«Le gouvernement responsable devant l'opinion publique»…    Penser le concret    La CAF envisage différents scénarios pour boucler les compétitions    McKennie, Sancho et Hakimi devant la commission de discipline    Vrai ou Fake sur la covid-19 au Maroc, mardi 2 juin    Prolongation de l'exposition «Maroc: une identité moderne»    Un nouveau projet de trémie à Rabat pour 40 millions de DH    Une bouteille d'eau du temps de la pandémie corona    Assurer la continuité des services dans le respect des règles de sécurité    Accrocs frontaliers dans l'Himalaya…    Le PNB en hausse de 14% au T1-2020    Rabbah met l'accent sur le rôle des investissements pour assurer la sécurité énergétique    Non à un gouvernement de compétences ou de salut national    Aziz Akhannouch: Les exportations de produits agricoles totalisent 17,5 milliards de DH jusqu'à présent    Le Maroc accède au 2ème rang africain en tests de dépistage du Covid-19    Le Maroc, consommateur de fast-food en plein confinement    Coronavirus : 26 nouveaux cas, 7.859 au total, mardi 2 juin à 10h    La CAF accélère le décaissement de l'aide financière destinée aux Associations membres    Achraf Hakimi de nouveau buteur    La capitale des alizés prépare sa relance post-confinement    La culture en détresse    Les différentes pistes du CMC pour relancer l'économie nationale    Le Bureau politique réitère son appel à tous les militants de rester unis autour de leur parti    Violents affrontements entre manifestants et miliciens du Polisario devant le bagne d'Errachid    Pr Abderrahmane Machraoui : Les mesures prises par les autorités marocaines ont été prudentes, sages et exemplaires    Arrestations pour violation de l'état d'urgence sanitaire à Essaouira    De la drogue saisie par les FAR près du mur de protection    Les humanitaires espagnols en effroi devant le détournement des aides destinées aux camps de Tindouf    Christo, l'artiste «emballeur» n'est plus    Hyperpuissance    Foot: LaLiga fixe le calendrier de reprise    Les Etats-Unis s'embrasent    France: C'est l'heure de la reprise économique    Mendyl, direction Bordeaux?    L'Amérique et ses démons    Turquie-Grèce: Bruits de bottes à la frontière…    Les syndicats interpellent El Othmani    Trump met fin au partenariat des Etats-Unis avec l'OMS    Décès à Tanger de la libraire et éditrice Marie-Louise Belarbi    Taïa: «Le Covid-19 a créé une misère plus mortelle que le virus»    Message de condoléances d'Abbas El Fassi    Ursula von der Leyen dit "Shukran" au Maroc    Epidémies... Ces romanciers qui ont tout vu !    Pillages et échauffourées aux Etats-Unis malgré des couvre-feux    Hicham Sabir, une étoile montante de l'écriture…    La coupe du Trône, un cadeau d'adieu avant l'heure    Danielle Skalli tire sa révérence    CIO : Kamal Lahlou réélu au sein de la commission Marketing    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CNDP prolonge le moratoire sur la reconnaissance faciale
Publié dans Challenge le 31 - 03 - 2020

Le moratoire sur la reconnaissance faciale est prolongé jusqu'au 31 décembre 2020.
La Commission Nationale de contrôle de la protection des Données à caractère Personnel (CNDP) vient de prolonger le moratoire sur la reconnaissance faciale. A travers la délibération n° D-97-2020 du 26 mars 2020, la commission a annoncé sa décision de prolonger le moratoire sur la reconnaissance faciale au 31 décembre 2020. Cette décision porte aussi sur la poursuite de l'expérimentation des technologies de biométrie et de reconnaissance faciale au cas par cas, et sur l'engagement d'étudier de façon favorable, et immédiate, toute solution pouvant contribuer à réduire, directement ou indirectement le risque sanitaire, en cette période d'état d'urgence.
Lire aussi: Coronavirus : Les Etablissements et entreprises publics autorisés à lancer des appels d'offres
« La CNDP priorise la gestion du risque sanitaire. Ainsi, la délibération précise aussi que toute solution qui pourrait contribuer à la gestion de la crise du COVID-19 et à celle de l'état d'urgence sanitaire, appartenant à un domaine dont la tutelle est du ressort d'une institution de régulation ou de tutelle, sera évaluée en partenariat avec celle-ci, afin de permettre une appréciation adéquate de leur proportionnalité relativement aux finalités ciblées », indique la CNDP. Force est de noter que la délibération évoque d'autres recommandations, en particulier celles relatives à l'architecture des identifiants sur le plan national et la mise en place d'un système national de tiers de confiance pour les mécanismes d'authentification biométriques.
Lisez aussi gratuitement Challenge en version PDF en cliquant sur le lien suivant: https://emag.challenge.ma/736/mobile/index.html
Par ailleurs, la commission s'engage à favoriser et à accompagner les acteurs nationaux, ou opérant sur le territoire national, dans leur stratégie d'émergence d'une économie de la donnée et des valeurs ajoutées induites par les bienfaits d'une « data-gouvernance ». Elle recommande aussi que, d'une part, les données d'usage et que, d'autre part, les données d'authentification ne soient pas stockées au sein de la même architecture et par la même entité.
La CNDP préconise ainsi, sur le plan national, une architecture des identifiants qui prend en compte les exigences constitutionnelles, économiques, sociétales et techniques. Par ailleurs, la CNDP propose, pour la période post-état d'urgence, d'évaluer avec l'ensemble des acteurs concernés, la stratégie de retour à la normale, au cas par cas, en tenant compte des investissements et engagements financiers effectués par chacun des opérateurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.