Elle est décédée mardi soir : Zhour Maamri s'en va    Tremblements de terre : L'Unesco met à la disposition du Maroc 7 équipements d'alerte précoce    Terrorisme : la DGST a fourni des renseignements précis au FBI    Evolution du coronavirus au Maroc : 867 nouveaux cas, 467.493 au total, mardi 26 janvier 2021 à 18 heures    Bank of Africa et la SIACE s'allient pour le renforcement du commerce extérieur    L'ambassadeur israélien arrivé au Maroc...une première depuis deux décennies    Dialogue Stratégique Maroc-USA : la coopération dans la lutte contre la prolifération nucléaire à l'ordre du jour    Plan de relance. Ça va décarboniser    Fruits et légumes : Les exportations marocaines en hausse    Cause nationale : Biden confirme la proclamation US sur la marocanité du Sahara    Les milices privées reniables d'Erdoğan déstabilisent le Moyen-Orient    Décès de Mohieddine Chekrouni    De Larbi Ben Mbarek à Youssef En-Nesyri: Les Lions de l'Atlas continuent de rugir dans l'arène de la Liga    Le match sera «décisif» pour les deux sélections (Lhoucine Ammouta)    Le Premier secrétaire de l'USFP reçoit les organisations de la jeunesse des partis politiques    Formation dans le numérique au profit de de 50.000 étudiants    Moncef Slaoui : fier du succès du vaccin, l'ancien responsable scientifique de Warp Speed parle de politique, de présidents et de futures pandémies    Le textile marocain en quête d'un fil d'Ariane    Notre diversité culturelle est une source inépuisable d'enrichissement    Les galeries d'art improvisent pour ne pas disparaître    La FNM lance un concours pour la création graphiques de son Logo    Appel à candidature pour une résidence d'écriture à Meknès    Marrakech. Quand l'Art s'invite au Palmeraie Rotana Resort    Exposition. Spirit of the letter de Larbi Cherkaoui    France: l'Institut Pasteur arrête le développement de son principal projet de vaccin    Microcrédit : 10 millions d'euros de prêt de la BEI à Jaïda    Maroc: Près de 38% des entreprises ont réduit leurs effectifs    Dakhla : un rallye classique et sportif pour célébrer la marocanité du Sahara    Le gouvernement s'écroule, place aux consultations tous azimuts    Vaccins anti-Covid: doit-on craindre des effets indésirables ?    Bouayach : «une source d'inspiration pour un modèle non-institutionnel de dialogue interculturel»    Suivez le LIVE de l'émission « Ach Waq3 » de MFM Radio    Etats-Unis : Un soldat américain pro Daech arrêté grâce à la DGST marocaine    Le Maroc, un modèle en matière de préservation des traditions, notamment juives    Cyber-sécurité : le dispositif de Maroc Telecom    AfricaPay ambitionne de devenir la première néo-banque du continent    Le Maroc réitère son appel pour la création d'une Plateforme d'experts africains pour la lutte contre les épidémies    Une nouvelle émission dédiée le 3 février à la culture juive sur Medi1TV    Maroc-Ouganda, un match couperet    Hommage aux personnalités sportives qui se sont illustrées en 2020 : Malgré la pandémie, la SNRT perpétue la tradition    Pétitions : Enième tentative de réanimation    Warning du Centre antipoison / «M'khinza» : Attention danger!    Fkih Ben Saleh : Un escroc mis hors d'état de nuire    Marrakech : Une Allemande se jette du 5ème étage d'un immeuble    Législation : Un bilan maigre se profile    CHAN / Groupe « C » : Ce soir, Maroc-Ouganda, pour rectifier et se qualifier !    CHAN : Bien que décimée par la Covid-19, la RDC bat le Niger (2-1)    CHAN / Covid-19 : Baâdi testé positif, il sera remplacé par Nemssaoui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





PLF 2021 : les amendements des conseillers
Publié dans Challenge le 02 - 12 - 2020

Après la première chambre au Parlement, la chambre des conseillers vient de clore l'examen du PLF 2021, avec des propositions d'amendements qui devront être incessamment soumis au vote.
C'est aussi le moment d'apprécier concrètement la valeur ajoutée d'une institution souvent critiquée. A travers les amendements proposés, le regard critique des conseillers peut avoir une portée réellement constructive. Certes, les conseillers de la majorité ont plus de chance pour faire passer leurs propositions. L'un des amendements proposés vise l'exonération, en matière de TVA, des « médicaments » anti-Covid 19. L'autre amendement est, en fait, une proposition émanant de la quasi-unanimité des conseillers, et concerne la prorogation des délais d'exonération et de réduction des droits d'enregistrement jusqu'à fin 2021, avec une extension aux locaux commerciaux et professionnels. La promotion immobilière est perçue comme une locomotive par rapport aux autres secteurs économiques. Un autre amendement concerne le régime de l'auto entrepreneur. Cet amendement vise le rehaussement des seuils/plafonds prévus, soit 800 mille dirhams au lieu de 500 mille dirhams pour les industriels, les commerçants et les artisans, et 300 mille dirhams, au lieu de 200 mille dirhams, pour les services. Enfin, un autre amendement propose la prise en charge par l'Etat des charges sociales au titre des nouvelles recrues en CDI, âgées de moins de 35 ans, dans la limite de 10 personnes par entreprise, avec un salaire mensuel net inférieur à 6000 dirhams.
Lire aussi | Régularisation fiscale : les promoteurs immobiliers arrachent un accord avec le Fisc
Les représentants de la CGEM proposent une réduction de 50%, en matière d'IS, en faveur des projets d'investissements dans l'économie verte et dans la recherche et développement. Ce sont là des secteurs stratégiques d'avenir. Il est aussi proposé l'application du taux réduit de 10%, en matière de TVA, à l'ensemble des activités liées au secteur du tourisme (agences de voyages, location de voitures, animations touristiques...). Enfin la cotisation minimale, cette « bête noire » de l'entreprise, devrait disparaitre progressivement, dans 4 ans. C'est là une recommandation adoptée unanimement lors des dernières assises fiscales.
Trois principaux amendements ont été déposés par les conseillers de l'Istiqlal : révision du barème IR, taxation au taux de 30% des produits de luxe, en matière de TVA, et application du taux de 37%, en matière d'IS, aux activités monopolistiques ou oligopolistiques telles que les pétroliers et les opérateurs de télécommunications. Les conseillers du PAM récupèrent partiellement une revendication de la Fédération de la Gauche Démocratique et propose la taxation des successions au taux de 3%, au lieu du taux actuel de 1%.
L'UMT est plus radicale dans ses amendements. Elle propose le remplacement de la contribution de solidarité par un impôt sur la fortune et un impôt écologique. Ce syndicat propose aussi une refonte du barème de l'IR, jamais révisé depuis 2010, la suppression des dérogations accordées aux grandes exploitations agricoles et l'application du taux de 37%, en matière d'IS, aussi bien aux pétroliers et aux opérateurs en télécommunications qu'aux producteurs d'eaux minérales, sociétés de jeux, casinos et boites de nuit.
Lire aussi |Régularisation fiscale : les textiliens aboutissent à un compromis


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.