Devises vs Dirham: les cours de change de ce lundi 21 juin    Euro 2021: coup dur pour la France    Réunion jeudi du Conseil de gouvernement, la lutte contre la violence à l'égard des femmes au menu    Permis de conduire : La digitalisation des épreuves pratiques pour bientôt    Jumia conclut un partenariat avec Huawei    Palestine : Biden appelé à aider à mettre fin à l'oppression israélienne    Chambre des conseillers : séance plénière mardi pour examen et vote de projets de loi relatifs au domaine agricole    Handisport / Championnat national d'athlétisme : Attahadi et Amis de Fès remportent le titre    Coupe de la CAF: le Raja de Casablanca et Pyramids font match nul (VIDEO)    Botola : Le FUS tombe à Berrechid, le MAS et la RCOZ accrochent le HUSA et le DHJ    Coupe arabe U20 : Réaction d'Idrissi après la victoire des Lionceaux    Le président du Barça défend encore le projet de la Super Ligue    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 21 juin 2021 à 16H00    Tout savoir sur la qualité des eaux de baignade    Covid-19: La Santé met en garde contre le non-respect des mesures préventives    France : au moins trois blessés dans l'effondrement de deux immeubles à Bordeaux    Météo au Maroc: il fera chaud ce lundi 21 juin    Patrimoine immatériel : La tutelle complète son inventaire    Mohamed Aboudrar quitte le PAM pour le MP    Une relance des IDE en 2021 face à des perspectives incertaines    Guercif. Le britannique Predator a foré le puits MOU-1    Tanger Med. MFM Radio au cœur de Marhaba 2021 [Vidéo]    Michelle Bachelet déplore une augmentation de l'extrême pauvreté et des inégalités dans le monde    Le Chili reconnait avoir rompu la bulle sanitaire en faisant venir un coiffeur    10.000 spectateurs autorisés sur les sites de compétition    Organisation des ministres de l'Education d'Asie du Sud-Est. Le Maroc est le premier pays arabe et africain à obtenir le Statut de «Membre Associé»    La pandémie aggrave les effets néfastes du blocus américain contre La Havane    Echec de Macron et Le Pen, un avertissement pour 2022    Elections iraniennes : Un ultraconservateur à la tête du pays    Allemagne : les conservateurs dessinent le paysage politique de l'après-Merkel    Quarantaine des voyageurs au Maroc. Voici la liste des hôtels participants    Opération Marhaba 2021: voici la liste de numéros de téléphone et d'e-mails mise à disposition des MRE    Espagne : malgré la polémique, le gouvernement va gracier les indépendantistes catalans    «Drawing life» remporte le Grand Prix de la Compétition internationale officielle du court-métrage    Remise du Prix de l'Excellence musicale de la Fondation Brahim Akhiate pour la diversité culturelle    Un chef d'œuvre qui inspire la haute couture mondiale    Exposition: Abdoulaye Konaté, un doux harmattan    Corée du Nord: le représentant spécial des Etats-Unis propose une rencontre    Législatives au Maroc : une circulaire du ministère public et le ministère de l'Intérieur dévoilé    RAM: de nouveaux vols additionnels programmés en juillet (PHOTO)    La Libye, calvaire pour les femmes sur le chemin de l'Europe    Bac 2021 : taux exceptionnel de réussite dans la région Dakhla-Oued Eddahab    Marché des changes (10-16 juin): le dirham se renforce face à l'euro    Guterres reconduit, les félicitations de Sa Majesté le Roi    Elections professionnelles : L'UMT confirme, le syndicat du PJD régresse    Exposition: danse avec le papier    Décédé à l'hôpital américain à Paris : Haj Brahim Id Hali Bicha, une icône du mécénat s'éteint    Abdoulaye Konaté, le croisé à angle droit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





DES JDIDIATES A MAWAZINE
Publié dans Eljadida 24 le 19 - 06 - 2014

Après le groupe Mazagan, du moins sa première fournée , deux pensionnaires jdidies du conservatoire AL MAWCILY ACADEMIA ont foulé la scène de Sale ce 1er juin 2o14 dans le cadre de ce festival international qu'est MAWAZINE.
