Saâd-Eddine Otmani a fait savoir que 454 programmes et projets prioritaires ont été retenus pour la période 2019-2021, qui feront l'objet d'un contrat avec l'Etat. Il a expliqué que les ressources financières à mobiliser par l'ensemble des partenaires s'élève à 109,06 milliards de DH, répartis entre les conseils régionaux (29,87 milliards de DH), les départements ministériels (42,56 milliards de DH), les institutions publiques (9,06 milliards de DH) et les collectivités territoriales (1,14 milliard de DH), outre des contributions de 29,01 MMDH de l'Initiative nationale pour le développement humain, du Fonds marocain de développement touristique, du Fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles, des chambres professionnelles et des établissements universitaires.
Notons aussi le gouvernement poursuivra la mise en place du programme de réduction des disparités territoriales et sociales dans le monde rural sur une période de 7 ans (2017-2023), pour une enveloppe budgétaire de 50 milliards DH, financée par le Fonds de développement rural pour un montant de 23,30 milliards, les conseils régionaux (20 milliards), l'INDH (4 milliards) et l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (2,56 milliards).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.