La réforme du système éducatif, l'autre casse-tête du gouvernement    Dakar: la RAM signe cinq conventions avec des partenaires au Sénégal    Croissance économique : 0,8% attendue pour le T3 2022 (HCP)    Revue de presse quotidienne de ce mercredi 6 juillet    Programme solaire Noor Atlas : Masen lance un appel d'offres    Face au spectre de la récession, Hollywood passe en mode austérité    Al Omrane : révision du taux facial des obligations de la tranche "A"    Prison ferme pour l'ancien PDG de l'aéroport d'Alger    Chaos au Stade de France: trois hommes condamnés    La météo pour ce mercredi 06 juillet 2022    CAN féminine : Le Maroc bat l'Ouganda et se qualifie aux quarts de finale    Maroc : Le Comité CEDAW recommande des avancées égalitaires en arrondissant les angles    Covid-19 : Le ministère de la Santé recommande en urgence une dose de rappel    Cases cochées    Le Groupe AKDITAL lance la Fondation AKDITAL    La FM6E lance Anaboundif, l'appli écocitoyenne pour tous    L'ONU répond à l'Algérie et au Polisario sur l'annulation des visites de De Mistura au Sahara    CAN – Maroc 2022 : Les Lionnes de l'Atlas battent les Grues et se qualifient (vidéo)    BTS : 2.186 candidats réussissent l'examen cette année    CAN féminine: le Sénégal, 1ère équipe qualifiée pour les quarts de finale (VIDEO)    Covid-19: La vague actuelle est une "copie conforme" de la première vague d'Omicron    Météo Maroc: averses orageuses par endroits ce mercredi 6 juillet    France : L'épreuve de feu pour Borne II    Série de réunions au Parlement européen à Bruxelles et Strasbourg    Bourita : une feuille de route de l'avenir des relations bilatérales    « Epargner aux pays africains d'être sévèrement touchés par la vague inflationniste »    Le Wydad s'adjuge le trophée et conserve sa couronne    Dari au Stade Brestois, Laaziri à l'Olympique Lyonnais !    Liga : FC Barcelone prolonge le contrat du jeune marocain Chadi Riad    Covid-19: Le Maroc a enregistré 3849 nouveaux cas et 11 décès en 24H    Jeux marocains du sport en entreprise : De l'or pour la MDJS dans la catégorie gaming    Sahara: Nasser Bourita reçoit Staffan de Mistura    Tunisie: Kais Saied défend son projet de Constitution controversé    Azemmour : La préservation du Malhoune, une priorité...    Non, Dounia Boutazout ne mettra pas un terme à sa carrière    Marrakech. Le groupe espagnol Baiuca fait sensation au FNAP    MOGA Festival revient à Essaouira : Du 28 septembre au 2 octobre 2022    La 17ème édition du festival Timitar du 15 au 16 juillet à Agadir    Harcèlement, viol, chantage... Quand la haute société française bascule dans le gore et demeure impunie    La journaliste Abu Akleh « vraisemblablement » tuée par un tir israélien « non-intentionnel » (Département d'Etat)    Voici le nouvel entraîneur du PSG    Dounia Batma s'offre un relooking (PHOTO)    Medias jordaniens : la gouvernance de la migration au Maroc encadrée par une vision humanitaire et solidaire    Condamné à mort, le Marocain détenu en Ukraine saisit la Cour suprême des séparatistes    Une clôture aux rythmes gnaoua    Moussem d'Asilah : Une 43ème édition saison ouvre la saison estivale    Décès de Abdallah Charif El Ouazzani: les condoléances du roi Mohammed VI    MM. Mayara et Talbi Alami : « La session ordinaire du parlement andin à Laâyoune, une nouvelle consécration de la marocanité du Sahara »    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Coronavirus, nouvelle niche des cybercriminels
Publié dans Finances news le 02 - 06 - 2020

◆ Les cybercriminels sont plus actifs durant cette période où beaucoup d'employés travaillent à distance.
◆ Au Maroc, les attaques de phishing ont doublé depuis le début du confinement.

Par K. A

Si la criminalité a diminué depuis le début de la pandémie du coronavirus, la cybercriminalité, elle, a mis les bouchées doubles en se servant du thème Covid-19 comme leurre : «Infos Coronavirus 2020», «Urgent ! Covid-19 dans votre ville», ou encore des pièces jointes portant soi-disant sur les politiques de lutte contre le Coronavirus, sont les approches les plus fréquemment utilisées.
Selon une enquête de Check Point et Dimensional Research dévoilée le 7 avril, 71% des professionnels de l'informatique et de la sécurité dans le monde font état d'une augmentation des menaces et des attaques depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Pour l'entreprise britannique Cloudfare, les cyberattaques se sont multipliées par six dès les premières semaines de la crise.
De même, Barracuda Networks a révélé que les tentatives de «phishing» ont augmenté de 600% en mars 2020. Autrement dit, la crise sanitaire nous s'est révélée être un terrain propice à la prolifération des attaques cybercriminelles. Celles-ci devraient coûter 6.000 milliards de dollars à l'économie mondiale en 2021.
Un chiffre publié par Cybersecurity Ventures et avancé par le CEO de NBS System, Philippe Humeau, lors d'un webinaire dédié à la cybersécurité en télétravail, organisé par inwi en partenariat avec l'Agence du développement du digital (ADD), le 19 mai dernier, en mode visioconférence.
Le télétravail, véritable défi
Pour cet expert international de la sécurité informatique, la surface d'exposition aux cyberattaques s'est élargie avec l'adoption du télétravail. En effet, le fait d'autoriser les employés à travailler à distance sur des équipements professionnels et parfois même personnels ne répond guère aux pratiques de sécurité minimales acceptables.
Encore plus, avec le rush des utilisateurs vers les réunions virtuelles, souvent vulnérables, comme nous l'avons vu avec Zoom et autres apps de visioconférences.
Il ne fait aucun doute que le télétravail est une aubaine pour des millions de salariés, mais c'est aussi une brèche pour la sécurité informatique. Et les cybercriminels en sont conscients à tel point que toutes les 11 secondes, une entreprise est victime de ransomware.
Appel à la vigilance
Intervenant dans le même sillage, Sofia Khaldane, Senior ICT Business Development manager chez inwi, affirme qu'«au Maroc, les attaques ont doublé ces deux derniers mois avec l'explosion de campagnes de phishing des informations erronées sur la Covid19». Une manœuvre déjà repérée par Google, qui a durci sa vigilance pour bloquer, tous les jours, jusqu'à 18 millions de tentatives de phishing liées au Covid-19 sur Gmail.
Pourtant, une infime partie de ces mails malveillants pourrait passer inaperçue. Partant de ce fait, le télétravail s'avère être une démarche qui doit être bien pensée et soigneusement planifiée, «de la même façon que les gouvernements ont appliqué les mesures sanitaires nécessaires à la lutte contre la Covid-19. Les entreprises sont aussi appelées à mettre en place des mesures sécurisées pour protéger leurs activités et leurs données à caractère professionnelles», plaide Sofia Khaldane. Face à un cyber virus comme face au Covid-19, il faut adopter des gestes barrières et numériques, et ce à travers une communication à grande échelle.
Sur ce point, la défense nationale (DGSSI) ne manque pas à l'appel et recommande aux télétravailleurs, sur sa note d'information du 20 mars, la marche à suivre pour limiter la casse. Sauvegarde de données, mise à jour des correctifs de sécurité, renforcement des mots de passe… Sans quoi le risque d'une infection massive non pas du Coronavirus, mais d'un virus informatique, est réél.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.