Fête du trône : les vœux du roi Felipe VI d'Espagne    Fête du Trône : Plusieurs édifices emblématiques du Canada illuminés aux couleurs du drapeau marocain    Maroc: Le dirham s'apprécie de 0,20% face au dollar du 23 au 28 juillet (Bank Al-Maghrib)    Sa Majesté le Roi Mohammed VI reçoit le Wali de Bank Al-Maghrib    Youssoufia : Sessions de formation à partir du 02 août sur le rôle des coopératives dans l'économie sociale    Le Roi d'Espagne félicite SM le Roi à l'occasion de la Fête du Trône    France: plus de 200 mille manifestants conte le pass sanitaire    Fès: la salle omnisports 11 janvier transformée en centre de vaccination    Compteur coronavirus : 7.529 nouvelles infections, le nombre des cas actifs dépasse les 51.000 personnes    Maroc : la découverte d'un biface acheuléen jette une nouvelle lumière sur la préhistoire de l'Afrique du Nord    En Algérie, deux superstructures sécuritaires à couteaux tirés pour s'emparer des leviers du régime    JO 2020. Les Marocains El Guesse et Oussama qualifiés pour les demi-finales du 800 m    JO-2020: Le programme du dimanche 1er août    Maroc. Radisson Hotel Group ouvre quatre nouvelles plateformes hôtelières    Monétique: le CMI affiche des chiffres records pour le mois de juillet    Covid-19. Les vaccins, une voie à la fois sûre et fiable vers l'immunité    Liban : l'UE est prête à imposer des sanctions pour peser sur la formation d'un gouvernement    Elections : L'Istiqlal déterminé à renforcer la position des Chambres de Commerce, d'Industrie et des Services    Etats-Unis : les déclarations d'impôts de Trump doivent être transmises au Congrès    Libye : de retour, le fils de Kadhafi songe à se présenter à la présidentielle    Le Président du Parlement arabe salue les réalisations accomplies par le Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI    Levée des subventions sur le gaz butane, le sucre et la farine: ce qu'il en est vraiment    Finale de la Coupe du Trône de basketball (2020-2021) : Le FUS Rabat remporte le titre face au Kawkab Marrakech    Au sujet des paris sportifs... L'ITIA et la FRMT suspendent à vie Mohamed Hirs et 35 000 $ d'amende !    Conjoncture économique: les prévisions du HCP pour 2021 et 2022    Fête du trône : les vœux de Justin Trudeau    En Algérie, le scandale de faux comptes de désinformation liés au régime    Al Haouz: Fermeture d'un établissement hôtelier pour violation des mesures sanitaires    Covid-19 : Les objectifs de vaccination sont loin d'être atteints (OMS)    Maroc/Météo:Temps chaud, ce samedi 31 juillet    Pays-Bas : découverte d'un grand laboratoire de drogues de synthèse    Covid-19 au Maroc. Port du masque: les autorités serrent la vis    Le Maroc s'inscrit, conformément à ses priorités, dans une perspective diplomatique multilatérale (ambassadeur)    La sélection nationale de Breakdance se prépare à Ifrane au Championnat du monde    Tunisie : le président Kaïs Saïed confie le portefeuille de l'intérieur à Ridha Gharsallaoui    Tunisie : L'hôpital de campagne marocain à Manouba opérationnel    ONCF. De bonnes performances et une nouvelle feuille de route à l'horizon    JO 2020. Les Marocains El Bakkali et Tindouft qualifiés pour la finale du 3 000 m steeple    Slalom Kayak aux J.O de Tokyo : Le Marocain Mathis Saoudi perd en demi-finale    Basket-ball : La finale féminine de la Coupe du Trône reportée à cause de la Covid-19    "Allayla Sahratena": Une soirée spéciale fête du Trône, samedi à 21h45    Yassine Saibi, la musique dans la peau    Pegasus, médiatus, propagus    "Réduction des risques... le Manifeste" : un ouvrage qui décortique les urgences du monde en temps de pandémie    Lever de rideau sur le 22è Festival international de luth    Art contemporain : La Fondation nationale des musées met en avant la jeune scène artistique    "Nektachfou Bladna"-Replay: Visiter le Maroc autrement avec les artistes    Fête du Trône : «Nehzzo lwan dyialna !», l'appel pour exprimer la fierté du pays    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Monia Rizkallah: Notes du paradis
Publié dans Finances news le 03 - 02 - 2021