Il s'agit de BOUCHRA FARHI secrétaire et élève douée, et de MALAK EDDYANI élève et voix d'or du conservatoire
Ayant intégré le groupe de BNATE LAMCHAHEB créé en 2002 par Feu CHRIF, patron du mythique groupe Lamchaheb, les deux pensionnaires d'AL MAWCILY ACADEMIA, ont montré un rare talent de choristes et ont pu faire en sorte que la ville d'EL JADIDA soit dignement représentée dans ce désormais incontournable festival de Mawazine.
Sommet de la reconnaissance, le groupe a reçu par la bouche du directeur du festival et conseiller du ministre de la culture, M NAFALI, les encouragements de SA MAJESTE
M RIDAY, fondateur du conservatoire AL MAWCILY ACADEMIA et instigateur de cette participation est fier de cette Sollicitude Royale et espère que ses protégées continueront à en être dignes.
En marge du festival MAWAZINE nous avons jugé bon de s' intéresser a la participation de deux jdidies à cette manifestation qui porte haut la renommée de notre pays hors ses frontières puisque couvert par une multitude de médias étrangers toute obédiences confondues.
Les deux jdidies en question sont Bouchra Farhi et malak Eddyanni pensionnaires du conservatoire al mawcily academia d el jadida
Avant toute chose, qui est Malak et Bouchra ?
Bouchra : nous sommes toutes deux malak et moi élèves du conservatoire al mawcily academia d el Jadida. J'y travaille également en tant qu'assistante de direction. J'ai étudié le solfège et la guitare
Malak : moi j étudie le solfège et le violon et nous faisons partie de la chorale du conservatoire
Apres la prestation du groupe Mazagan a une Edition passée de ce fameux festival MAWAZINE , vous êtes les seules filles de la ville d' El Jadida à y être présentes ce jour du 1er juin, en compagnie de la prestigieuse formation créée par feu Cherif El Lamrani a savoir BNATE LAMCHAHEB.
Comment s'est faite votre sélection ?
Bouchra : c'est monsieur RIDAY fondateur du conservatoire al mawcily academia qui nous a offert cette magnifique occasion d( être présentes a ce festival.
Malak : en fait les responsables du groupe Bnate Lamchaheb ont contacté M Riday pour qu'il mette a leur disposition des élèves capables de faire partie du groupe
Le festival d'El Jadida JAWHARA va bientôt débuter vous a-t-on contactées pour y participer ?
Malak : pas a notre connaissance
Bouchra : en fait M Riday a contact4 les responsables, mais il semble que le programme est déjà bouclé.
Ajoutons que M Riday et depuis toujours, n'a jamais été contacté pour les manifestations telles que jawhara ou autres, alors que des gens et des artistes demandent son assistance soit de villes comme Casa Rabat, Salé… pour des festivals nationaux ou il avait lancé des voix nouvelles, des opérettes ,des enregistrements… comme il lui est arrive d'être le partenaire de la région Nord-Pas-de-Calais pour des résidences ou des spectacles telles que MAZIGHAN qu' on a joué a El Jadida, Tanger et en France dans la ville de Lille
Avez-vous d'autres projets avec votre nouvelle formation bnate Lamchaheb ?
Bouchra : notre participation avec ce groupe n'est nullement exclusive et nous tournerons avec elle au gré des propositions. Par contre, nous sommes encore élèves du conservatoire al mawcily academia et pour cela nous pensons à notre formation en cours.
Nous formerons avec M RIDAY un groupe de trois chanteuses (trio) accompagnées par ce dernier et peut être aussi le comédien khammuli Abdellatif. Ceci dit, nous continuerons à animer toutes les manifestations que M Riday jugera bonnes a entreprendre.
