3ème Edition de la conférence « Parlons Développement » : Faire des jeunes les moteurs du développement durable    Sensibilisation sur le civisme fiscal en RDC : Instituer une culture fiscale dans le pays    Radisson Hotel Group : Une expansion record au Maroc et en Afrique du Nord    Industries manufacturières: Hausse de 19,9% de l'indice de la production au T2-2021    CIH Bank : Renouvellement de la quadruple certification ISO 9001 version 2015    Flambée des prix : des augmentations abusives ?    Cours de change des devises étrangères contre le dirham    Allemagne : le site fédéral des élections probablement visé par une cyberattaque    La France a éliminé Abou Walid Al-Sahraoui, ancien membre du Polisario et chef de l'EI au Grand Sahara    Rapatriement jeudi des dépouilles des deux camionneurs marocains tués au Mali    Tokyo 2020: les athlètes médaillés célébrés par la Fondation Mohammed VI    Vaccination volontaire des adolescents de 12 à 17 ans : plus d'un million d'injections administrées    Prévisions météorologiques pour ce jeudi    Vladimir Poutine annonce que des dizaines de personnes de son entourage ont le Covid    Les contours de la majorité gouvernementale seront probablement dévoilés la semaine prochaine    Les certificats Covid-19 délivrés par le Maroc désormais valides au sein de l'UE    La DGM célèbre la Journée météorologique arabe 2021    Téhéran, l'AIEA et la surveillance du programme nucléaire iranien    Les premiers touristes spatiaux prêts à décoller mercredi    Eyal David rejoint la mission israélienne à Rabat en tant que chef adjoint    Sahel : Des opérateurs Wagner au Mali ?    Un RNPG déficitaire au 1er semestre    Retour sur la saga des héros paralympiques    «Lewy» et le Bayern surclassent encore le Barça    Lukaku tire Chelsea du piège du Zenit, Ziyech décevant    Match nul pour Séville, En Nesyri voit rouge    Abdelkader Bourhim: "Le sport, parent pauvre des programmes électoraux"    Botola Pro D1 et D2 "Inwi" (2ème journée): Le programme    Le modèle marocain cité en exemple par un nouveau rapport    Disparitions forcées : le Maroc soumet sa copie préliminaire à l'ONU    Formation du gouvernement. Aziz Akhannouch boucle aujourd'hui le premier round des consultations    Le roi Mohammed VI nomme le général Belkhir El Farouk inspecteur général des FAR    Le plus haut gradé américain craignait que Trump n'attaque la Chine    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 15 septembre 2021 à 16H00    La vaccination des 12 à 17 : Plus d'un million d'élèves ont reçu la première dose    Cinéma : L'IF du Maroc rouvre ses salles de projection    Le festival JIDAR fait sensation sur les réseaux    Echange culturel pour lutter contre les idées extrémistes    New District présente son premier artiste Hassa1    Hicham Lahlou invité au Salone Del Mobile 2021, à Milan    ART: Des projets communs lancés par l'IMA et la FNM    Espagne: négociations sous haute tension entre Madrid et les séparatistes catalans    La nomination de Staffan de Mistura en tant qu'Envoyé Personnel au Sahara, se fera dans les prochains jours    DataPathology : Witamax injecte 2 MDH    Plafonnement des prix des tests PCR : les laboratoires demandent une baisse des coût des réactifs    La Burundaise Niyonsaba bat le record du monde 2000 m en athlétisme    Des ateliers consultatifs de la musique du 17 au 28 septembre    Arts plastiques : Samira Ait El Maalam expose sous le thème «Vortex»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



SIAM 2016 : «Des avancées notoires enregistrées dans le pilier II»
Publié dans Finances news le 01 - 05 - 2016

Le programme de reconversion des superficies à vocation non céréalière en arboriculture fruitière est en marche. L'agrégation passe à la vitesse supérieure. Une stratégie est dédiée au développement des produits de terroir. Le point avec Mohamed Amine El Guerrouj, DG de l'Agence de développement agricole (ADA).
Finances News Hebdo : Comment évolue le PMV dans le cadre de l'agriculture solidaire ?
Mohamed Amine El Guerrouj : Conscient de l'importance de l'agriculture natio­nale, le PMV a fait bénéficier l'agri­culture solidaire d'une attention toute particulière afin de lutter concrètement contre la pauvreté en milieu rural, en augmentant significativement le revenu agricole dans les zones les plus défa­vorisées.
A moins de cinq ans de l'échéance du Plan Maroc vert (PMV), les avancées enregistrées dans le pilier II sont plus que probantes. Durant la période 2010-2016, le nombre de projets agricoles solidaires lancés a porté sur 621 pro­jets, couvrant une superficie totale à planter de 821.000 hectares au profit de 804.000 petits agriculteurs.
