Maroc : Les travaux de réalisation de l'usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 lancés par le roi    Réouverture des frontières: une décision sera prise « dans les deux prochains jours » (Baitas)    Le PDG de Recipharm commente le lancement des travaux de l'usine de vaccins à Benslimane    Benslimane: Le Roi préside le lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19    CAN 2021 : Reprise pour Fayçal Fajr et Nayef Aguerd, d'autres joueurs absents    CAN: Yassine Bounou s'exprime avant Maroc-Egypte (VIDEO)    Italie : Abdelhamid Sabiri aurait trouvé un accord avec un club de Seria A    Paxlovid: la pilule anti-Covid de Pfizer approuvée par l'EU    Casablanca : La galerie d'art ''L'atelier 21'' accueille Saïd Afifi    Justin Trudeau, cas contact testé négatif, à l'isolement pour 5 jours    Le CESE lance sa plateforme participative « Ouchariko »    Lois sur la concurrence : une mesurette en attendant la grande réforme    Covid-19 / Maroc : La situation épidémiologique au 27 Janvier 2022 à 16H00    Wall Street ouvre en hausse, portée par de bons indicateurs et des résultats d'entreprises    L'artiste Abdellatif Hilal n'est plus    CAN: Derraji félicite les Marocains (PHOTO)    Burkina-Faso: Les militaires arrêtent le président    L'essentiel est de gagner et de passer au prochain tour    Mise en exergue de l'importance du projet de loi relatif aux droits d'auteur et droits voisins    BERD : le financement vert domine les investissements réalisés au Maroc en 2021    Alerte au phishing, une campagne use de documents powerpoint malveillants    Approbation d'une série de projets de développement social et humain pour un million de dollars    Alerte météo : fortes pluies attendues jeudi et vendredi dans plusieurs provinces    L'ONU salue le leadership du Maroc    La Guinée équatoriale et l'Egypte complètent le tableau des quarts de finale    USFP : Abdelkrim Benatiq retire sa candidature au poste de Premier secrétaire    Investigation : "Pegasus, les dessous d'une affaire" (Replay)    Maroc: Rebond « exceptionnel » de l'économie en 2021    Marrakech: le wali règlemente l'usage de l'eau courante et de la nappe phréatique    L'alliance Nissan-Renault-Mitsubishi va dépenser 23 milliards d'euros pour promouvoir les véhicules électriques    Covid-19: Certains médicaments seraient inefficaces contre Omicron    Les Etats-Unis fournissent près de 1,6 million de doses Pfizer au Maroc    Températures prévues pour le vendredi 28 janvier 2022    « Pas positif »: froideur russe après la réaction américaine à ses exigences    CAN 2021 / Ghana : Milovan Rajevac officiellement limogé    Pegasus: Le tribunal de Paris va-t-il ouvrir le dossier ?    France : La Fondation Tayeb Saddiki représentante du Maroc à Versailles pour les 400 ans de Molière    Délais de paiement : ce qui va changer avec la nouvelle loi    Les positions constantes du Maroc envers la cause palestinienne réitérées devant l'UA    Justice : L'Amazighe acte son entrée dans le système judiciaire    Il permet au public de découvrir la richesse historique et culturelle de la ville    Mehdi Fath publie «Tu avais raison ...» en juin prochain    Etchika Choureau, grand amour interdit de Hassan II, décède à l'âge de 92 ans    Conseil de gouvernement : l'état d'urgence sanitaire sera-t-il prolongé ?    Année judiciaire : 4.611.236 affaires enregistrées au titre de l'année 2021    BCIJ : Deux Daechiens interpellés à Al Haouz    Foot: un entraîneur allemand falsifie son certificat de vaccination    OMC : La Chine autorisée à imposer des sanctions tarifaires aux Etats Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Manpower : Des revendications pour un marché plus transparent
Publié dans Finances news le 06 - 03 - 2008

* Le bilan 2008 du travail temporaire confirme l’élan enregistré par le marché depuis le reconnaissance du code du travail de l’intérim.
