Une ONG condamne l'appel du Polisario à commettre des attentats terroristes au Maroc    Moment historique pour Yassine Bounou, gagnant du Trophée Zamora    Une réflexion de la presse italienne sur le nouveau contrat Mbappé    Une délégation marocaine à Prague    Plainte de LaLiga contre le PSG : Javier Tebas contre le renouvellement du contrat Mbappé    Travaux du Busway : Perturbation de la circulation à Casablanca    Guerre en Ukraine : Moscou annonce la destruction d'armes occidentales    USA-Liban : Nouvelle charrette de sanctions US    Sebta et Mellilia : La DGI annonce la fin des activités de contrebande    Marrakech / Systèmes de paiement et e-gov :15ème édition de l'Africa Pay & ID Expo    Casablanca : 16 MDH pour une cure de jouvence de la Trémie Zerktouni- Hassan II    Chine / Covid-19 : Des milliers de Pékinois placés de force en quarantaine    Casablanca : Lancement de la 15ème édition du Festival international Théâtre et Cultures    Marhaba 2022: consulat mobile au profit des ressortissants marocains de Saint-Etienne    Premier league: Manchester city championne d'Angleterre après un scénario fou    Mbappé: « La déception du Real est à la hauteur de mes hésitations »    Opération Marhaba. Les navires, les compagnies, le pavillon marocain, les réservations, la hausse des prix,... tout sur la traversée maritime    Monkeypox: Quel plan de riposte pour le MSPS?    Education. Voici les nouvelles dates des examens scolaires    Agence africaine du médicament. Bataille fratricide entre le Maroc, l'Algérie et la Tunisie    Covid-19 au Maroc : 98 nouvelles infections et aucun décès ce dimanche    Espagne : Démantèlement d'un réseau de trafic de migrants entre Ceuta et Cadix    Football / Match amical Etats Unis-Maroc : Le sélectionneur américain dévoile sa liste de joueurs    UPA: Le président du parlement émirati salue le rôle du Roi Mohammed VI dans le soutien des Maqdissis    Journée de l'Afrique. Lahcen Mahraoui en première ligne à Dublin    Au camp de Boujdour, à Tindouf, un événement «international» devant des chaises vides    COVID-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 22 mai 2022    Situation médicale préoccupante d'un détenu à Fès : l'administration pénitentiaire fait le point    Usage de l'arme en dehors du service par un policier à Béni Mellal : enquête ouverte    Les indicateurs hebdomadaires de BAM en 5 points clés    SM le Roi félicite le club de la renaissance sportive de Berkane    Blé: la menace de pénurie guette les pays importateurs    Moudhaffar Al Nawab, voix du peuple irakien, n'est plus    Tornade à Michigan: deux morts et 23 blessés    Le président du Conseil national des EAU salue le rôle pionnier de SM le Roi dans le soutien des Maqdissis    Migrations: aux portes des Etats-Unis, des drames et des enfers    USA: Joe Biden qualifie les cas de Monkeypox dans le monde de "préoccupants"    Québec réduit les frais de scolarité pour les étudiants étrangers en région    Amélioration de l'école publique : un formulaire pour recueillir les avis des citoyens    Le Maroc participe à la foire internationale de l'agriculture de Novi en Serbie    Canada/Intempéries: Quatre morts et 900.000 foyers privés d'électricité    Interview avec Neila Tazi : « Nous ne quittons pas Essaouira, elle est la capitale de la tagnaouite »    Festival : Jazzablanca, le fond et la forme    Météo au Maroc: les prévisions du dimanche 22 mai    Diaspo #240 : Youssef Anegay, guitariste à Strasbourg indissociable de Lazywall    Le Maroc récolte les fruits d'une riche expérience institutionnelle des Rois de la Dynastie Alaouite    Yasmina Sbihi : «Les figures féminines de la sainteté sont des modèles de leadership» [Interview]    Gnaoua Festival Tour dévoile sa programmation    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Monia Rizkallah,violoniste marocaine passionnée de musique classique
Publié dans L'opinion le 17 - 03 - 2017

La violoniste d'origine marocaine Monia Rizkallah a brillé grâce à son talent dans le monde de la musique classique. ‘'Tout a commencé dans la ville de Bordeaux où je suis née'', elle a parlé de son parcours artistique et de son rapport avec son violon, cet instrument qui ne la quitte jamais dans son voyage enchantant dans les symphonies.
Issue d'une famille modeste qui s'est établie en France en quête de nouvelles opportunités emportant avec les souvenirs et les rêves qu'elle a nourris à Casablanca.
De son père, la violoniste marocaine qui donne à son interlocuteur l'impression d'une femme apaisée et intelligente, dira : ‘'Mon père a travaillé comme chauffeur. Il était passionné de musique classique dont il suivait les concerts sur la radio. Il se procurait des cassettes de ce genre musical qu'il faisait écouter à la famille le soir''.
A l'âge de sept ans, Monia Rizkallah a commencé à faire ses premiers pas dans le monde de la musique en s'inscrivant dans l'école du quartier, sur proposition de son père, qui l'a encouragé, ainsi que sa sœur à choisir chacune un instrument musical. Elle a jeté son dévolu sur le violon, qui devint depuis son compagnon.
La violoniste marocaine a commencé ses études de violon dans une petite école de Bordeaux. Elle avait un excellent professeur, qui était membre de l'orchestre nationale de Bordeaux. Cette dame a eu un impact considérable sur Monia Rizkallah en développant son don et en aiguisant son talent et son amour pour le violon.
L'enseignante invitait Monia et sa famille aux concerts qui étaient organisés au grand théâtre de Bordeaux où la violoniste marocaine s'est imprégnée de l'atmosphère musicale qui y régnait grâce à ces musiciens qui racontaient l'histoire à leur manière.
Après une courte période à l'institut de musique de Bordeaux, elle a obtenu la médaille d'or à l'institut en 1988, puis le baccalauréat en 1990. A Paris, elle a rencontré un professeur, qui enseignait à l'institut de la musique et de la danse et qui, après avoir écouté sa prestation, l'a adoptée et l'a préparé au concours d'accès à l'institut, qu'elle a passé avec brio. Des années après, la violoniste marocaine a approfondi ses connaissances musicales et développé ses talents devenant une figure musicale de renom.
Monia est également lauréate de plusieurs concours européens dont la "FNAPEC", la bourse Lavoisier des Affaires étrangères et la bourse de la vocation "Marcel Bleunstein Blanchet". En 1997, la jeune artiste fait son entrée à l'Académie Mozart à Varsovie avec Grégory Zhislin. Une année plus tard, elle est admise dans la classe de perfectionnement de Thomas Brandis à Berlin. Elle y remporte le second grand prix du concours "Ibolyka-Gyarfas-Stiftung" avant d'entrer en 2000 à l'Opéra de Berlin. La même année, elle sera invitée au Philharmonique de Berlin.
Depuis 2002, Mounia Rizkallah est entrée par la grande porte à l'Opéra de Berlin où elle a gravi les échelons avant de devenir enseignante. Son succès lui a permis de jouer parmi les orchestres les plus célèbres et avec les meilleurs musiciens en Europe, aux Etats-unis, en Asie, en Afrique et en Nouvelle Zélande.
Même à son domicile règne une atmosphère musicale en ce sens qu'il renferme d'innombrables CD de musique classique. En dépit de ses succès et de sa passion débordante pour la musique classique Monia Rizkallah n'a pas oublié ses origines culturelles en savourant tous les genres musicaux marocains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.