Ainsi, dans le cadre de la mise en oeuvre de ces projets agricoles solidaires du PMV, un programme de reconversion des superficies à vocation non céréa­lière en arboriculture fruitière a été lancé et ce, afin de mieux valoriser le potentiel agricole des terres. A fin mars 2016, la superficie plantée en arboriculture fruitière a atteint 272.000 hectares, dont 199.000 ha d'oliviers. De plus, il a été procédé à la plantation d'arbustes fourragers sur une superficie de 14.000 ha au profit de petits éleveurs.
Pour assurer une valorisation adéquate de la production agricole, le nombre d'unités de valorisation installées au profit des petits agriculteurs à fin mars 2016 s'élève à 295 unités couvrant les principales filières de production.
Afin d'améliorer et de stabiliser la productivité agricole, des efforts sont déployés en matière d'aménagement hydroagricole, qui ont porté à fin mars 2016 sur une superficie de 80.450 ha, et la construction de 1.245 km de conduites d'irrigation.
F.N.H. : L'ADA a lancé derniè­rement une vaste campagne de sensibilisation aux nouvelles dis­positions de l'agrégation agricole au niveau de toutes les régions du Royaume. De quoi s'agit-il exactement ?
M. A. E. : Suite à la publication des textes d'application de la loi sur l'agré­gation agricole, l'ADA a lancé, pendant les mois de novembre et décembre 2015, une large campagne de sensi­bilisation aux nouvelles dispositions de l'agrégation agricole. Cette campagne a consisté en une série d'ateliers menés au niveau de toutes les régions du Royaume, et qui ont été organisés en collaboration avec les Chambres régio­nales de l'agriculture et des directions régionales de l'agriculture. Ces ateliers ont ciblé essentiellement les représen­tants des Chambres d'agriculture, les organisations professionnelles et inter­professionnelles, les partenaires, les agro-industriels et les services régio­naux concernés du département de l'agriculture.
Cette campagne de sensibilisation a pour principal objectif de présenter et de lancer le débat requis sur le ter­rain avec la profession ainsi que les opérateurs du secteur agricole autour des nouvelles dispositions relatives aux nouveaux textes d'application de la loi 04-12 sur l'agrégation agricole publiés au Bulletin officiel en juillet 2015. Ces derniers fixent les formes et les moda­lités d'approbation des projets d'agré­gation agricole et de délivrance des attestations d'agrégation agricole, ainsi que les montants, les taux, les plafonds et les modalités d'octroi des subventions accordées aux projets d'agrégation agri­cole. A cet effet, l'ADA a mis en avant l'intérêt de l'agrégation agricole au profit des petits agriculteurs et les privilèges qui leur sont accordés dans le cadre du PMV.
Les dispositions de la nouvelle loi sont basées sur l'élargissement du soutien spécifique de l'agrégation à de nou­velles filières agricoles, en passant de 11 à 31 modèles d'agrégation. Ces textes prévoient également la révision des normes d'éligibilité en faveur des petits agriculteurs pour l'approbation des projets d'agrégation agricole, la régionalisation et la simplification de la procédure d'approbation des projets d'agrégation agricole ainsi que l'octroi des subventions spécifiques à l'agréga­tion agricole.
F.N.H. : Comment se présente votre stratégie pour la valorisa­tion des produits de terroir ?
M. A. E. : Le Département de l'agricul­ture a élaboré une stratégie dédiée au développement des produits de terroir. Cette stratégie trace la feuille de route pour ramener le secteur des produits de terroir d'un secteur désordonné, avec une grande déperdition de la valeur ajoutée hors des zones de production, vers un secteur organisé qui permet la rationalisation, l'intermédiation et la captation de la plus-value au niveau des terroirs de production. En fait, cette stra­tégie de développement des produits de terroir est une composante importante du PMV. Elle permet de contribuer de façon significative au développement rural, à la réduction de la pauvreté ainsi qu'á la sécurité alimentaire des popula­tions de ces territoires.
Cette ambitieuse stratégie repose sur cinq leviers d'intervention qui sont décli­nés sous forme de programmes annuels et touchant l'ensemble des maillons de la chaîne de valeur des produits de terroir, notamment la mise à niveau des producteurs, le développement de la logistique, l'appui à la labellisation et la promotion des produits de terroir et des labels. Dans ce sens, l'ADA est chargée de la mise en oeuvre de cette politique intégrée et concertée de développe­ment de la commercialisation et de la promotion des produits de terroir et des labels.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.