* Avec 168 millions de DH de chiffre d’affaires pour l’année 2007, Manpower se positionne toujours comme le leader du nombre de missions déployées sur le terrain.
* La politique d’extension du réseau continuera en 2008 avec l’ouverture d’une nouvelle agence à Bouskoura, pour être près de la zone industrielle.
Le bilan présenté par Jamal Belahrach, le D.G de Manpower Maroc, dévoile une hausse d’activité au cours de l’année écoulée de l’ordre de 28%. «Cette hausse résulte de la reconnaissance du travail temporaire, explique le patron de Manpower, avec des missions déployées sur le terrain qui sont courtes et répondent au mieux aux demandes du marché». «Le besoin en 2007 s’est fait surtout ressentir pour le secteur tertiaire, constate Jamal Belahrach. Ces nouveaux consommateurs du travail temporaire arrivent à se positionner maintenant à côté du secteur industriel avec 47% des profils recherchés».
Le nombre des missions que Manpower a pu dépêcher en 2007 était de l’ordre de 18.000. Les responsables de Manpower précisent aussi que «le salaire moyen est de l’ordre de 3.775 DH par mois au lieu de 2.500 DH en 2006». «On sort des préjugés qui ont longtemps régné concernant les salaires des intérimaires qui dépassent rarement le Smig», explique Jamal Belahrach. Il faut remarquer que le raisonnement de Manpower se fait en termes de salaires bruts.
Le souci de respecter les droits des travailleurs intérimaires s’est également confirmé en 2007. Actuellement, le statut de l’intérimaire semble davantage se préciser. «Tout le monde usait ces 3 dernières années de l’intérim pour remplir les usines, explique le DG de Manpower, actuellement, il y a des cadres qui font confiance aux missions de l’intérim. Il y a certainement un mouvement en vue de sortir du cadre strict de l’Intérim de masse».
Les chiffres dévoilés par Manpower dévoilent aussi que 95% des intérimaires sont actuellement bancarisés. Ce qui pourrait constituer un gage de transparence pour les intérimaires. La typologie des travailleurs temporaires révèle aussi que 70% des intérimaires n’ont pas de diplômes. Avec un niveau BAC au plus. Seulement 25% des travailleurs temporaires ont un niveau BAC + 4. 45% sont issus des Universités publiques. Sous un autre angle, 80% des individus à la recherche d’un travail temporaire sont célibataires. Ce qui dénote l’aspect précaire qui règne encore dans l’esprit des travailleurs temporaires concernant la fréquence des missions d’intérim qu’ils peuvent éventuellement faire. Les entreprises qui ont fait appel aux intérimaires en 2007 sont surtout les multinationales installées au Maroc. Avec un taux de 51% du total des missions, les entreprises étrangères confirment que leur politique d’embauche compte essentiellement sur les emplois de courte durée. Jamal Belahrach explique enfin qu’ «il n’y a pas de corrélation directe entre le diplôme et le salaire». Cette problématique n’est pas le propre du marché du travail marocain. Actuellement, il n’y a pas encore de salaire de référence. Avec la stratégie de la flexibilité, c’est plutôt vers une sécurisation de l’emploi que les entreprises du travail temporaire, dont le nombre dépasse 70, tentent actuellement de focaliser leur politique; les commerciaux sont toujours les plus recherchés, alors que les agents de sécurité et les agents de maintenance sont les plus chanceux au sein du marché de l’Intérim.
Les centres d’appels continuent enfin de faire figure d’aberration avec des Bac + 5 qui sont obligés de travailler avec des salaires de Bac + 2. La rareté des profils demandés par ces entreprises continue de créer ce déséquilibre révélateur de la contradiction profonde et malheureuse du travail temporaire au Maroc.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.