Monia Rizkallah n'est pas uniquement une immense violoniste, reconnue mondialement par les plus grands orchestres. Elle n'est pas seulement un véritable prodige du violon et une gloire à la fois en Allemagne où elle travaille à la Deutsch Oper Berlin, et au Maroc, mais c'est une femme de conviction et d'engagement. Atteignant ce haut niveau mondial, Monia Rizkallah de passer le relais, de former, de faire éclore d'autres talents, ici même, dans son pays le Maroc.
Et c'est là qu'elle lance et initie ce beau projet baptisé : El Akademia. Un projet qui a connu, dès sa première année, un succès phénoménal. Des centaines de jeunes y ont pris part. Des tournées dans plusieurs villes au Maroc pour dénicher les petites perles, le tout avec une abnégation digne des grands artistes. Simple, modeste, la tête sur les épaules, Monia Rizkallah incarne le travail bien fait, la force des principes et un sens aigu de la rigueur à toutes épreuves.
Evidemment, il y a derrière cette maîtrise une formation solide. Lauréate de plusieurs concours européens dont la «FNAPEC», la Bourse Lavoisier des affaires étrangères et la Bourse de la vocation «Marcel Bleunstein Blanchet», c'est en 1997 que la violoniste s'ouvre les portes de l'Académie Mozart à Varsovie où elle va apprendre aux côtés de Grégory Zhislin. Il lui suffit d'une année de travail et de discipline (ce qui est son fort) pour être admise dans la classe de perfectionnement de Thomas Brandis à Berlin.
C'est là que Monia Rizkallah remporte le second grand prix du concours «Ibolyka-Gyarfas-Stiftung». C'est un cap. Un autre niveau s'offre à elle. C'est là qu'en 2000, elle fait son entrée à l'Opéra de Berlin. La même année, elle sera invitée au Philharmonique de Berlin. Une consécration.
Depuis presque vingt ans, elle travaille, elle se perfectionne, elle apprend, elle avance, toujours avec la même humilité que seuls les grands portent dans le creux du cœur. Forte de cette réputation, elle décide d'apporter sa belle pierre à l'édification d'un Maroc où la musique classique peut jouer un grand rôle. C'est là qu'elle lance El Akademia dont la première édition s'est tenue en juillet 2017 à Rabat.
Un grand événement mené sous le patronage de l'Ambassade d'Allemagne et de l'Institut Goethe au Maroc, en partenariat avec le Conservatoire de musique et d'art chorégraphique de Rabat.
Pour Monia Rizkallah, la philosophie de cette action est limpide : El Akademia est une plateforme internationale regroupant des musiciens classiques issus des plus grands orchestres allemands. Cette structure a été créée dans le but de transmettre la culture d'orchestre au plus près des jeunes talents en devenir et les préparer à une carrière professionnelle. L'artiste va à la rencontre des jeunes marocains et découvrent de belles pépites. Depuis, le projet est sur les rails.
Ces escales marocaines n'ont pas empêché la violoniste de continuer sur sa lancée en Allemagne puisque Monia Rizkallah a fait partie de la très select Short list des nominés pour les Diwan Germany Awards, qui récompensent chaque année les artistes qui se sont illustrés dans leurs domaines. En toute logique, avec un parcours aussi immense, on ne peut qu'être salué par ses pairs, là où on va.
En effet, Monia Rizkallah a donné des concerts un peu partout en Allemagne et en Europe. Et elle a marqué l'année de belle manière faisant partie de la liste des artistes les plus respectés et aimés en Allemagne. Il faut également souligner que depuis 2002, Monia Rizkallah est titulaire du poste de premier chef d'attaque à l'Opéra de Berlin. Elle joue aussi régulièrement à l'orchestre philharmonique «A.Toscanini» en Italie ainsi qu'à Valence en Espagne à l'orchestre «Palau de arts».


Déclaration

«La double culture constitue indéniablement une richesse, sans clivage, ce n'est pas la culture marocaine d'une part et la culture française de l'autre. C'est plus un mélange qui se fait naturellement. Maintenant, lorsque l'on parle spécifiquement de musique classique européenne, les codes et l'histoire des œuvres ne permettent pas que l'on puisse s'en écarter. La façon de jouer est plus influencée par le caractère de l'interprète que par ses origines.»
«Mon violon, c'est devenu avec le temps un très fidèle partenaire. Je connais tout de mon violon, jusqu'aux diverses sonorités qu'il peut produire selon les conditions climatiques. Un même instrument ne sonnera pas de la même façon entre toutes les mains. C'est une «relation» si je puis dire exclusive et spéciale.»
«Mon rêve a toujours été d'intégrer une maison d'excellence. Cela a toujours été une source de motivation et de dépassement de soi très saine. On se mesure aux meilleurs, on se met en danger, on s'expose à des remises en question et parfois aussi à des échecs. On sort de sa zone de confort et on développe, comme pour des sportifs de haut niveau une force mentale. Aujourd'hui, mon ambition est plutôt tournée vers le partage de mon expérience, je ressens le besoin à mon tour de transmettre ce que j'ai pu apprendre; j'ouvre un nouveau chapitre.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.