« Ach Waqe3 » : l'actualité décryptée par Jamal Berraoui    Akhannouch reçoit la médaille de l'ordre de mérite agricole ivoirien    Météo : Un weekend qui risque de secouer…    Wydad-Raja en huitièmes de finale retour de la Coupe arabe Mohammed VI : Le derby qui tient tout le Maroc en haleine    Finale de la Copa Libertadores : Un match sur fond de crise    Supercoupe d'Afrique : L'ES Tunis affronte le Zamalek au Qatar    BMCE Bank distingué en Afrique du Sud    Même pas peur: Xi Jinping réplique à Trump en pleine guerre commerciale    Le moteur d'un Boeing s'enflamme dans le ciel, frayeur à Los Angeles (Vidéo)    Inezgane: Un individu arrêté pour sextorsion    Quelques heures après son retour du Maroc, French Montana hospitalisé    Des parlementaires du Pays Basque dénoncent vigoureusement    Son business model arrive à bout : L'ONCF se prépare à tourner la page    Au-delà des célébrations, l'urgence de concrétiser les droits…    Lydec : Hausse de 1,8% du CA à fin septembre    MDJS vs PSG : Une rencontre choc pour l'e-sport marocain    Disparités régionales: Mohand Laenser tire à boulets rouges sur le PLF 2020    L'hétéroclicité fortement dominée par la technocratie    Une incommunication inquiétante    Selon les détails de l'enquête nationale du HCP : 63% des entreprises sur l'axe Casa-Tanger    Maroc : Un autre opérateur renonce à ses explorations d'hydrocarbures    Destitution: Trump jugé pire que Nixon par les démocrates après des auditions choc    Le froid de canard!    Vidéo. Bab Darna : le président arrêté    Electrochoc en Israël, Netanyahu inculpé pour corruption    Rabat vibre aux rythmes internationaux!    18è FIFM: La 2ème édition des Ateliers de l'Atlas accompagnera 28 projets    La 9e édition d'une tradition sensationnelle!    USA : Les meilleurs écrivains de l'année primés au "National Book Awards"    Hervé Renard fan de cuisine marocaine    La police tangéroise met la main sur un dangereux récidiviste    Marrakech: Ouverture du procès de l'ancien directeur de l'Agence urabaine    La province de Midelt frappée pour la deuxième fois en une semaine par un séisme    L'OCS croit pleinement en ses chances à Radès    Les billets du derby se font désirer sur internet    Euro 2020 : Casse-tête au tirage et chocs en perspective    Tiznit s'achemine vers un nouveau marketing territorial    Le Maroc, un acteur majeur dans le domaine industriel en Afrique    Philippe Vasseur : On ne va pas changer le monde uniquement avec des décisions qui viennent d'en haut    Le régime successoral est à revoir    Shinzo Abe, une longévité record sans successeur en vue    Deux films marocains en compétition aux Journées cinématographiques de Kairouan    Malgré la polémique, le film de Polanski attire le public    Lizzo en tête des nominations aux Grammys, la diversité triomphe    Bourita reçoit Jean-Yves Le Drian à Rabat    Le Maroc que nous voulons...    Los Angeles se met à l'heure marocaine    Gordon Sondland, l'ambassadeur au centre des accusations contre Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le gouvernement table sur une enveloppe de 198 milliards de DH en 2020
Publié dans Challenge le 21 - 10 - 2019

Le PLF 2020 prévoit un budget d'investissement de 198 milliards de DH pour le secteur public. Voici comment sera exécuté ce budget.
L'Exécutif prévoit de porter le volume global des investissements du secteur public au titre de l'exercice 2020, tous supports confondus, à 198 milliards de DH. Dans le détail, les entreprises et établissements publics auront la part du lion avec 51% du montant global, soit près 101,2 milliards de DH.
Ils seront suivis du Budget général de l'Etat, des comptes spéciaux du Trésor (CST) et des services de l'Etat gérés de manière autonome (SEGMA) avec une part de 39% (77,3 milliards de DH) et les collectivités territoriales (10%, soit 19,5 milliards de DH), selon la note de présentation du Projet de Loi de Finances (PLF-2020).
Lire aussi : Ministère des Finances : 68% des entreprises ont déposé des bilans déficitaires
Notons que les programmes d'investissement financés dans le cadre des CST et non couverts par des transferts du budget général s'élèvent à 14,37 milliards de DH et portent principalement sur le renforcement du réseau routier national, le soutien d'actions relevant des secteurs de l'agriculture, des eaux et forêts, de l'élevage, de l'audiovisuel, de l'habitat, de la justice, de la culture, des sports, de l'aide aux jeunes promoteurs et du financement de programmes socio-éducatifs.
Pour leur part, les programmes d'investissement concernant les SEGMA se chiffrent à près de 297,36 millions de dirhams. Et, de leur côté, les budgets d'investissement des collectivités territoriales sont essentiellement axés sur la mise en place des infrastructures destinées à améliorer les conditions de vie des populations.
Les dépenses liées à l'extension et au renforcement des réseaux de voirie et d'assainissement, les constructions d'infrastructures culturelles, sportives et de loirs, de marchés et d'édifices publics ainsi que les aménagements de jardins et d'espaces verts sont estimées à 19,5 milliards de DH.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.