LE MOT DE LA FIN
La prestation avec le groupe BNATE LAMCHAHEB a été une expression qui laissera des traces. Elle nous conforte dans l'idée que nous faisons du bon travail. Et on vient nous chercher de toutes parts, sauf évidemment d El Jadida, notre propre ville. Ce qui est regrettable.
A la fin, nous tenons toutes les deux, à manifester notre fierté pour la Sollicitude Royale, qui nous a été signifiée par le directeur du festival Mawazine a la fin de notre spectacle.
Rappelons que cet entretien a coincidé d'autre part avec l'ouverture du nouveau local d'Al Maoucily Academy, sis au 25, lot Al Mehdi sur la route de Marrakech, proche de la Radeej et face a la station Aboualfaraj.
Un conservatoire éloigné de toutes turpitudes, embouteillages et autres tracas de la circulation et de la nuisance sonore, situé dans un cadre empreint de sérénité, ce local est favorable aux études, à la création et au travail assidu dans le domaine de la musique.
Ce nouveau lieu donnera certainement à cette partie de la ville, proche des grands quartiers résidentiels ainsi que des bourgades complètement marginalisées et privées de toute activité culturelle, un visage nouveau et une apparence plus en adéquation avec le caractère d'El Jadida dont on oublie l'extrême délicatesse et la fine élégance dont elle ne s'est jamais départie malgré les coups de boutoirs d'arrivants mal préparés a sa culture immense de par ses ouvrages et ses hommes.
Une culture ancrée jusqu'aux tréfonds de l'âme de cette cité.
Il contribuera, avec ses propres moyens ainsi qu'avec la volonté et l'ambition sans limites de ses dirigeants et des parents d'élèves, à renouer avec le centre névralgique de la ville. Ainsi, elle ne sera plus une agglomération en marge de la Cité.
Pour fêter dignement cette installation dans son nouveau local, la direction assistée par les parents d'élèves a organisé, le dimanche 25 mai, une réception à laquelle ont assisté tous les sympathisants et les amoureux de la musique venus d'El Jadida de Safi, Casablanca et Azemmour.
Ils ont ainsi répondu à l'appel et n'ont eu visiblement pas à le regretter au vu de l'ambiance qui a régné ce jour-là.
En effet, ce dimanche 25 mai sera gravé dans les mémoires.
L'ambiance était conviviale et bientôt elle vibrera aux sons des chansons présentées avec brio par les élèves.
Dans un mot M RIDAY a rappelé les missions et les objectifs du conservatoire : formateur et acteur dans le domaine de la musique ainsi que promoteur d'événements tels le festival de la chanson arabe et marocaine 2ème édition, installation scénique « genèse d'une cité ,création albums et groupes rattachés ainsi que la création d'une association mieux à même de réaliser ,avec toute institution intéressée, des projets culturels afin collaborer aux initiatives de la ville dans le domaine de l'événementiel.
Les invités ont découvert et admiré.
Les chorales petite et grande dans un répertoire issu du conservatoire même et créé par Mr RIDAY
Puis vint le tour de :
*Malak Eddyani dans une performante interprétation de « Habbaytak » de la Diva Fayrouz (mise en ligne pages facebook ; musique sans frontières, conservatoire et youtube).
*Douaâ Tarhali qui nous a, à sa manière chanté « aâtini naya » de la même Fayrouz.
*Bouchra farhi et une nouvelle version de « ya habibi taâla »agrémentée de rythmiques latino- américaines.
Ce trio aura fait notre bonheur avec une interprétation d'une chanson créée au conservatoire « mahboubati »de Riday ; paroles et musique.
Enfin la musique arabe fut à l'honneur avec les musiciens Moumtaz ,Mourafik,Lachheb , Mougare « le jeune »et indestructible luthiste Rifki accompagnant les petites GAMAL ,(Fayrouz et Rania) ainsi que Safir venus de Safi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.